Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

AUDOUIN-DUBREUIL Ariane

France

La Croisière Noire : les documents inédits. Sur la trace des expéditions Citroën en Centre-Afrique (Glénat, 2014)

© DR

Fille du Commandant Louis Audouin-Dubreuil, chef en second des missions Citroën Centre-Afrique 1924-25 et Centre-Asie 1931-32, Ariane Audouin-Dubreuil est une passionnée de théâtre, elle étudie pendant six ans au conservatoire et interprète le Journal d’Anne Frank à 18 ans. A vingt ans, elle traverse l’Afrique jusqu’à Madagascar avec une troupe de théâtre missionée par André Malraux.
Mannequin pendant quelques années, elle suit surtout des études de psychologie et devient thérapeute. Parallèlement, elle ouvre une société de recrutement. Aujourd’hui, elle est psychothérapeute. Elle a été pendant une certaine période maire-adjoint (en charge des affaires sociales) de la ville de Boulogne-Billancourt.

Ariane Audouin-Dubreuil est restée fortement marquée par l’aventure de son père : "Un jour je trouverai les mots pour parler de cette aventure humaine exceptionnelle, c’est un devoir de mémoire. Un jour j’espère faire partager, aux lecteurs, mes émotions, mes émerveillements, ma curiosité, mes découvertes en leur livrant les archives de mon père". Auteur des albums La Croisière Jaune, La Croisière Noire et La Croisière des Sables, parus chez Glénat dans la collection de la Société de Géographie, elle a effectué de nombreux voyages, entre autres à Tombouctou pour préparer une exposition sur le thème de "La première traversée du Sahara en automobile", ainsi que des échappées en Chine et en Amérique.
Membre d’honneur de la Société de Géographie, Ariane Audouin-Dubreuil organise régulièrement des conférences sur le thème des Croisières Citroën. Fin 2013, elle publie deux ouvrages sur son père dans lesquels elle raconte pour la première fois son affectation au 10ème régiment des hussards durant la Grande Guerre.
Quelques temps plus tard elle publie un récit de référence sur cette mission, qui nous fait prendre conscience de la formidable aventure humaine et de l’impressionnante performance mécanique qu’elle a constituées, mais aussi de tous ses apports scientifiques importants dans un beau livre La Croisière Noire : les documents inédits. Sur la trace des expéditions Citroën en Centre-Afrique.


Bibliographie :

  • La Croisière Noire : les documents inédits. Sur la trace des expéditions Citroën en Centre-Afrique (Glénat, 2014)
  • Louis Audouin-Dubreuil, Lignes de fronts (Glénat, 2013)
  • Louis Audouin-Dubreuil, Correspondant de guerre malgré lui (Glénat, 2013)
  • La croisière Jaune : Les documents inédits (Glénat, 2013)
  • La première traversée du Sahara en autochenille (Glénat, 2008)
  • La Croisière Jaune : sur la route de la soie (édition revue et augmentée) (Glénat, 2007)
  • La Croisière des Sables : sur les pistes de Tombouctou (Glénat, 2005)
  • La Croisière Noire : sur la trace des explorateurs du XIXe siècle (Glénat, 2004)
  • La Croisière Jaune : sur la route de la soie (Glénat, 2002) Grand Prix Jules Verne 2003

La Croisière Noire : les documents inédits. Sur la trace des expéditions Citroën en Centre-Afrique

Glénat - 2014

Entrez dans l’intimité des aventuriers d’un autre temps !
Première expédition automobile transafricaine, la Croisière Noire est un défi lancé par André Citroën à ses concurrents de l’époque. L’Expédition Citroën Centre-Afrique, deuxième mission Haardt-Audouin-Dubreuil, se révèle plus audacieuse encore que toutes les aventures connues jusqu’alors. Au raid sportif se substitue une course de fond de 20.000 kilomètres à travers le continent africain, dont les buts, toujours plus ambitieux, seront au départ de sa renommée. L’itinéraire propose une voie nouvelle à travers le Sahara pour relier les colonies du Niger, du Tchad et de l’Oubangui-Chari avant d’atteindre le Congo belge. Puis cap sur le lac Victoria où la mission éclate en quatre groupes pour rejoindre Madagascar après avoir traversé le Kenya, le Tanganyika, le Nyassaland, le Mozambique et l’Afrique australe anglaise.
Pour raconter cette expédition, Ariane Audouin-Dubreuil s’est plongée depuis une trentaine d’années dans les archives familiales. Grâce aux progrès des techniques de reproduction moderne, 150 reproductions en fac- similés jamais publiées sont aujourd’hui mises en avant dans une nouvelle version de cette épopée grandiose : La carte originale de l’expédition Centre-Afrique • La carte des itinéraires de ravitaillement • Le « code secret » mis au point par Citroën pour communiquer en toute confidentialité • Des recueils de chansons traditionnelles • Des câblogrammes et télégrammes officiels • Des récits de chasse • Des notes sur les chefferies, sur les sociétés secrètes ou sur la pratique de la taxidermie • Des extraits du journal de bord du chef adjoint de la mission • Des lettres manuscrites des explorateurs, etc.


La croisière jaune : sur la route de la soie

Glénat - 2013

Redécouvrez la Croisière Jaune à travers les souvenirs inédits des explorateurs de l’époque. L’expédition Citroën Centre-Asie constitue l’une des aventures les plus exceptionnelles du XXe siècle. 42 hommes courageux, prêts à affronter tous les obstacles de la nature, tous les dangers, s’engagèrent délibérément dans une Asie centrale alors profondément troublée, sur un parcours de plus de 13 000 km entre Beyrouth, Pékin et Saïgon. Ils remontèrent ainsi l’antique route de la soie, en franchissant les hauts cols du Karakorum dans l’Himalaya. Pour raconter cette expédition, il fallait la plume alerte et émouvante d’Ariane Audouin-Dubreuil, qui s’est plongée depuis une trentaine d’années dans les archives familiales. Elle relate l’aventure humaine, les exploits techniques, les importants travaux archéologiques, artistiques, ethnographiques et géologiques réalisés par les membres de la mission. Grâce aux progrès des techniques de reproduction moderne, des documents jamais publiés sont aujourd’hui mis en avant dans une nouvelle version de cette épopée grandiose. Dans un coffret aux couleurs de l’expédition, Ariane Audouin-Dubreuil partage avec le lecteur de précieux fac-similés de photos, de cartes, de lettres, rapports ou compte-rendus secrets. Entrez dans l’intimité de ces aventuriers d’un autre temps !


Louis Audouin-Dubreuil, Lignes de fronts

Louis Audouin-Dubreuil, Lignes de fronts

Glénat - 2013

Le lecteur connaît Louis Audouin-Dubreuil : c’est l’explorateur qui avait conduit les Missions Citroën sur les pistes d’Afrique et d’Asie et le vieux Saharien guettant l’aube au sommet de son bordj dominant l’oasis de Timimoun. On n’avait cependant jamais évoqué jusqu’à ce jour le cavalier du 10e régiment des hussards. Voici le chaînon manquant à ce parcours, quatre années d’une expérience de vie dure, douloureuse, passionnante qui forma l’homme qu’il devint.

En septembre 1914, il combat sur la Marne, puis dès le mois d’octobre, il descend avec ses hommes dans les tranchées du front d’Artois. En 1915-1916, il est à Verdun, au Four de Paris, puis au bois de Malancourt. À la fin de l’été 1916, il rejoint sur l’Yser les fusiliers marins dans les tranchées des polders belges. En janvier 1917, à l’École d’aviation d’Avord, il s’initie au pilotage des premiers appareils de guerre. Jusqu’à la fin des hostilités, il est affecté dans l’aviation tunisienne des « Territoires du Sud », sur la frontière libo-tunisienne fréquemment attaquée par les Senoussis révoltés.

En proposant l’intégralité des correspondances et des notes de guerre de son père, de sa famille et de ses amis, Ariane Audouin-Dubreuil effectue un véritable devoir de mémoire. Après avoir retrouvé dans les archives familiales ces documents extraordinaires, elle a décidé de partager les carnets de notes, prises quasi quotidiennement à l’encre noire, rouge et au crayon, sur un mini-calepin, sur des feuillets de papier de soie ou de brouillon, les lettres entre un fils et sa mère, un jeune homme et ses compagnons d’armes… Ces textes restituent une vérité, une réalité de l’instant vécu : peu de lignes parfois mais intenses, dramatiques, banales, drôles. Elles sont reproduites intégralement car elles sont apparues comme indissociables des correspondances qu’elles viennent compléter.


Louis Audouin-Dubreuil, Correspondant de guerre malgré lui

Glénat - 2013

Un témoignage unique avec des photographies jamais publiées sur la Der des Ders.

« En septembre 1914, un jeune hussard à cheval se presse vers les lieux de combat de la Marne. Dès le mois d’octobre, il descend avec ses hommes dans les tranchées du front d’Artois. En 1915-1916, il est à Verdun, au Four de Paris, puis au bois de Malancourt. À la fin de l’été 1916, il rejoint sur l’Yser les fusiliers marins dans les tranchées des polders belges. En janvier 1917, à l’École d’aviation d’Avord, il s’initie au pilotage des premiers appareils de guerre. Jusqu’à la fin des hostilités, il est affecté dans l’aviation tunisienne des « Territoires du Sud », sur la frontière libo-tunisienne fréquemment attaquée par les Senoussis révoltés.
Un parcours sur quatre années de guerre, celui d’un hussard qui, en 1914, croyait en une victoire rapide de la France et rêvait de charger l’ennemi à cheval, sabre au clair. Il ne pouvait, le 2 août 1914, alors qu’il rejoignait le 10e hussards à Tarbes, imaginer les épreuves qui l’attendaient sur tous les fronts de France.
Les correspondances, les notes de guerre, les photographies restituent dans le présent ouvrage cet épisode bref et intense de la vie de Louis Audouin-Dubreuil. Ce temps qu’il avait enfoui dans un silence obstiné. Il est des tragédies que les anciens combattants taisent, mon père était de ceux-là. »
Ariane Audouin-Dubreuil 

Artois, Verdun, l‘Yser et la frontière Libo-Tunisienne. Ces quatre zones de combat correspondent à une un lieu d’affectation de Louis Audouin-Dubreuil sur le front entre 1914 et 1918. Alors qu’il n’est qu’un tout jeune soldat, muni d’une autorisation extraordinaire de port d’appareil photographique, le jeune hussard raconte ses liaisons, ses reconnaissances et ses descentes aux tranchées. Suivent les notes et les correspondances échangées avec sa famille, ses amis, ses compagnons d’armes. Trois albums de photographies légendées, datées et numérotées de la main de Louis Audouin-Dubreuil, et les pellicules correspondantes restituent fidèlement lieux, contextes et personnages dans un livre original et unique en son genre.


La croisière jaune

Glénat - 2008

Louis Audouin-Dubreuil, correspondant de guerre malgré lui

Saint-Malo 2014

Avec : Ariane Audouin-Dubreuil
Animé par : Emmanuelle Dancourt


Les croisières Citroën, la Croisière Jaune

Saint-Malo 2008
La Croisière Jaune
Rencontre avec Ariane AUDOUIN-DUBREUIL

Les croisières Citroën, la Croisière Noire

Saint-Malo 2008
La croisière Noire
Rencontre avec Ariane AUDOUIN-DUBREUIL