logo
accueil > Saint-Malo > Archives > 2005 > 1990-2005 : nous fêtons cette année notre quinzième anniversaire
Saint-Malo Archives : 2005 
 

1990-2005 : nous fêtons cette année notre quinzième anniversaire

8 juin 2006.

Quelle littérature pour demain ?

partager : 
  envoyer :    imprimer : 
 

Quinze années déjà ! Et tant de découvertes, d’émotions partagées, d’aventures aux quatre coins du monde, la ronde des souvenirs, Nicolas Bouvier, Jacques Meunier, Ella Maillard, Anita Conti, Francisco Coloane, Théodore Monod, Pierre Jakez Hélias, Jean-Claude Izzo, Christian Rolland, toujours nos compagnons - et puis Missoula, Dublin, Sarajevo, Bamako, où se prolongeait le rêve d’une « littérature-monde ».

Quelle meilleure manière de fêter ces quinze ans que de nous tourner résolument vers l’avenir - et vers le monde entier ? Tous, nous avons le sentiment d’être à un moment charnière, quand un monde bascule. Et ce sont les valeurs que nous pensions les mieux assurées, nos coordonnées mentales, spirituelles, qui tout à coup vacillent, sans plus de repère désormais. Or, ce sont les artistes, les romanciers, les poètes qui à chaque mutation nous ont dit le monde qui venait, nous l’ont donné à voir, en l’inventant. Est-ce encore le cas ? Ou sommes-nous à une « fin de l’histoire » ? Les lois du marché, l’idéologie omniprésente de la « communication » mettent-elles en péril la littérature ? Ou bien, au contraire, de nouvelles formes de création sont-elles en train d’apparaître, porteuses de paroles neuves ? Et dans ce cas, où ? Quinze ans : la meilleure manière de faire un bilan de notre aventure n’est-elle pas de nous tourner vers la littérature qui vient ? Il y a quinze ans nous affirmions l’urgence d’une « littérature qui dise le monde ». Où en sommes-nous aujourd’hui ?

Nous nous sommes tous plongés dans la jeune littérature du monde entier. Quels sont les auteurs dont nous pouvons dire, déjà, qu’ils seront les grands auteurs de demain ? D’accord : la jeunesse n’est pas une valeur en soi. Et c’est souvent à l’âge « mûr », comme on dit, qu’un auteur atteint sa plus grande liberté d’expression, sûr de son art, indifférent aux « modes ». Il n’empêche : nous nous demandons tous ce qui s’annonce, de la littérature et du monde.

Ce voyage aura été passionnant. Pour tout ce qu’il nous a apporté d’énergie, d’optimisme. Car elle est prodigieusement vivante, cette littérature qui vient, inventive, avide de dire le monde ! Et c’est la meilleure des nouvelles. Nous avons invité quelques-uns de ceux qui nous paraissaient les meilleurs. Des quatre coins du monde. Soyons clairs : l’effervescence est telle que la liste aurait pu être considérablement allongée. Mais déjà, nous savons que nous allons vous proposer bien des découvertes, passionnantes. Nous allons mettre à jour des lignes de force. Dessiner les contours de ce qui s’annonce.

Depuis quinze années nous pouvons dire, pensons-nous, que nous ne nous sommes pas souvent trompés dans nos choix. Faisons le pari qu’il en ira de même aujourd’hui !