Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

DANTICAT Edwidge

Haïti / Etats-Unis

Le briseur de rosée (Grasset, 2005)

Edwidge Danticat est née à Port-au-Prince (Haiti) le 19 janvier 1969. Alors que son père, puis sa mère émigrent à New York, Edwidge et son frère restent en Haiti chez un oncle et sa femme. À 12 ans, elle rejoint ses parents à Brooklyn et s’installe dans une nouvelle langue et un nouveau pays.
Elle publie ses premiers textes dans le journal de son lycée. Après un premier diplôme universitaire en lettres françaises et une maîtrise en Beaux-Arts à Brown University, elle entame une thèse en "creative writing", acceptée pour publication avant même d’être terminée. Ce texte, « Le cri de l’oiseau rouge » sera salué tant par les critiques que par le public. Edwidge n’a encore que 25 ans. Le style de ce premier récit, où se croisent les réalités haitiennes et newyorkaises, a été comparé à celui d’auteurs tel Maxine Hong Kingston et Toni Morrison. La revue Granta la classait dès 1996 parmi les 20 meilleurs jeunes écrivains américains.
Nouvelliste talentueuse, Danticat publie ensuite un recueil de ses courts récits, Krik ? Krac !, suivi d’un deuxième roman, La Récolte douce des larmes (publié en 1998) qui remporte l’American Book Award.
Edwidge Danticat poursuit sa carrière d’écrivaine en se consacrant également à l’enseignement ("creative writing"), à New York University et à l’Université de Miami – et à de nombreux projets sur l’art et la culture haitienne, comme l’indiquent ses collaborations avec les cinéastes Patricia Benoit et Jonathan Demme, et son engagement auprès de la National Coalition for Haitian Rights.

Pour plus de renseignements, consultez la base de données d’île en île


BIBLIOGRAPHIE :

Haïti noir

Asphalte - 2013

Haïti noir Tragiquement connue pour son histoire violente et chaotique, ainsi que pour la catastrophe qui l’a frappé en 2010, Haïti est le pays le plus pauvre des Amériques - et l’un des plus riches sur le plan littéraire. Cette anthologie de dix-huit nouvelles, projet lancé avant le tremblement de terre, réaffirme le talent des auteurs contemporains haïtiens, qu’ils vivent sur place ou qu’ils soient issus de la diaspora, sur un terrain où ils ne sont pas forcément attendus : le genre noir. Sont représentés des auteurs aussi bien francophones qu’anglophones.


Créer dangereusement : L’artiste immigrant à l’oeuvre

Grasset - 2012

S’inspirant de l’essai homonyme de Camus, Edwige Danticat brosse le portrait d’artistes immigrés et d’intellectuels de tous pays, partagés entre la démocratie et la dictature, entre la liberté et la répression, entre la dette qu’ils ont envers leurs pays d’accueil et le sentiment de culpabilité qu’ils nourissent envers le pays de leurs racines, victimes de crimes qui les ont poussé à fuir, mais qui continue de hanter leur art. Portrait, mais aussi témoignage d’une situation politique qui perdure en Haïti. Histoire personnelle, mais aussi réflexion sur la création en exil, apportant la preuve qu’il n’est de vraie patrie, pour l’écrivain, que la littérature.