logo
accueil > Saint-Malo > Archives > 2009 > Films > Retour sur notre hommage à Bertrand Tavernier
Saint-Malo Archives : 2009 
 

Retour sur notre hommage à Bertrand Tavernier

6 juin 2009.
partager : 
  envoyer :    imprimer : 
 
JPEG - 28.1 ko
Bertrand Tavernier au Cinéma Le Vauban
© Gaël Le Ny

Nous avions tellement envie de cet hommage à Tavernier « l’américain ». Il nous semblait, depuis longtemps, que le réalisateur de Coup de torchon, L.627 ou du récent Dans la brume électrique et le festival Etonnants Voyageurs partageaient une vision commune de la littérature, de la fiction, une envie similaire de dire le monde. Bertrand Tavernier, fils de poète – son père, grand prix de poésie de l’Académie Française en 1987 était l’éditeur clandestin de Michaux, Eluard ou Aragon durant la guerre – et passionné d’Amérique s’est lui aussi senti bien à Saint-Malo. Invité pour la première fois l’an passé il s’était promis de revenir, conquis par l’accueil du public et ce « souffle de rencontres et découvertes incroyables ».

C’est un ami proche du festival, autre grand passionné, érudit du cinéma – également traducteur de Stevenson, Philip K. Dick ou Bob Dylan entre autres – et ami d’enfance de Tavernier, Robert Louit, qui nous avait permis d’entrer en contact avec lui. Robert a disparu subitement à quelques jours du festival. C’est donc avec une pensée émue pour lui et beaucoup de fierté, que Robert aurait à coup sûr partagé, que nous avons vu le cinéma Le Vauban pris d’assaut dimanche et le public malouin faire un véritable triomphe à un homme et à son œuvre. Agréablement surpris aussi, Bertrand Tavernier, lorsque prenant place à 10 heures le matin sur le stand de son éditeur pour une séance de dédicaces il découvre que, déjà, une foule impressionnante fait la queue, patiemment, pour le plaisir d’échanger quelques mots avec lui.

Dans la presse il confie se sentir flatté de l’accueil, en aucun cas blasé, de notre côté le plaisir est tout à fait partagé.

Retrouvez l’interview que Bertrand Tavernier a accordée à Karin Soulard pour Ouest France

JPEG - 47.1 ko
la salle était complète, et il en fut ainsi tout l’après-midi
© Gaël Le Ny