logo
Le dico des auteurs


CHAPUIS Olivier

France

7 avril 2008.
 

Biographie

 

Historien et géographe de formation, spécialiste français de l’histoire de la cartographie marine et de la navigation, auxquelles il a consacrée une thèse remarquée, Olivier Chapuis est aujourd’hui docteur en Histoire.

Navigateur, ancien adepte de la course au large, ce passionné de la mer collabore régulièrement au magazine Voiles et voiliers et au Chasse-Marée. Primé en 2000 par l’Académie de marine et le Grand-prix de la Mer de l’Association des écrivains de langue française pour A la mer comme au ciel, Beautemps-Beaupré et la naissance de l’hydrographie moderne, il vient de publier Cartes des côtes de France, un ouvrage résultant de recherches commencées voilà plus de vingt-cinq ans.


Bibliographie

- Cartes des côtes de France (Chasse-marée, 2007)
- Anciennes cartes marines de la Bretagne 1580-1800 (Coop Breizh, 2005)
- Bretagne des mers (Coop Breizh, 2005)
- A la mer comme au ciel, Beautemps-Beaupré et la naissance de l’hydrographie moderne (1700-1850) (Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 1999)
- 25 ans de voiles, 1971-1996 (Gallimard, 1996)


Argumentaire de Cartes des côtes de France

Dans la lignée des grands ouvrages de référence du Chasse-Marée ( Ar Vag, Phares...), voici un nouvel ouvrage exceptionnel, abondamment illustré, faisant la synthèse de cinq siècles d’histoire de la cartographie marine et terrestre française.

Pour la première fois, un ouvrage est consacré à l’histoire des cartes géographiques du littoral français, de leurs origines à nos jours (de 1500 aux années 2000), sur le pourtour de toute la métropole, îles et Corse incluses. De part et d’autre de l’estran - cette partie du rivage où la mer couvre et découvre au gré de la marée - les cartes marines et terrestres sont une invitation au voyage dans l’espace et le temps des côtes de France et au sein d’un art, celui de la cartographie, dans lequel notre pays excelle. Les chefs d’oeuvre présentés dans ce livre ne valent pas seulement pour eux-mêmes, d’un point de vue esthétique, scientifique et technique. Par la variété des thèmes proposés, ils disent aussi beaucoup de la formidable diversité géographique et culturelle de nos rivages, et des événements et des hommes qui les ont habités, en guerre ou en paix. C’est enfin le tracé aujourd’hui si familier de notre littoral que l’on voit s’affiner au fil des siècles, avec un effet de zoom jusqu’aux détails les plus fins.

 
 
Ses festivals

Saint-Malo

  • 2008


  •