logo
Le dico des auteurs


DECOIN Didier

France

18 mars 2015.
 

Biographie

 

Didier DecoinFils du cinéaste Henry Decoin, Didier Decoin embrasse d’abord une carrière de journaliste, entrant à la rédaction de France Soir. Il travaille également au Figaro et aux Nouvelles Littéraires, où on lui reproche parfois de n’avoir pas assez la dent dure ; ce à quoi il répond n’être pas intéressé à perdre du temps à écrire sur un livre qu’il n’a pas aimé… Didier Decoin participe ensuite à la création de V.S.D., ainsi qu’à celle de la SCAM.
Il entre en littérature à l’âge de 20 ans avec un premier roman autobiographique : Le procès à l’amour, qu’il regrette quelque peu aujourd’hui. Mais qu’à cela ne tienne, il persévère. Sa décision sera la bonne : John l’Enfer, paru en 1977, obtient le Prix Goncourt. Membre précieux de la culture française, il sera d’ailleurs élu en 1995 à l’Académie Goncourt, dont il est aujourd’hui le secrétaire général.

Didier Decoin s’intéresse au cinéma afin de sauvegarder sa liberté d’écrivain, dit-il, car un deuxième emploi, pour ce faire, n’est alors pas de trop. Peut-être la fibre paternelle l’a-t-elle également poussé vers ce choix… Il travaille dès lors comme scénariste pour certains des plus grands réalisateurs français : Marcel Carné (La Bible, La merveilleuse visite), Henri Verneuil (I comme Icare), Robert Enrico (De guerre lasse) entre autres, et reçoit le Prix Spécial du Jury à Cannes pour le film Hors-la-vie de Maroun Bagdadi. Un temps directeur de la fiction sur France 2, il obtient le 7 d’Or du meilleur scénario pour l’adaptation du Comte de Monte Cristo, réalisée par José Dayan.
Membre de l’Académie de Marine, président des Écrivains de Marine, Didier Decoin nourrit une véritable passion pour la navigation, et mouille la plume régulièrement pour Neptune Moteur, revue maritime. Son ouvrage, La pendue de Londres, pénètre le fog londonien de l’après-guerre et reconstitue une cité de pluie et de vices, où un bourreau au grand coeur répugne à supprimer une innocente…

Le fait-divers, souvent tragique voire morbide, est le grain de sable qui vient enrayer le cours naturel des choses. Pour le journaliste, il est une mine d’or. Pour l’écrivain ou le cinéaste, une source d’inspiration. L’enfance de l’académicien a baigné dans cet univers qui nourrissait l’imagination de son père. Passionné et collectionneur de faits divers toute sorte et de tout horizon, Didier Decoin a opéré une rude sélection parmi les milliers collectés au fil des années pour publier son dernier ouvrage Dictionnaire amoureux des Faits divers. Il les compile par thème, façonnant chacune des entrées comme une nouvelle pour asseoir un cadre et une ambiance.
Le faits divers - réalité allant souvent bien plus loin que l’imagination ne l’aurait permis - fige une réalité sociale au moment précis où il survient, devenant ainsi le miroir voire une photographie.


Bibliographie :

Romans

- La pendue de Londres (Grasset, 2013)
- Une anglaise à bicyclette (Stock, 2011)
- Est-ce ainsi que les femmes meurent ? (Grasset, février 2009)
- Henri ou Henry : le roman de mon père (Stock, mai 2006)
- Avec vue sur la Mer (Nil Editions, 2005), Prix du Cotentin 2005, Prix Livre & Mer Henri-Queffélec 2006
- Madame Seyerling (Seuil, 2002)
- Louise (Seuil, 1998)
- La Route de l’aéroport (Fayard, 1997)
- La Promeneuse d’oiseaux (Seuil, 1996)
- Docile (Seuil, 1994)
- La Femme de chambre du Titanic (Seuil, 1991)
- Meurtre à l’anglaise (Mercure de France, 1988)
- Autopsie d’une étoile (Seuil, 1987)
- Les Trois vies de Babe Ozouf (Seuil, 1983)
- L’Enfant de la mer de Chine (Seuil, 1981 )
- La Dernière Nuit (Balland, 1978)
- John l’Enfer (Seuil, 1977) (Prix Goncourt)
- Un policeman (Seuil, 1975)
- Ceux qui vont s’aimer (Seuil, 1973)
- Abraham de Brooklyn (Seuil, 1971) (prix des Libraires)
- Elisabeth ou Dieu seul le sait (Seuil, 1970) (prix des Quatre Jurys)
- Laurence (Seuil, 1969)
- La Mise au monde (Seuil, 1967)
- Le Procès à l’Amour (Seuil, 1966) (Bourse Del Duca)

Essais

- Dictionnaire amoureux des Faits divers (Pions, 2014)
- Je vois des jardins partout (JC Lattès, 2012)
- Dictionnaire amoureux de la bible (Plon, 2009)
- Jésus, le Dieu qui riait (Stock, 1999)
- Lewis et Alice (Laffont, 1992)
- Elisabeth Catez ou l’Obsession de Dieu (Balland, 1991), Prix de littérature religieuse 1992
- L’Enfant de Nazareth (avec Marie-Hélène About, Nouvelle Cité, 1989)
- Béatrice en enfer (Lieu Commun, 1984 )
- Il était une joie... Andersen (Ramsay, 1982)
- La Bible illustrée par des enfants (Calmann-Levy, 1994)
- La Nuit de l’été (d’après le film de J.C. Brialy, Balland 1979)
- Il fait Dieu (Julliard 1975, réédité Fayard 1997)

Photographies

- La Hague, avec Natacha Hochman (Isoète, 1991)
- Cherbourg, avec Natacha Hochman (Isoète, 1992)
- Presqu’île de lumière, avec Patrick Courault (Isoète, 1996)
- Sentinelles de lumière, avec Jean-Marc Coudour (Desclée de Brouwer, 1997)

Scénariste

- Mon frère Yves (TV, 2012)
- Les Misérables (TV), Josée Dayan (2000)
- Le Roi danse, Gérard Corbiau (2000)
- Balzac (TV), Josée Dayan (1999)
- Le Comte de Monte-Cristo (TV), Josée Dayan (1999)
- Jakob le menteur, Peter Kassovitz (1998)
- Des feux mal éteints, Serge Moati (1994)
- Hors la vie, Maroun Bagdadi (1991)
- Dancing Machine, Gilles Béhat (1990)
- L’Homme voilé, Maroun Bagdadi (1987)
- Un bon petit diable, Jean-Claude Brialy
- De guerre lasse, Robert Enrico
- L’Indic, Serge Leroy (1983)
- I comme Icare, Henri Verneuil (1979)
- La Bible, Marcel Carné (1976)
- La Merveilleuse Visite, Marcel Carné (1973)


Actualité

 

Dictionnaire amoureux des Faits divers

Pion - 2014
JPEG - 35.4 ko

Les faits divers imprègnent, irriguent notre monde. Ils prolifèrent partout, depuis Aokigahara que les Japonais appellent la forêt de la mort, jusqu’à l’ancien Belleville du temps des apaches, dans les forêts profondes de la Papouasie jusqu’aux plus hautes terrasses de New York. Ils sont de la ville et de la campagne, ils sont de tous les temps. Ils concernent tout le genre humain, des plus misérables aux plus opulents, du brutal assassin, comme le curé d’Uruffe, aux saints moines de Tibérine. Ils touchent même les petites bêtes, comme en témoigne cet ahurissant procès intenté contre des… hannetons ! Les faits divers de cet ouvrage sont les pièces de la collection personnelle de l’auteur, ceux qui, depuis son enfance, le fascinent ou l’émeuvent, comme l’histoire de cette jeune noyée repêchée dans la Seine et devenue « la femme la plus embrassée du monde ». Les faits divers ont le mérite, au-delà du sang et des larmes, d’avoir inspiré des créateurs de tous les domaines. Que serait la littérature si, d’Emma Bovary aux héros morbides de Truman Capote, elle ne s’était nourrie de personnages monstrueux et prodigieux, mais issus du réel ? Que serait l’opéra si Lucie de Lamermoor et Carmen n’étaient pas nées de faits divers ? Et le cinéma ! Et la presse, et le journalisme qui doivent la vie, au sens propre, à la bonne fortune du fait divers !


Didier Decoin parle de son ouvrage.

Œuvre

 
Les faits divers imprègnent, irriguent notre monde. Ils prolifèrent partout, depuis Aokigahara que les Japonais appellent la forêt de la mort, jusqu’à l’ancien Belleville du temps (...)
 

La pendue de Londres

Grasset - 2013
Allemagne, 1945. L’exécuteur en chef du Royaume Britannique, envoyé en mission, pend la gardienne de camps nazis Irma Grese. Même s’il éprouve un réel dégoût à exécuter des femmes, (...)
 

Je vois des jardins partout

Jean-Claude Lattès - 2012
"A l’instar de la Manière de visiter les jardins de Versailles (seul ouvrage qu’écrivit jamais Louis XIV), Je vois des jardins partout est une sorte de manière de visiter les (...)
 

Romans

Je vois des jardins partout

Jean-Claude Lattès - 2012
"A l’instar de la Manière de visiter les jardins de Versailles (seul ouvrage qu’écrivit jamais Louis XIV), Je vois des jardins partout est une sorte de manière de visiter les (...)
 

Tout commence par un massacre d’Indiens en décembre 1890 dans le Dakota du Sud. Jayson Flannery, un photographe anglais veuf de son état, recueille une petite fille de trois ans (...)
 

Catherine Kitty Genovese n’aurait pas dû sortir seule ce soir de mars 1964 du bar où elle travaillait, une nuit de grand froid, dans le quartier de Queens à New York. Sa mort a (...)
 

Didier Decoin nous rappelle que la Bible en fait est une bibliothèque, que chacune de ses deux grandes parties, l’ancien et le nouveau testament se compose d’écrits forts (...)
 

Oui, la vie dHenri Decoin valait bien un roman. Et elle valait bien un roman de son fils. On na pas retenu de Decoin père quil avait été dans sa jeunesse, recordman de France de (...)
 

Avec vue sur la Mer

Nil Editions - 2005
« J’ai fait ce livre pour dire que je n’habite pas une maison mais que je suis habité par elle... » Lorsqu’il était enfant, Didier Decoin a passé des vacances dans la Hague, au Nord (...)
 

Madame Seyerling

Seuil - 2002
Antoine Dessangles a posé son stylo : c’est fini, il n’écrira plus. Mais personne ne le sait. Surtout pas sa femme et son éditeur auxquels il continue de jouer, non sans une (...)
 

Jésus a-t-il jamais ri ? Aucun texte n’en fait mention. Aucune tradition. Aucune oeuvre d’art. Grave et ténébreux, tragique et poignant, tel est le visage du Christ en mélancolie, (...)
 

Louise

Seuil - 1998
Joanne Guiberry a quarante ans, un modeste salon de coiffure à Saint-Pierre-et-Miquelon, une bouteille de whisky fétiche héritée d’Al Capone, une mère qui vole des petites cuillers (...)
 

Karim a trouvé le moyen de vivre riche et heureux avec Natalia : gagner un pays en guerre, acheter une voiture, et faire le taxi pour les reporters. Cinq dollars par (...)
 

Les Sentinelles de lumière

Desclée de Brouwer Editions - 1997
Une réflexion sur la vie monastique. Le romancier en livre sa propre perception, notamment de l’image de l’invisible que représente pour lui le monde des monastères, évoquant sa (...)
 

1880, dans l’île anglo-normande d’Alderney. Parce qu’un accident a réduit sa voix à un murmure et l’isole des autres jeunes filles. Sarah McNeill passe le plus clair de son temps à (...)
 

Presqu’île de lumière

Isoète - 1996
Avec Patrick Courault
 

Docile

Seuil - 1994
Pleine de colère et de jalousie, Catherine s’insurge contre son ami Blaise : « De toute ma vie, je n’ai rien vu d’aussi stupide que cette femme et toi… Est-ce que tu l’as embrassée (...)
 

 

Lewis et Alice

Robert Laffont - 1992
En 1865, Charles Lutwidge Dodgson, mieux connu sous le nom de Lewis Carroll, ecclésiastique indécis et professeur de mathématiques inemployé bien que vivant au Christ Church (...)
 

Cherbourg

Isoète - 1992
Avec Natacha Hochman
 

« Voilà l’histoire d’un amour si étrange, dit l’auteur, que je n’étais pas sûr d’oser jamais l’écrire. Mais l’envie de raconter aura été plus forte que mes pudeurs. Raconter la passion (...)
 

" En ce temps-là, je ne croyais pas en Dieu. J’étais jeune journaliste, et j’étais l’amoureux maladroit d’une jeune fille qui avait une frange blonde et un teckel qui buvait du (...)
 

La Hague

Isoète - 1991
Avec Natacha Hochman
 

L’Enfant de Nazareth

Nouvelle Cité - 1989
Iconographie de Mariz-Hélène About
 

Meurtre à l’anglaise

Mercure de France - 1988
« Comme toutes les maisons anciennes, le cottage avait son parfum propre, qui s’était élaboré lentement au fil des ans. C’était quelque chose d’à la fois rustique et raffiné, où (...)
 

Mon nom est David Bissagos, je vis à Chicago près du métro aérien. J’ai connu et servi un homme, Burton Kobryn. Dans un observatoire de la Cordillère des Andes, ensemble nous avons (...)
 

Béatrice en enfer

Lieu Commun - 1984
1976 : Romilly-sur-Seine (Aube). Béatrice Saubin, 16 ans, est déclarée bonne pour la vie active par le conseil des professeurs de son lycée. Pour le coup, elle va s’activer. (...)
 

Là-haut, tout au bout de la France, c’est la Hague, terre de granits et de landes fauves, qui poignarde l’une des mers les plus dangereuses du monde. Babe Ozouf, Catherine et (...)
 

 

Elle s’appelle Shane. Elle a quatorze ans, des jambes de faon et cinq chemises blanches. Des chemises d’homme, celles de son père, Greg Orwell, amiral de l’US Navy, tué à Pearl (...)
 

La Nuit de l’été

Balland - 1979
Le 20 juin 1791, avec l’aide du Comte de Fersen, Louis XVI, Marie-Antoinette et leurs enfants s’enfuient des Tuileries. Le Roi, ayant été reconnu à Sainte-Ménéhould, par le maître (...)
 

La Dernière Nuit

Balland - 1978
La plus longue nuit d’une reine - celle qui précède sa mort. Une somptueuse et poëtique rêverie autour de Marie Stuart par le prix Goncourt (...)
 

John l’Enfer

Seuil - 1977
Triomphante, folle de ses richesses, de sa démesure et de ses rêves, New York se délabre pourtant, rongée de l’inté-rieur. John L’Enfer, le Cheyenne insensible au vertige, s’en .rend (...)
 

Un policeman

Seuil - 1975
La famille biblique de Didier Decoin s’agrandit. Après Abraham de Brooklyn (Prix des libraires 1973) et à travers la grande décadence grecque évoquée dans Ceux qui vont s’aimer, (...)
 

Il fait Dieu

Julliard - 1975
" Vingt-deux ans après sa première publication, ai-je un mot à ajouter ou à retrancher à Il fait Dieu ? Non. Même si, depuis, j’ai largement avancé dans mon âge d’homme, (...)
 

Un monde naissait dans Abraham de Brooklyn de Didier Decoin. Aujourd’hui, dans Ceux qui vont s’aimer, c’est la décadence d’un monde ou plutôt d’une civilisation qui est en cause. (...)
 

Abraham de Brooklyn

Seuil - 1971
Un jour - c’était en 1880 - on décida de construire un pont géant qui relierait New York à Brooklyn. Ceux qui participèrent à sa construction furent pour la plu-part des immigrants : (...)
 

Dieu peut-il tomber amoureux ? Une jeune fille peutelle se prendre pour une sainte et céder à un homme ? Elisabeth, femme-enfant, entre au couvent. Devant la porte refermée, le (...)
 

Laurence

Seuil - 1969
On part pour les Etats-Unis avec l’intention d’étudier la gestion de leurs établissements hospitaliers, on entre dans celui d’une ville du Sud afin de glaner les éléments d’une (...)
 

Vidéos

 

 

Les cafés littéraires

Saint-Malo 2013

Destins extraordinaires

Participants : Christine JORDIS, Serge BRAMLY, Jean TEULÉ et Didier DECOIN

 
Saint-Malo 1996

Didier DECOIN, Luis SEPULVEDA

 
Saint-Malo 2009

Leur(s) Amérique(s)

Avec Bertrand TAVERNIER, Didier DECOIN

 

Les débats audios

 
Saint-Malo 2013

De l’usage du fait divers

Avec Jean Teulé, Didier Decoin.

 
Saint-Malo 2009

Pays rêvés

Avec Louis-Philippe Dalembert, Lieve Joris, Jean-Claude Carrière et Didier Decoin