logo
accueil > Saint-Malo > Archives > 2009 > Revue de presse du festival 2009
Saint-Malo Archives : 2009 
 

Revue de presse du festival 2009

24 juin 2009.
partager : 
  envoyer :    imprimer : 
 

Une fréquentation record et une presse dithyrambique, Le vingtième festival Etonnants Voyageurs a été un véritable succès. Petite revue de presse des principaux titres.

JPEG - 22.4 ko
Débat à la Rotonde Surcouf
© Gaël Le Ny

Bien entendu la presse salue l’anniversaire du festival, tout en ne manquant pas de souligner l’influence prépondérante qu’il a eu en vingt ans sur le paysage littéraire français, ainsi dans Les Échos du 26 mai 2009 : « Vingt ans que Michel Le Bris et sa bande d’écrivains vagabonds partis de Saint-Malo " encerclent le 6e arrondissement " et leur victoire est aujourd’hui quasi consommée la " littérature-monde " a pris le pas sur l’" autofiction " », le ton est le même dans L’Humanité le 28 mai 2009 : « On ne peut qu’être impressionné par la place qu’aura prise cette manifestation littéraire. Née d’une volonté d’anticonformisme, avec le souci de faire connaître une littérature à l’époque sous-estimée des Français, elle a conquis sa place dans la cité corsaire. Mieux, elle ne cesse d’essaimer, et d’explorer d’autres terres, Missoula, Dublin, Sarajevo, Bamako, Port-au-Prince, Haifa. » ou dans Le Point  : « Après vingt ans, pas vraiment de rides mais les marques de l’expérience qui sculpte les visages : buriné par l’air malouin, tonifié par son succès public, le festival Etonnants Voyageurs se ressource aux réponses, venues du monde entier, à la question de Baudelaire : « Etonnants voyageurs (...) Dites, qu’avez-vous vu ? » (…) Saint-Malo n’a plus rien à prouver. Elle est cette ville-monde en relation, par les itinérances du festival, avec Bamako, Port-au-Prince, Haïfa, sans oublier les étapes du Montana et de Sarajevo. ».

A la veille du festival Aujourd’hui en France écrivait : « Vingt ans après, ce n’est même plus un étonnant succès, c’est un triomphe accompli. Son café littéraire a reçu 1 800 écrivains. Le palais du Grand Large et les longues tentes blanches qui bordent le quai sont fréquentés par près de 60 000 visiteurs... Le salon jeunesse est l’un des plus complets qu’on puisse trouver. Pour cette vingtième édition, le public aura l’embarras du choix entre 300 débats, lectures et concerts. Sans compter les 150 projections, les 10 expositions... Un jour, il va falloir repousser les remparts. » avant de revenir, conquis, avec un simple mais définitif : « Etonnant voyage conseillé. ».

JPEG - 46.9 ko
Le grand poète Édouard Glissant, dans la halle du Salon du Livre
© Gaël Le Ny

On célébrait également les valeurs du festival, et la qualité des invités présents, ainsi dans La Vie , le 29 mai 2009 : « Le festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo fête ses vingt ans. L’occasion d’y retrouver les meilleurs écrivains nomades du moment, qui donnent, chacun à leur manière, de formidables leçons d’humanité, de tolérance et de lucidité. » ou encore dans Libération  : « En vingt ans, le généreux barnum orchestré par Michel Le Bris a gagné en ambition et en envergure. Sortie du cadre strict du travel writing, la manifestation rassemble désormais des écrivains de tous les horizons, de tous les genres et aventures. »(Libération, 30/05/09) et de nouveau le 06 juin : « Le festival « Etonnants Voyageurs » de Saint-Malo rappelle depuis vingt ans que la poésie est, comme la nomment les poètes Edouard Glissant et Patrick Chamoiseau, « un produit de haute nécessité ».

Livres Hebdo ne dénote pas, qui parle de miracle : « Le miracle malouin. Pour ses vingt ans Etonnants Voyageurs s’offre une météo de rêve et un record de fréquentation avec 60 000 visiteurs (…) Le festival peut se targuer d’être devenu la première manifestation littéraire hors de Paris » alors que Télé Magazine appuyait avec poésie sur la mission que le festival se donnait de rendre sa place à la lecture : « Étonnants Voyageurs a 20 ans. Pendant un long week-end, les amoureux des livres et des voyages ont échangé, débattu, partagé leurs rêves d’aventures. Avec pour seule star, la lecture (...) En 2009, Étonnants Voyageurs a la beauté du diable et la force de ses 20 ans. ».

JPEG - 46.5 ko
Le public, de plus en plus nombreux, la vraie récompense d’un festival comme Étonnants Voyageurs
© Gaël Le Ny