Saint-Malo 1998

Édito 1998 : D’une rive à l’autre, Méditerranées

Du 8 au 10 mai 1998
image

Cent quarante-trois auteurs du monde entier. Des deux rives de la Méditerranée, d’abord. Mais aussi des rêveurs, des marcheurs, des voyageurs de tous horizons, arpenteurs infatigables de l’ailleurs. Poètes, très souvent. Leur originalité à tous, cette attention à capter la parole vive du monde qui naît.Raconteurs, toujours de ces territoires d’où ils viennent, ou reviennent. Bienvenue, donc aux écrivains, aux poètes, aux musiciens, aux photographes, aux peintres de la Méditerranée !Parce que se joue là-bas, en ce lieu qui fut à la naissance de l’aventure occidentale, dans un face à face avec l’Orient, une part de notre avenir.

affiche du festival 1998

Parce qu’il se pourrait bien face au malheur, à la montée des fanatismes, qu’une Méditerranée nouvelle soit en train de naître, extraordinairement diverse, colorée, foisonnante et pourtant une - dont les écrivains et les artistes, aujourd’hui, tissent patiemment le visage, dans une étonnante effervescence créatrice, qui n’oublie rien de l’histoire. Ce sont cette diversité et cette unité, tout à la fois, que nous voudrions vous donner à voir, au fil de ces trois journées, loin des idées simples et des slogans réducteurs. La Méditerranée, et puis Chateaubriand, bien sûr, étonnants voyageurs s’il en fut, et malouin de surcroit, et puis Kessel, dont c’est le centenaire de la naissance... 143 écrivains, près d’un demi-hectare de stands, 12 lieux de rencontres, de débats, de lectures, une nocturne le samedi, 3 salles de projection, 11 expositions : Etonnants Voyageurs s’agrandit encore.