logo
Le dico des auteurs


BODROV Sergueï

Russie

18 mars 2010.
 

Biographie

 

- Biographie
- Filmographie
- Synopsis Mongol

Biographie

JPEG - 10.4 ko

À la fois scénariste et producteur, Sergueï Bodrov est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands réalisateurs russes de sa génération.

S. Bodrov est né le 28 juin 1948 à Khabarovsk, à l’extrême orient russe. Il fait ses débuts en intégrant l’Institut fédéral d’État du Cinéma en 1971 où il y apprend le métier de scénariste. Il devient alors correspondant spécial et écrit en parallèle plusieurs scénarios.

Son premier film en tant que scénariste, Le Prisonnier du Caucase en 1984, le projette sur la scène internationale : sélectionné à Cannes pour la Quinzaine des réalisateurs, il est aussi nommé aux Oscars en 1997 dans la catégorie "Meilleur film étranger". Ce film, qui met en scène le conflit entre la Russie et la Tchétchénie, est un formidable succès.

Il enchaîne avec le film Crinière au vent, une âme indomptable en 1999, ainsi que The Quickie en 2001 puis Le Baiser de l’ours en 2002.
En 2007, il met en scène Mongol, une biopic sur le mythique Gengis Kahn. Cette grande saga romanesque est un très grand succès critique, notamment en France.

Aujourd’hui, il poursuit son travail de scénariste et de réalisateur entre l’Europe et les Etats-Unis.


Filmographie sélective :

- Mongol (Andreevsky Flag Film Company, 2007)

- Le baiser de l’ours (Pyramide, 2002)

- The Quickie (Pyramide, 2001)

- Crinière au vent, une âme indomptable (Moonlighting Films, 2000)

- Le prisonnier du Caucase (Bg Productions, 1996)


Synopsis de Mongol

Genghis Khan est entré dans l’Histoire comme le plus redoutable des maîtres de guerre et le plus puissant que la terre ait jamais portés. Son nom est synonyme de conquêtes sanglantes, de pouvoir absolu, mais bien peu connaissent l’histoire de l’homme qui se cache derrière la légende...
A l’âge de neuf ans, celui qui n’est alors connu que sous le nom
de TEMOUDJIN fait un voyage avec son père, un chef de clan, pendant lequel il rencontre BORTE, une jeune fille malicieuse qu’il choisit comme fiancée. Sur la route du retour, son père est assassiné, et son clan attaqué par TARGUTAI, un guerrier jaloux qui a juré de tuer Témoudjin pour prendre sa place. Témoudjin ne trouvera le salut que dans la fuite, mais ce sera pour mieux revenir. Commence alors pour lui une vie d’aventures et d’épreuves au cours de laquelle il n’aura de cesse de retrouver celle qui l’aidera à devenir le grand Genghis Khan...

La bande annonce du film Mongol

Revue de presse :

- « (...) contaminé par la démesure d’un seul, phagocytant tous les territoires du film, celui-ci se remplit d’une joyeuse homogénéité. A ce rythme, l’avenir de ce cinéma russe n’est pas en danger. » (Les Cahiers du Cinéma)

- « Les paysages sont immenses et les figurants en masse, les sentiments sont grands et les passions violentes, c’est parfois lourd, sans doute, c’est aussi spectaculaire et plutôt prenant. » (Le Nouvel Observateur)

- "Des chevauchées s’apparentant au western, des combats de cavalerie virtuoses et sanglants dont la référence est bien entendu le Kurosawa de Ran (...). Au total, une belle plongée dans l’ailleurs." (L’Ecran Fantastique)

- Retour au sommaire

Œuvre

 

Mongol

Metropolitan Films - 2007
L’incroyable destinée de Gengis Khan. De son vrai nom Temudgin, ce légendaire chef des forces armées mongoles fut l’un des plus grands conquérants de l’histoire de l’humanité. Entre (...)