logo
Le dico des auteurs


EJÈN Manno

Haïti

2 novembre 2016.
 

Biographie

 

Né en 1946 à Cuba et élevé en Haïti, Manno Ejèn (Emmanuel Eugène) a commencé très tôt à écrire. Membre du Mouvement créole haïtien et de la Société Koukouy, il a placé au centre de ses préoccupations d’écrivain la langue créole. En effet, il se refuse d’écrire en français sous quelque forme que ce soit, ou quelle que soit la reconnaissance qu’une autre langue puisse lui apporter ailleurs, car, selon lui, le créole est le seul moyen de se créer une identité, de projeter "les échos lointains de son âme et de mieux parler à son peuple".

Depuis 1973, Manno Ejèn vit à Montréal. Il est considéré comme l’un des meilleurs poètes de langue créole. Poète, nouvelliste, journaliste, il a publié son recueil Egziltik (Ed. Koukouy, 1988), l’une des premières tentatives de l’écriture de l’exil en créole.
Son livre La voix des mystères (Vwa Zandò) (Mémoire d’encrier, 2007) traduit en français par Rodney Saint Éloi, entre quête et langage, tente de refonder le pays perdu, en célébrant la langue et les mystères de l’errance. Selon son éditeur, « la voix des mystères, humanité reconquise des êtres déplacés, est une manière audacieuse de consigner la poétique de l’exil. Ces poèmes invitent au dialogue, au dépassement, au décloisonnement des imaginaires."

En 2013, paraît Sezon Papiyon, un poème à la forme inédite, numéroté de 1 à 162, fondé sur une esthétique de l’éphémère et de l’instantané. Manno Ejen inscrit à nouveau son ouvrage dans une tentative de valorisation de la langue et de la culture créoles, contre toute attitude condescendante et dans la façon même de concevoir cette langue métissée comme une manière de vivre.


Bibliographie :
- Sezon Papiyon (2013)
- Aganmafwezay (Edisyon Près Nasyonal d’Ayiti, 2008)
- La voix des mystères (Vwa Zandò) (Mémoire d’encrier, 2007)
- Egziltik (Ed. Koukouy, 1988)

 
 
Ses festivals

Port-au-Prince

  • 2012


  •