logo
Le dico des auteurs


LAPIERRE Alexandra

France

27 mars 2013.
 

Biographie

 


- Biographie
- Bibliographie
- Présentation de Je te vois reine des quatre parties du monde

Biographie

JPEG - 44.4 ko
Alexandra Lapierre
Photo Didier Pruvot © Flammarion

Titulaire d’un doctorat sur "La femme fatale dans la littérature française du XIXe siècle", grande admiratrice de George Sand, Alexandra Lapierre est la biographe des hommes et des femmes oubliés.
Elle est l’auteur de Fanny Stevenson (« Grand Prix des Lectrices de Elle » en 1994) et d’Artemisia, les aventures de l’une des premières femmes peintres au temps du Caravage, qui fut élu « Book of the Week » par la BBC et couronné par « le Prix du xvııe Siècle » en 1998.

Alliant le sérieux de la recherche universitaire à la poésie du récit romanesque, les livres d’Alexandra Lapierre sont traduits dans le monde entier. Elle vit aujourd’hui à Paris, après avoir séjourné aux États-Unis pour suivre des études de cinéma et habité plus de dix ans à Rome.

En 2007, Alexandra Lapierre et Christel Mouchard publient Elles ont conquis le monde : Les grandes aventurières 1850-1950, vaste panorama des grandes figures féminines de l’exploration. Injustement méconnues (Margaret Fountaine, Karen Blixen...) ou déjà célébrées (Alexandra David Neel, Isabelle Eberhardt, Ella Maillart) l’ouvrage, richement illustré et documenté, s’attache aussi à comprendre pourquoi ces femmes, alors que l’époque n’y est pas favorable, décident de partir...
Alexandra Lapierre ne s’arrête cependant pas là, poursuivant son chemin et ses recherches. En 2013, elle revient au festival Étonnants Voyageurs avec dans ses valises Je te vois reine des quatre parties du monde, où elle se penche sur le destin exceptionnel de Doña Isabel Barreto, seule femme conquistadora de la flotte espagnole...

- Retour au sommaire


En savoir plus : Le site d’Alexandra Lapierre


Bibliographie

- Je te vois reine des quatre parties du monde (Flammarion, 2013)
- Artemisia, ce qu’une femme sait faire (Gallimard, 2012)
- Les menottes et le radiateur (Plon, 2011)
- L’excessive (Plon, 2010)
- Tout l’honneur des hommes (Plon, 2008)
- Elles ont conquis le monde : Les grandes aventurières 1850-1950 avec Christel Mouchard (Arthaud, 2007)
- Le Voleur d’éternité : La vie aventureuse de William Petty, érudit, esthète et brigand (Robert Laffont, 2004)
- Le salon des petites vertus : Portraits cruel à la lumière de Rome (Robert Laffont, 2000)
- Artemisia (Robert Laffont, 1998)
- Fanny Stevenson (Robert Laffont, 1993)
- L’Absent (Robert Laffont, 1991)

- Retour au sommaire


Présentation de Je te vois reine des quatre parties du monde :

Comme Christophe Colomb, Doña Isabel Barreto rêva de repousser les limites des mondes connus. Admirée – haïe aussi –, elle devint, au temps des conquistadors, la première et la seule femme amirale de la flotte espagnole.
En 1595, elle part de Lima avec quatre galions en quête du cinquième continent : l’Australie. Elle traverse le Pacifique, couvrant près de la moitié du globe sur une route maritime inexplorée. Au fil de ses découvertes, elle va devoir affronter la violence et tenir tête à la mort. Elle aimera follement deux hommes qui partageront son ambition. Mais pour survivre, elle accomplira des actes qu’elle-même ne pourra se pardonner...

Connue pour la rigueur de ses enquêtes, Alexandra Lapierre a suivi sa trace dans les bibliothèques d’Europe et d’Amérique du Sud, traquant de Lima à Séville tous les témoignages de cette existence passionnée. Par le souffle et la vivacité de son écriture, elle brosse de cette femme qui osa l’impossible, un portrait baroque et puissant, à la mesure d’un destin sans égal.

- Retour au sommaire


Présentation de Elles ont conquis le monde :

Avant 1850, les voyageuses étaient considérées comme des étrangetés de la nature. Isabel Godin des Odonais réussit à survivre dans une nature hostile, pendant que Catalina de Erauso s’habille en homme ou qu’Aphra Behn change d’amant comme de frontière.
1850-1890 : l’ère des crinolines (Ida Pfeiffer, Florence Baker, Mary Seacole…) À peine entrées dans l’ère des crinolines, les
aventurières se veulent désormais honnêtes femmes. Corset, jupe longue et chapeau, tout dans leur costume témoigne de cette volonté de voyager non pour l’amour, mais pour la science.
1890-1918 : entre deux siècles (Isabelle Eberhardt, Fanny Stevenson…). De la fin du xıxe au début du xxe siècle, les voyageuses partagent les rêves de leurs
homologues masculins. Seule importe la confrontation au risque ou au désir.
1918-1950 : des femmes libres (Freya Stark, Rosita Forbes, Ella Maillart...). Rattrapées par le romantisme, les voyageuses aiment comme elles voyagent, c’est-à-dire librement. La sensibilité féminine de leur regard, qui imprègne leurs reportages photographiques, garantit le succès de leurs écrits.

Trente et un portraits de femmes, connues ou inconnues, à la conquête du monde sur un siècle.

- Retour au sommaire

Œuvre

 
Comme Christophe Colomb, Doña Isabel Barreto rêva de repousser les limites des mondes connus. Admirée – haïe aussi –, elle devint, au temps des conquistadors, la première et la (...)
 

À seize ans, Artemisia Gentileschi est la seule apprentie de sexe féminin dans le quartier des artistes : un statut exceptionnel dans la Rome baroque du XVIIe siècle, un monde (...)
 

Un petit roman plein de légèreté et d’humour, dans l’esprit des contes libertins du XVIIIe siècle. Vous dînez chez des amis. La conversation roule sur la passion. On raconte une (...)
 

L’excessive

Plon - 2010
Oser vivre, c’est triompher de tout. Au XVIIIe, dans les derniers feux d’un siècle d’abus, de périls et de voluptés, une grande dame créa le scandale. Une histoire vraie. Au XVIIIe (...)
 

Dans la Russie des tsars, le destin du fils de l’Imam de Tchétchénie Alexandra LAPIERRE Le roman vrai d’un homme d’honneur, pris en otage entre deux cultures et deux fidélités. (...)
 

Les grandes aventurières ne sont plus seulement des courtisanes : ce sont des conquérantes d’un type nouveau apparu dans la première moitié du XIXe siècle. Des femmes qui voulaient (...)
 

Il s’appelait William Petty. Il bouleversa le goût de l’Europe. Qui se souvient de lui ? D’origine paysanne, William Petty fut un pauvre boursier de Cambridge, avant de devenir (...)
 

Elles ont l’air de madones et fomentent le meurtre dans les plis et les replis de leur âme... Dans le salon d’Émilie d’Entraygue, ou se pratique l’art de la conversation, tout (...)
 

Artemisia

Robert Laffont - 1998
Dans l’Italie baroque du XVIIe siècle, elle brisa toutes les lois de la société afin de conquérir la gloire et la liberté. En 1611, à Rome, dans un atelier du quartier des (...)
 

Fanny Stevenson

Robert Laffont - 1994
Elle vécut mille vies. Elle a été chercheuse d’or dans les déserts du Nevada, elle a défriché des jungles dans les îles des mers du Sud, elle fut l’une des premières femmes peintres (...)
 

L’Absent

Robert Laffont - 1991
Tendre et drôle, un regard plein de lucidité sur une crise que chacun peut connaître. Lui : une haute silhouette un peu voûtée, très élégante, qui sirote son whisky dans l’ombre, (...)
 

LA lionne du boulevard

Robert Laffont - 1984
Juin 1844. Huit heures - l’heure du cancan, de la valse chicardée et de la polka. Au bal Mabille se retrouve le Tout-Paris des lorettes, des journalistes et des boulevardiers. (...)
 

Vidéos

 

 

Les cafés littéraires

Saint-Malo 1994

Alexandra LAPIERRE

 

Les débats audios

 
Saint-Malo 2013

L’inconnu du monde

Avec Alexandra Lapierre, Catherine Bousquet, Jean-Michel Barrault et Christine Jordis.

 
 
Ses festivals

Saint-Malo

  • 1994
  • 2008
  • 2013


  •