logo
Le dico des auteurs


CONDÉ Maryse

Guadeloupe

26 février 2013.
 

Biographie

 


- Biographie
- Bibliographie
- Présentation de La vie sans fards

« La véritable intégration n’implique-t-elle pas avant tout une adhésion de l’être, une modification spirituelle ? Personne ne se souciait de l’état de mon esprit et de mon coeur. Mon coeur, tellement compatissant aux souffrancves du peuple qui m’entourait. »
La vie sans fards

Biographie

Maryse CONDE Une grande dame de la littérature. Née en Guadeloupe en 1937, Maryse Condé épouse, en 1959, Mamadou Condé, un acteur d’origine africaine. Elle part enseigner en Afrique, en Guinée, au Ghana et au Sénégal, avant de s’installer en France à la fin des années 1970. En 1985, elle obtient une bourse Fulbright pour enseigner aux Etats-Unis et séjourne pendant un an à Los Angeles. En 1986, elle rentre à la Guadeloupe mais garde un pied aux Etats Unis.

Ses 13 œuvres de fiction (traduites en de multiples langues) lui ont valu de nombreuses récompenses, dont le Grand Prix littéraire de la femme (1986) et le prix Yourcenar (1999). Avec son mari Richard Philcox, elle partage son temps entre New York, où elle enseigne à Columbia University, et la Guadeloupe. Elle a publié plus d’une vingtaine d’ouvrages, dont Ségou, Célanine cou-coupé, La Belle Créole et Histoire de la femme cannibale.

Maryse Condé a été la première femme à recevoir, pour l’ensemble de son œuvre, le prix Putterbaugh décerné aux Etats-Unis à un écrivain de langue française. Elle vit aujourd’hui aux Etats-Unis.

Pour plus de renseignements, consultez la base de données d’île en île

In English


Liens :

Interview de Maryse Condé sur evene.fr

- Retour au sommaire


Bibliographie :

- La vie sans fards (JC Lattès, 2012)
- En attendant la montée des eaux ( JC Lattès, 2010)
- Les belles ténébreuses (Mercure de France, 2008)
- Victoire ou la saveur des mots (Mercure de France, 2006)
- Histoire de la femme cannibale (Mercure de France, 2005)
- La planète Orbis (Jasor, 2002)
- Cèlanire cou-coupé (2000)
- Le cœur à rire et à pleurer (Robert Laffont 1999)
- Windward Heights (1998)
- The Last of the African Kings (1997)
- Desirada (Robert Laffont 1997)
- Pays mêlé (1997, Robert Laffont, 1999)
- Traversée de la mangrove (1995)
- La migration des cœurs (Robert Laffont 1995)
- La colonie du nouveau monde (Robert Laffont 1993)
- Tree of Life (1992)
- The Children of Segu (1989)
- En attendant le bonheur (1988, Robert Laffont 1997)
- La vie scélérate (1987)
- Haïti chérie (1986)
- Segou : La terre en miettes (Robert Laffont, 1985)
- Segou : Les murailles de terre (Robert Laffont, 1984)
- Moi, Tituba sorcière... (1982)
- Une saison à Rihata (1981, RObert-Laffont 1997)
- Heremakhonon (1976)

Pour la jeunesse :

- Chiens fous dans la brousse (Bayard jeunesse, mars 2008)
- A la courbe du Joliba - illustrations de Letizia Galli (Grasset jeunesse, 2006)
- Rêves amers - illustrations Bruno Pilorget (Bayard jeunesse, 2005)
- Hugo le terrible (Editions Sépia, 1991)

- Retour au sommaire


Présentation de La vie sans fards

« La Vie sans fards répond à une double ambition. D’abord je me suis toujours demandé pourquoi toute tentative de se raconter aboutissait à un fatras de demi-vérités. Trop souvent les autobiographies et les mémoires deviennent des constructions de fantaisie. Il semble que l’être humain soit tellement désireux de se peindre une existence différente de celle qu’il a vécue, qu’il l’embellit, souvent malgré lui. Il faut donc considérer La Vie sans fards comme une tentative de parler vrai, de rejeter les mythes et les idéalisations flatteuses et faciles.
C’est aussi une tentative de décrire la naissance d’une vocation mystérieuse qui est celle de l’écrivain. Est-ce vraiment un métier ? Y gagne-t-on sa vie ? Pourquoi inventer des existences, pourquoi inventer des personnages sans rapport direct avec la réalité ? Une existence ne pèse-t-elle pas d’un poids déjà trop lourd sur les épaules de celui ou celle qui la subit ?

"La Vie sans fards est peut-être le plus universel de mes livres. J’emploie ce mot universel à dessein bien qu’il déplaise fortement à certains." En dépit du contexte très précis et des références locales, il ne s’agit pas seulement d’une Guadeloupéenne tentant de découvrir son identité en Afrique. Il s’agit d’abord et avant tout d’une femmeaux prises avec les difficultés de la vie. Elle est confrontée à ce choix capital et toujours actuel : être mère ou exister pour soi seule.
Je pense que La Vie sans fards est surtout la réflexion d’un être humain cherchant à se réaliser pleinement. Mon premier roman s’intitulait En attendant le bonheur : Heremakhonon, ce livre affirme : il finira par arriver. »

- Retour au sommaire


Argumentaire des Belles ténébreuses :

« Le visage d’Assia émergeait du linge comme une fleur. Ceux qui avaient mission de l’enterrer ne se résignaient pas à ensevelir ce miracle de perfection. Ils restaient debout à côté de la fosse ouverte.
– Pourquoi embaumer ? s’étonna Kassem.
– Je te l’ai dit, répondit Ramzi. Tous les hommes ont le même désir de préserver la beauté. L’embaumement est le seul moyen d’éviter à la beauté l’offense de la pourriture qui suit la mort.

- Ai-je vraiment envie de devenir son assistant et de tripoter des cadavres encombrants et malodorants ? se demanda Kassem. »

Samarssa : ville d’un pays imaginaire d’Afrique dirigé par un dictateur. Kassem, français, de père guadeloupéen et de mère roumaine, a été élevée dans la banlieue lilloise. Après l’attentat terroriste qui a détruit le complexe hôtelier où il travaillait, il est à la rue. En butte aux tracasseries policières, il ne devra son salut qu’à la rencontre avec le Dr Ramzi An-Nawawi, un étrange médecin spécialiste des embaumements – les « parages » – dont il va devenir l’assistant. A son corps défendant, Kassem sera le protégé de Ramzi. Mais ce médecin pas comme les autres n’a pas bonne réputation. On le soupçonne même d’être à l’origine d’une épidémie qui décime les jeunes filles et fait fructifier son commerce. Quant à savoir ce qui se passe vraiment quand il se retrouve seul avec les cadavres… Comment Kassem assumera-t-il cette proximité ? Comment prendre ses distances avec celui qui lui veut tant de bien et qui, d’une certaine façon, incarne un père, un frère de substitution ?
Sur une trame policière haletante aux multiples rebondissements, de l’Afrique à New York, en passant par Lille et Marseille, Maryse Condé nous entraîne sur les pas de Kassem, héros moderne et romantique qui a le malheur de n’être jamais au bon endroit au bon moment. A travers ce personnage attachant et complexe, elle évoque les problèmes de la filiation, de la recherche des origines, de l’attachement à une patrie, du bien-fondé des religions, etc…

- Retour au sommaire


Présentation de Chiens fous dans la brouse :

Deux jeunes chasseurs de lions sont enlevés pour être réduits en esclavage.
Mali, XVIIIe siècle. Au bord du fleuve Niger, les jumeaux Naba et Malobali, partis avec leur père à la chasse au lion font une fugue une nuit pour aller voir un griot. Ils sont enlevés par des voleurs d’enfants pour être vendus comme esclaves à des Blancs.
Naba se pend avant d’être acheté, alors que Malobali devient esclave à Gorée ; il change de nom et travaille pour un médecin français bienveillant. Le garçon, qui s’occupe de son verger, prend goût à ce travail, et jouit même d’une certaine liberté. Régulièrement, il apporte à l’esclaverie des fruits aux malheureux qui attendent de partir sur l’océan. Il y rencontre Ayodele, la petite fille d’un prince, punie par sa curiosité : en voulant découvrir le monde, elle s’est aussi fait kidnapper par des voleurs d’enfants...
Mais Malobali n’aurait pas dû s’aventurer jusque dans cet endroit de malheur.
Les Blancs sont arrivés, et pensant qu’il fait partie de la « marchandise en partance », le tatouent comme l’un de leurs esclaves.
Lui et Ayodele sont embarqués pour le Brésil, où ils seront revendus…

- Retour au sommaire

Œuvre

 

La vie sans fards

Jean-Claude Lattès - 2012
« La Vie sans fards répond à une double ambition. D abord je me suis toujours demandé pourquoi toute tentative de se raconter aboutissait à un fatras de demi-vérités. Trop souvent (...)
 

En attendant la montée des eaux

Jean-Claude Lattès - 2010
Babakar est médecin. Il vit seul avec ses souvenirs d’une enfance africaine, d’une mère aux yeux bleus qui vient le visiter en songe, d’un ancien amour, Azelia, disparue elle (...)
 

Les belles ténébreuses

Mercure de France - 2008
C’est lui ! C’est lui ! chuchotèrent les jeunes gens en proie à une vive excitation. Le docteur Ramzi An-Nawawî n’était pas un docteur comme les autres, un vulgaire guérisseur de (...)
 

Chiens fous dans la brousse

Bayard Jeunesse - 2008
Deux jeunes chasseurs de lions sont enlevés pour être réduits en esclavage. Mali, XVIIIe siècle. Au bord du fleuve Niger, les jumeaux Naba et Malobali, partis avec leur père à la (...)
 

Victoire ou la saveur des mots

Mercure de France - 2006
Victoire ne savait nommer ses plats et ne semblait pas s’en soucier. Elle était enfermée le plus clair de ses jours dans le temple de sa cuisine, petite case qui s’élevait à (...)
 

A la courbe du Joliba

Grasset Jeunesse - 2006
La Côte d’Ivoire se déchire. Aïcha et ses sœurs, Salima et Réhane, doivent quitter leur village et prendre le chemin du Mali, avec leur mère. Leur père, lui, doit partir lutter aux (...)
 

Histoire de la femme cannibale

Mercure de France - 2005
Est-ce que vous n’allez pas retourner chez vous ? Chez moi ? Si seulement je savais où c’est. Oui, le hasard m’a fait naître à la Guadeloupe. Mais, dans ma famille, personne ne veut (...)
 

Rêves amers

Bayard Jeunesse - 2005
Paru sous la titre "Haïti chéri". Rose-Aimée vit heureuse dans son petit village à Haïti, jusqu’au jour où la misère l’oblige à quitter les siens. Placée en ville comme domestique, elle (...)
 

La planète Orbis

Jasor - 2002
A l’invitation du messager, José, un Guadeloupéen âgé de quinze ans, passionné de reggae et de rap, quitte sa cité et embarque sur un vaisseau spatial en direction de la planète (...)
 

La Belle Créole

Mercure de France - 2001
Lorsque Dieudonné, jardinier de son état, sort de prison après avoir été acquitté pour le meurtre de Loraine, sa riche maîtresse békée croqueuse de jeunes hommes, il se retrouve dans (...)
 

Cèlanire cou-coupé

Robert Laffont - 2000
Il y a cinq ans, à la Guadeloupe, un bébé a été trouvé, la gorge tranchée, sur un tas d’ordures. Il a survécu à ses blessures. La lecture de ce fait divers abominable a touché (...)
 

Le cœur à rire et à pleurer

Robert Laffont - 1999
Dans la Guadeloupe des années cinquante, on tient son rang en se gardant de parler créole ; on méprise plus noir et moins instruit que soi. Les conventions priment les sentiments (...)
 

Pays mêlé

Robert Laffont - 1999
« Aux yeux de ses compatriotes, Belle était une énigme. En ces temps ou les femmes ne remettaient en question ni leur dépendance vis-à-vis de l’homme, ni leur sujétion vis-à-vis de (...)
 

Desirada

Robert Laffont - 1997
Secrets et mensonges, est-ce le seul héritage que sa grand-mère, Nina, et sa mère, Reynalda, vont léguer à la narratrice ? Trois femmes, trois générations séparées bien qu’unies par (...)
 

Réédition Inspiré par les tragiques événements de 1962, dans la Guinée de Sékou Touré, « Heremakhonon » (expression signifiant « Attends le bonheur ») est l’histoire d’une désillusion. (...)
 

Une saison à Rihata

Robert Laffont - 1997
Une ancienne ville coloniale abandonnée à sa torpeur, que traverse un fleuve boueux : Rihata. Une grande maison délabrée, au jardin envahi d’herbes de Guinée, et ses occupants : (...)
 

Traversée de la mangrove

Gallimard - 1995
A Rivière au Sel, en plein coeur de la forêt, on veille un mort, un homme qui est arrivé dans le village quelques années auparavant et dont on ne sait pas grand-chose. Est-il (...)
 

La migration des cœurs

Robert Laffont - 1995
Maryse Condé avait toujours rêvé d’adapter à l’univers caraïbe le roman d’Emily Brontë Les Hauts de Hurlevent. La Migration des coeurs en est une libre variation, pleine de violence et (...)
 

La colonie du nouveau monde

Robert Laffont - 1993
Elle était Tiyi, mère des princesses Néfertiti et Meritaton, enceinte d’un nouvel enfant du Soleil Aton.Un an plus tôt, venant de la Guadeloupe en passant par le Venezuela, ils (...)
 

Hugo le terrible

Sepia Editions - 1991
« 16 septembre 1989, 15h35. Attention, cyclone Hugo se dirige rapidement sur la Guadeloupe. Rejoignez les habitations ou les abris. Alerte 2 déclenchée ce jour à compter de 12 (...)
 

La vie scélérate

Robert Laffont - 1987
Terrible destin que celui des Louis. Originaire de Guadeloupe, c’est Albert, premier de la lignée, qui donna à la famille ses lettres de noblesse. Du canal de Panama jusqu’aux (...)
 

Haïti chérie

Bayard Jeunesse - 1986
Rose-Aimée a treize ans. Elle aime son village et ses parents. Pourtant, la misère l’oblige à partir à la ville où elle est placée comme domestique chez une riche patronne. Des (...)
 

Segou Tome 2 : La terre en miettes

Robert Laffont - 1985
« Ségou », la grande saga africaine de Maryse Condé, et son best-seller, a fait vibrer plus de deux cent mille lecteurs, fascinés par cette Afrique ancienne de l’animisme et de la (...)
 

Jamais écrite jusqu’ici, voici la grande saga africaine. Pour qu’elle fût vraie – dans la sensibilité et l’esprit comme dans les faits –, il importait que son auteur fût d’origine (...)
 

Moi, Tituba sorcière…

Mercure de France - 1982
Fille de l’esclave Abena violée par un marin anglais à bord d’un vaisseau négrier, Tituba, née à la Barbade, est initiée aux pouvoirs surnaturels par Man Yaya, guérisseuse et faiseuse (...)
 

Heremakhonon

Editions 10/18 - 1976
Inspiré par les tragiques événements de 1962, dans la Guinée de Sékou Touré, « Heremakhonon » (expression signifiant « Attends le bonheur ») est l’histoire d’une désillusion. Véronica (...)
 

Vidéos

 

Les grands débats en vidéo

Saint-Malo 2013

L’avenir du roman

Débat ouvert par Michel Le Bris, dans le cadre de l’Edinburgh World Writer’s Conference

 

 

Les cafés littéraires

Saint-Malo 2013

"Je" de mémoire

Participants : Alain MABANCKOU, Maryse CONDÉ, Boualem SANSAL, Roland COLIN

 
Saint-Malo 2008

Pour saluer Maryse Condé

En présence de Maryse Condé

 

Les débats audios

 
Saint-Malo 2013

Passé, présent

Avec Michiel Heyns, Mark Behr, Maryse Condé.

 
Saint-Malo 2013

Jeux de mémoire

Avec Maryse Condé, Roland Colin, Henri Lopes.

 
Saint-Malo 2008

Pour saluer Maryse Condé

Avec : Gisèle PINEAU, Dany LAFERRIERE, Moussa KONATE, Maryse CONDE.

 
 
Ses festivals

Saint-Malo

  • 2008
  • 2013


  • Port-au-Prince

  • 2007


  •