logo
Le dico des auteurs


CAILLAT François

France

22 mai 2009.
 

Biographie

 

Depuis plus de 10 ans, François Caillat réalise des films documentaires autour de l’absence, des traces de mémoire, de l’inscription du passé dans notre quotidien. Sur ces thèmes, il a réalisé plusieurs longs métrages dont La Quatrième génération (1997) saga historique sur sa propre famille, Trois Soldats allemands (2001), enquête historico-romanesque sur un disparu de la guerre de 40, ou encore L’Affaire Valérie (2004), enquête sur le souvenir d’un fait divers.

François Caillat est agrégé de philosophie ce qui le porte parfois à aborder des sujets plus théoriques (L’Homme qui écoute et Naissance de la parole) ou à réaliser des portraits d’intellectuels et d’écrivains : Peter Sloterdijk, un philosophe allemand, Julia Kristeva, étrange étrangère, ou dernièrement J.M.G. Le Clézio, entre les mondes (2008).

Parallèlement à ses activités de cinéaste, il dirige la collection Cinéma documentaire –publication de débats, textes critiques et scénarios– aux éditions L’Harmattan (dernier ouvrage paru : Le style dans le cinéma documentaire, 2007) et collabore à différents organismes (Gulliver, Addoc, Documentaire sur Grand Ecran) destinés à promouvoir le cinéma documentaire.

En 2008 sort Bienvenue à Bataville, son premier long-métrage cinéma. Ce documentaire à caractère social retrace l’utopie économique de Thomas Bata et l’histoire de ses usines et des employés.


Filmographie sélective :

- Bienvenue à Bataville (Les films Hatari, INA, Unlimited, 2008)
- Le Clézio, entre les mondes (The factory production, INA, France 5, 2008)
- L’Affaire Valérie (Denis Freyd / Archipel 33, INA, Arte, 2004)
- Trois Soldats allemands ( Archipel 33, INA, Arte, 2001)
- La Quatrième génration (Arte/Gloria Films/INA, 1997)


Synopsis de Le Clézio, entre les mondes :

JMG Le Clézio ne possède rien, n’a nulle attache sinon éphémère et passe sa vie à sillonner le monde. Ses livres sont comme des traces qu’il nous laisse, de pays en pays, de lui-même, de la littérature et de la planète. Dans leur film, François Caillat et Antoine de Gaudemar, considèrent l’aspect prophétique d’un écrivain qui, depuis plus de vingt ans nous annonce la fin d’un monde, une planète blessée, des peuples déshumanisés et bientôt disparus. Tourné en Corée du Sud, au Mexique et en Bretagne, J.M.G. Le Clézio, entre les mondes est un film subtil, inventif et en intimité avec un écrivain magnifique.

 
 
Ses festivals

Saint-Malo

  • 2009


  •