EDGAR Silène

France

Lune rousse (Castelmore, 2018)

Autrice jeunesse à succès, Silène Edgar a signé plusieurs romans d’anticipation et de fantasy, dont le cycle post-apocalyptique des aventures de Moana. Son dernier roman co-écrit avec Paul Beorn, Lune rousse, s’inspire de l’univers fantastique du jeu de société Les Loups-Garous de Thiercelieux et y déploie les aventures de Lapsa et Lune. Le récit se tisse entre leur amitié et les énigmes qu’elles tentent de résoudre.

Professeure de français avant de se consacrer entièrement à l’écriture, Silène Edgar mène en parallèle de son travail de romancière, des recherches sur Harry Potter, produit des dossiers pédagogiques pour des maisons d’éditions, et vient de terminer une formation d’initiation au scénario à la Femis.

Auteure d’une dizaine romans jeunesse, dont par exemple le cycle des aventures post-apocalyptiques de Moana, largement inspiré de l’année qu’elle a vécu à Tahiti, en Polynésie Française, Silène Edgar est également la co-auteure de romans écrits à quatre mains avec Paul Beorn : le roman 14-14 met en parallèle deux histoires qu’un siècle sépare, celle d’Adrien en 2014, et celle d’Hadrien en 1914. Il recevra plusieurs prix dont notamment le prix Incorruptibles 2016.

La saga des aventures de la jeune Moana commence en 2018 avec La Saveur des figues dans une Polynésie post-apocalyptique envahie par la neige. La jeune héroïne Moana est contrainte par sa société à se marier. Elle décide alors de s’enfuir et de prendre en main son destin. Le début d’un roman d’émancipation au message fort ! La série continuera avec la publication de Le Bateau Vagabond et La Source des nuages.
Le premier tome de cette saga a été étudié par les collégiens et ils auront la chance de rencontre silène Edgar et d’échanger avec elle autour de ce roman lors de la journée scolaire du 6 juin prochain.

Son dernier ouvrage est également co-écrit avec Paul Beorn et s’inspire cette fois-ci de l’univers du jeu de société de Philippe des Pallières et Hervé Marly Les Loups-Garous de Thiercelieux. Ce roman restitue tout l’imaginaire du jeu, et en fait le cadre des aventures de Lapsa et Lune, qui doivent lever la malédiction des loups qui pèse sur le village. Quiconque a déjà joué au jeu de société redécouvrira avec plaisir l’hommage qui lui est rendu dans le roman, autant que le néophyte saura apprécier la densité des aventures des deux jeunes femmes et le rythme envolé de l’intrigue.


Bibliographie :

  • Lune Rousse (Castelmore, 2018)
  • Moana, à la source des nuages (Castelmore, 2018)
  • Moana, le bateau vagabond (Castelmore, 2018)
  • Moana, la saveur des figues (Castelmore, 2018)
  • 14-14 (Castemore, 2016)
Lune Rousse

Lune Rousse

Castelmore, 2018 - 2018

1846
Lapsa et Lune ont grandi ensemble mais cette nuit-là, l’appel de la lune rousse va les séparer. L’une vit le jour, l’autre vit la nuit… Lapsa découvre qu’on lui a menti sur la mort de ses parents et se jure de découvrir la vérité. Lune se lance à la poursuite d’un loup noir, jusqu’à un coffre caché sous un rocher.
À l’intérieur : des masques de loups, un poème oublié qui parle de vengeance… Un masque sur le visage, la jeune fille se sent soudain investie d’une force animale. Elle fait le serment de lutter contre les injustices qui frappent le village.
Mais la malédiction des loups, surgie du passé, ne risque-t-elle pas de bouleverser Thiercelieux et de les dépasser toutes les deux ?


  • « Les amateurs du jeu, petits et grands, savoureront la découverte du rôle de chacun et l’inventivité des auteurs à plier la mécanique aux règles de la fiction, et les néophytes apprécieront un très bon roman jeunesse, riche des problématiques de l’adolescence, très rythmé et immersif, que les jeunes ados dévoreront en quelques heures mais qui, à n’en pas douter, les marquera pour longtemps. » Yozone
  • « Un rythme bien géré, du suspens et une atmosphère envoûtante : tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment. » Café Powell
Moana : La Saveur des figues

Moana : La Saveur des figues

Castelmore, 2018 - 2018

Moana refuse de mener la vie que voudrait lui imposer son peuple.

Dans un futur post-apocalyptique, le monde est en proie à un grand refroidissement et l’humanité est menacée de disparaître. La Polynésie où vit Moana n’échappe pas à cette règle : elle est recouverte de neige. Selon les règles édictées par son peuple, la jeune fille doit se marier et avoir des enfants au plus vite. Mais il est hors de question pour Moana de suivre ces règles qui ne lui conviennent pas. Une seule solution : fuir, pour vivre sa vie selon ses propres choix.


  • « Une fable futuriste et écologiste, un roman aussi touchant que passionnant » Maxx
  • « Silène Edgar livre ici une belle trilogie située dans une société post-apocalyptique aux thématiques bien actuelles. Un bon choix de lecture jeunesse. » Yozone