Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

FRANKETIENNE

Haïti

Chaophonie (Mémoire d’encrier, 2015)

Le géant des lettres haïtiennes, auteur du premier roman en créole haïtien Dezafi (1975) est à la fois enseignant, chanteur, comédien, dramaturge, peintre et écrivain, membre fondateur du mouvement du Spiralisme. Sa pièce Pèlen Tèt jouée en pleine dictature des Duvalier a connu un succès considérable en Haïti et dans la diaspora haïtienne. Un “Maldoror” noir, prodigieux créateur de mots, de sons, de rythmes, comme si musique, danse, tradition orale mettaient chez lui la littérature “écrite” en transe, faisaient éclater les cadres traditionnels de la narration.

Auteur d’une œuvre-cri totalement originale, d’une invention verbale vertigineuse, initiateur du “mouvement spiraliste” qui rassemble en lui dirait-on toute l’âme haïtienne, dont l’autre grand représentant est Jean-Claude Fignolé : nous sommes ici au point où rêve et réalité, se rencontrant, entrent en incandescence, quand grondent encore les forces premières du chaos, à la naissance du monde, et que prend forme peu à peu en nous la lave en fusion des grandes mythologies…

Son œuvre a été primée par plusieurs prix et distinctions, entre autres, le prix Carbet de la Caraïbe, pour H’Éros chimères, en 2002 ; Medalla de Honor Presidencial Centenario Pablo Neruda en 2004, le Grand Prix du Livre Insulaire (Ouessant), le Prix des îles du Ponant, pour Anthologie Secrète, en 2005, le Prix International Union Latine de Littératures Romanes (Rome), pour l’ensemble de son œuvre et le Prix Prince Claus (Pays-Bas), pour l’ensemble de son œuvre artistique, son usage poétique de la langue, son engagement en faveur des langues locales et sa contribution à la langue et à la culture régionales en 2006. Le 24 mars 2010, il a été nommé Artiste de l’UNESCO pour la paix par la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova.

Quelques jours après le séisme en Haïti survenu le 12 janvier 2010, nous retranscrivions sur notre site une conversation entre Frankétienne et Philippe Bernard : il nous raconte sa maison, les secousses, le pays et cette étrange prémonition... cette pièce de théâtre écrite quelques mois avant la catastrophe. Pour relire ce témoignage : .

Melovivi ou le piège raconte en effet l’histoire de deux hommes qui se retrouvent enfermés on ne sait où, suite à une hécatombe : « la terre titube, la terre vacille, la terre vire et chavire en tressaillements de frayeur, en déraillements de terreur, dans le macabre opéra des rats… ». En mai 2010, Frankétienne nous a fait l’honneur de sa présence en jouant sur la scène du Théâtre Chateaubriand Melovivi ou le piège accompagné de Garnel Innocent, un grand moment du festival à revivre en images sur notre site.

Avec Une étrange cathédrale dans la graisse des ténèbres et Clavier de sel et d’ombre, les éditions Vents d’ailleurs poursuivent en 2012 la publication des Métamorphoses de l’Oiseau schizophone, œuvre en huit tomes au souffle gigantesque, culbutant prose et poésie dans une "écriture quantique". En 2013, la maison d’édition Hoëbeke publie une réédition du premier roman de Frankétienne paru en 1968 : l’occasion de lire ou de relire l’ouvrage qui propulsa le poète haïtien au rang de grand romancier.

Le légendaire Frankétienne revient et signe ici un ouvrage testamentaire Chaophonie : réflexion sur le temps, l’écriture et la ville sous la forme d’une longue lettre à son fils Rodney Saint-Éloi. De Port-au-Prince à Montréal, la voix du vieil écrivain roule en échos, éclate en mille saveurs et délices cette langue dont lui seul connaît les folles arcanes.

Bibliographie :

Théâtre / Pyèsteyat :

  • Melovivi ou Le piège suivi de Brèche ardente (Riveneuve éditions, 2010)
  • Foukifoura (Creacom, Port-au-Prince, 2000)
  • Kalibofobo. Port-au-Prince, 1988.
  • Minywi mwen senk. Port-au-Prince, 1988.
  • Melovivi. Port-au-Prince, 1987.
  • Totolomannwèl. Port-au-Prince, 1986.
  • Kaselezo. (1985) Dérives 53/54 (1986/1987) : 125-163.
  • Bobomasouri. (1984) Port-au-Prince : Koleksyon Espiral, 1986.
  • Troufobon. (1977) (Imprimerie Les Presses port-au-princiennes, , Port-au-Prince, 1979)
  • Pèlin-Tèt (Éditions du Soleil, Port-au-Prince, 1978 ; Pelentet (pyesteyat), nouvo vesyon. Lawrence, KS / Port-au-Prince : Enstiti Etid Ayisyen Inivesite Kannzas / Edisyon Espiral, 2002.

Roman :

  • Dézafi (Édision Fardin, Port-au-Prince, 1975 ; Châteauneuf-le-Rouge : Vents d’ailleurs, 2002)

Publié en France :

  • Mûr à crever, (Hoëbeke, 2013)
  • Les affres d’un défi (Vents d’ailleurs, La Roque d’Anthéron, 2010)
  • Le Sphinx en feu d’énigmes : Spirale poétique (Vents d’ailleurs, 2009)
  • Amours, délices et orgues (Deschamps, 2008)
  • Ultravocal : Spirale (Hoebeke, 2004)
  • Dezafi (Vents d’ailleurs, 2002)

Les métamorphoses de l’oiseau schizophone

  • Clavier de sel et d’ombre, (Vents d’ailleurs, 2012)
  • Une étrange cathédrale dans la graisse des ténèbres, (Vents d’ailleurs, 2012)
  • La nocturne connivence des corps inverses : quatrième mouvement (Vents d’ailleurs, 2005)
  • La méduse orpheline : troisième mouvement (Vents d’ailleurs, La Roque d’Anthéron, France, 2005)
  • D’une bouche ovale : deuxième mouvement (Vents d’ailleurs, La Roque d’Anthéron, France 2006)
  • D’un pur silence inextinguible : Premier mouvement des métamorphoses de l’oiseau schizophone (Vents d’ailleurs, La Roque d’Anthéron, France, 2004)

Autres ouvrages en français :

  • Chaophonie (Mémoire d’encrier, 2015)
  • La Diluvienne (Spirale, Port-au-Prince, 2006)
  • Adjanoumelezo, réécriture (Spirale, Port-au-Prince, 2005)
  • Anthologie secrète (Mémoire d’encrier, Montréal, 2005)
  • Brèche ardente (Spirale, Port-au-Prince, 2005.
  • Et la voyance explose (1997).
  • Les échos de l’abîme (1997).
  • Clavier de sel et d’ombre (1997).
  • Une étrange cathédrale dans la graisse des ténèbres (1996, 2006)
  • La nocturne connivence des corps inversés. (1996, 2005)
  • La méduse orpheline (1996, 2005)
  • D’une bouche ovale (1996, 2005)
  • D’un pur silence inextinguible (première partie de L’Oiseau schizophone, 1993, 2004)
  • La Roque d’Anthéron (Vents d’Ailleurs, Paris, de 2004 à 2006)
  • Miraculeuse. (Spirale, Port-au-Prince, 2003)
  • H’Eros chimères (Spirale, Port-au-Prince, 2002)
  • Oeuf de lumière / Huevo de luz (poèmes) (Spirale, Port-au-Prince, 2000)
  • Rapjazz, Journal d’un paria (Spirale, Port-au-Prince, 1999)
  • Voix marassas (spirale francréolophonique) (Spirale, Port-au-Prince, 1998)
  • L’Amérique saigne (Gun Bless America) (roman, co-produit avec Claude Dambreville). (Microplus, Port-au-Prince, 1995.
  • L’Oiseau schizophone (spirale) (Éditions des Antilles, Port-au-Prince, 1993 ; Jean-Michel Place, Paris, 1998)
  • Adjanoumelezo (Spirale, Port-au-Prince, 1987)
  • Les Chevaux de l’avant-jour (poésie) (1966) Version revue et corrigée, in : Dérives 53/54 (1986/1987).
  • Fleurs d’insomnie (Spirale, Port-au-Prince, Deschamps, 1986)
  • Zagolkoray (Spirale, Port-au-Prince, 1983)
  • Les Affres d’un défi (Deschamps, Port-au-Prince, 1979 ; Jean-Michel Place, Paris, 2000)
  • Ultravocal (Spirales, Imprimerie Gaston, Port-au-Prince, 1972 ; Hoëbeke, Paris, 2004).
  • Mûr à crever (genre total) (Presses port-au-princiennes (coll."Spirale"), Port-au-Prince, 1968 ; Éd. Mémoire, Port-au-Prince, 1994 ; Ana Éditions, Bordeaux, 2004)
  • Vigie de verre (Imprimerie Gaston, Port-au-Prince, 1965)
  • Mon côté gauche (poèmes) (Imprimerie Gaston, Port-au-Prince, 1965)
  • La Marche (poèmes) (Éditions Panorama, Port-au-Prince, 1964)
  • Au Fil du temps (poèmes) (Imprimerie des Antilles, Port-au-Prince, 1964)
Chaophonie

Chaophonie

Mémoire d’Encrier - 2015

« Je pense souvent à toi, mon fils, qui aujourd’hui vis loin de moi, tant mes souvenirs s’anguillent à travers ma mémoire. Et alors, tout s’entremêle. Nos paroles et nos silences qui s’entrelianent dans un métissage époustouflant. »

Le légendaire Frankétienne signe ici un ouvrage testamentaire : réflexion sur le temps, l’écriture et la ville sous la forme d’une longue lettre à son fils Rodney Saint-Éloi. De Port-au-Prince à Montréal, la voix du vieil écrivain roule en échos, éclate en mille saveurs et délices cette langue dont lui seul connaît les folles arcanes.

Mûr a crever

Hoëbeke - 2013

La naissance d’un géant. un immense cri de révolte et de souffrance, à faire s’éffondrer les murailles, qui emporte tout dans sa fureur, bouscule la langue, la réinvente, porte les mots jusqu’à leur point d’incandescence. Dans une Haïti de cauchemar, sous le joug de Duvalier, où des hommes à bout de désespoir préférent se jeter dans une mer grouillante de requins plutôt que de retourner à l’enfer quotidien tandis que les envahisseurs "yankees" multiplient les atrocités, comme en écho à celles perpétrées au Viêtnam sous le napalm, deux hommes se croisent, se sauvent, se retrouvent après s’être perdus : Raynand l’activiste, lancé dans une course folle contre la mort, la misère, l’exil, condamné à l’échec, et Paulin l’écrivain, enfermé dans sa création, que les circonstances précipiteront sur le devant de la scène, transformé en tribun - Raynand et Paulin, les deux visages de Frankétienne, jusque-là connu comme poète et qui, par ce roman publié en 1968, s’affirme d’un coup comme un romancier de génie.


Et la voyance explose, huitième mouvement des métamorphoses de l’oiseau schizophone

Vents d’Ailleurs - 2013

Arugumentaire non disponible pour l’instant


Les échos de l’abîme, septième mouvement des métamorphoses de l’oiseau schizophone

Vents d’Ailleurs - 2013

Arugumentaire non disponible pour l’instant


Une étrange cathédrale dans la graisse des ténèbres : cinquième mouvement des métamorphoses de l’oiseau schizophone

Vents d’Ailleurs - 2012

Il s’agit du cinquième volume des huit ouvrages des Métamorphoses de l’Oiseau schizophone, écrits dans un seul souffle gigantesque, monumental en moins de deux ans. Aussi bien poésie et prose, ces mouvements illustrent l’esthétique fondamentale de la Spirale et le concept de l’écriture quantique où les mots sont traités à l’intérieur du texte comme des particules d’énergie sensuelle. Les Métamorphoses de l’oiseau schizophone : – Deuxième mouvement, D’une bouche ovale. – Troisième mouvement, La Méduse orpheline. – Quatrième mouvement, La Nocturne Connivence des corps inversés. – Cinquième mouvement, Une étrange cathédrale dans la graisse des ténèbres. – Sixième mouvement, Clavier de sel et d’ombre. – Septième mouvement, Les Échos de l’abîme, à paraître. – Huitième mouvement, Et la voyance explose, à paraître Prix Prince Claus 2006 pour l’ensemble de son œuvre. Prix de l’Union latine 2006 pour l’ensemble de son œuvre.


Clavier de sel et d’ombre, sixième mouvement des métamorphoses de l’oiseau schizophone

Vents d’Ailleurs - 2011

Il s’agit du sixième volume des huit ouvrages des Métamorphoses de l’Oiseau schizophone, écrits dans un seul souffle gigantesque, monumental en moins de deux ans. Aussi bien poésie et prose, ces mouvements illustrent l’esthétique fondamentale de la Spirale et le concept de l’écriture quantique où les mots sont traités à l’intérieur du texte comme des particules d’énergie sensuelle. Les Métamorphoses de l’oiseau schizophone : – Deuxième mouvement, D’une bouche ovale. – Troisième mouvement, La Méduse orpheline. – Quatrième mouvement, La Nocturne Connivence des corps inversés. – Cinquième mouvement, Une étrange cathédrale dans la graisse des ténèbres. – Sixième mouvement, Clavier de sel et d’ombre. – Septième mouvement, Les Échos de l’abîme, à paraître. – Huitième mouvement, Et la voyance explose, à paraître


Melovivi ou Le piège suivi de Brèche ardente

Riveneuve Editions - 2010

La pièce théâtrale « Melovivi » ou « Le Piège » est une remarquable illustration de la Spirale, forme littéraire impliquant l’esthétique du chaos. Écrite en décembre 2009, cette œuvre, où se dessine une dimension écologique universelle, anticipe et retrace d’avance la terrible catastrophe qui allait ravager la terre haïtienne soumise aux déglingailles épileptiques démentielles du séisme du 12 janvier 2010. Frankétienne nous en parlait déjà au lendemain du séisme, dans un entretien avec Philippe Bernard, que nous avions diffusé sur notre site et où il disait : "Le pièce, c’est deux individus reclus dans un réduit à la suite d’un cataclysme. Exactement comme ce qui se passe, c’est un voyage terrible, c’est une prémonition… " Un second texte « Brèche Ardente », af rme et matérialise la densité, l’intensité et la transcendance créatrice de la parole poétique, novatrice et subversive. « Brèche Ardente », beaucoup plus pure que le néant. Beaucoup plus envoûtante que la lumière d’un astre émergeant de la beauté d’un désastre énigmatique. Invention et douleur. Appel et déchirure. Violence et tendresse. L’œuvre de Frankétienne interpelle, interroge, dérange, propose, s’impose, entre ténèbres et clartés, comme l’une des productions les plus fortes de la littérature


Les affres d’un défi

Vents d’Ailleurs - 2010

Frankétienne a écrit en 1975 Dezafi. Ce roman est une référence fondamentale dans la littérature créole et a fait l’objet de nombreuses études. Il a servi de matrice pourLes affres d’un défi, écrit en 1979 directement en français par Frankétienne. Il ne s’agit donc pas d’une traduction mais d’une nouvelle interprétation d’une œuvre en perpétuel mouvement. Dans un village de la campagne haïtienne, Saintil et Zofer sont les exploiteurs sanguinaires d’une armée de zombis. Ils recrutent les beaux parleurs et les malheureux de toutes bordées pour nourrir leur terre de la violence des aubes tropicales. Ne sachant rien des odeurs du temps ni des couleurs de la vie, Sultana, fidèle aux vieilles traditions de la maison, prépare la nourriture quotidienne des zombis, selon le même rituel qui interdit absolument le sel. Entre la démence et la lucidité, un grain de sel suffit à faire basculer les âmes. Prix Prince Claus 2006 pour l’ensemble de son œuvre. Prix de l’Union latine 2006 pour l’ensemble de son œuvre.


Le Sphinx en feu d’énigmes : Spirale poétique

Vents d’Ailleurs - 2009

Poète, dramaturge, romancier, comédien et peintre, Frankétienne est un artiste complet. Il a magistralement illustré le concept de la « Spirale » qui prône l’art total en mélangeant les genres romanesque, théâtral et poétique. L’idée de spirale en tant que forme d’expression de la pensée, c’est « essentiellement le refus du linéaire pour une libre expansion de sa pensée au gré de l’imaginaire ». Infatigable inventeur de mondes, expert en dynamique syntaxique et pyromane lexical, Frankétienne a publié en tout plus d’une quarantaine de titres, en français et en créole. Chacune de ses œuvres est ancrée dans l’histoire contemporaine haïtienne. « Initié dès ma naissance aux brûlures rougeoyantes du zinglin, j’allais devenir beaucoup plus tard un artiste écrivain zinglindor, massacrant allégrement les formes, les couleurs, la syntaxe et les normes esthétiques traditionnelles. Dérangeur infatigable, saccageant les remparts derrière lesquels sommeillent les mazorats, les impuissants, les paresseux et les débiles, j’apporte le scandale pour secouer les dormeurs, réveiller les inconscients et faire chier de rage diarrhéique les hypocrites et les jaloux. » Prix Prince Claus 2006 pour l’ensemble de son œuvre. Prix de l’Union latine 2006 pour l’ensemble de son œuvre.


D’une bouche ovale : deuxième mouvement des métamorphoses de l’oiseau schizophone

Vents d’Ailleurs - 2006

Il s’agit du deuxième volume des huit ouvrages des Métamorphoses de l’Oiseau schizophone, écrits dans un seul souffle gigantesque, monumental en moins de deux ans. Aussi bien poésie et prose, ces mouvements illustrent l’esthétique fondamentale de la Spirale et le concept de l’écriture quantique où les mots sont traités à l’intérieur du texte comme des particules d’énergie sensuelle. Les Métamorphoses de l’oiseau schizophone : – Deuxième mouvement, D’une bouche ovale. – Troisième mouvement, La Méduse orpheline. – Quatrième mouvement, La Nocturne Connivence des corps inversés. – Cinquième mouvement, Une étrange cathédrale dans la graisse des ténèbres. – Sixième mouvement, Clavier de sel et d’ombre. – Septième mouvement, Les Échos de l’abîme, à paraître. – Huitième mouvement, Et la voyance explose, à paraître Prix Prince Claus 2006 pour l’ensemble de son œuvre. Prix de l’Union latine 2006 pour l’ensemble de son œuvre.


La nocturne connivence des corps inverses : quatrième mouvement des métamorphoses de l’oiseau schizophone

Vents d’Ailleurs - 2005

Il s’agit du quatrième volume des huit ouvrages des Métamorphoses de l’Oiseau schizophone, écrits dans un seul souffle gigantesque, monumental en moins de deux ans. Aussi bien poésie et prose, ces mouvements illustrent l’esthétique fondamentale de la Spirale et le concept de l’écriture quantique où les mots sont traités à l’intérieur du texte comme des particules d’énergie sensuelle. Les Métamorphoses de l’oiseau schizophone : – Deuxième mouvement, D’une bouche ovale. – Troisième mouvement, La Méduse orpheline. – Quatrième mouvement, La Nocturne Connivence des corps inversés. – Cinquième mouvement, Une étrange cathédrale dans la graisse des ténèbres. – Sixième mouvement, Clavier de sel et d’ombre. – Septième mouvement, Les Échos de l’abîme, à paraître. – Huitième mouvement, Et la voyance explose, à paraître Prix Prince Claus 2006 pour l’ensemble de son œuvre. Prix de l’Union latine 2006 pour l’ensemble de son œuvre.


La méduse orpheline : troisième mouvement des métamorphoses de l’oiseau schizophone

Vents d’Ailleurs - 2005

Il s’agit du troisième volume des huit ouvrages des Métamorphoses de l’Oiseau schizophone, écrits dans un seul souffle gigantesque, monumental en moins de deux ans. Aussi bien poésie et prose, ces mouvements illustrent l’esthétique fondamentale de la Spirale et le concept de l’écriture quantique où les mots sont traités à l’intérieur du texte comme des particules d’énergie sensuelle. Les Métamorphoses de l’oiseau schizophone : – Deuxième mouvement, D’une bouche ovale. – Troisième mouvement, La Méduse orpheline. – Quatrième mouvement, La Nocturne Connivence des corps inversés. – Cinquième mouvement, Une étrange cathédrale dans la graisse des ténèbres. – Sixième mouvement, Clavier de sel et d’ombre. – Septième mouvement, Les Échos de l’abîme, à paraître. – Huitième mouvement, Et la voyance explose, à paraître Prix Prince Claus 2006 pour l’ensemble de son œuvre. Prix de l’Union latine 2006 pour l’ensemble de son œuvre.


Anthologie secrète

Mémoire d’Encrier - 2005

Un livre étrange et libre, qui rassemble entretien, photos, textes divers, documents d’archives et inédits de l’auteur haïtien le plus mystérieux, le plus fou et le plus libre. Auteur de plus d’une quarantaine d’ouvrages en tous genres : roman, poésie, théâtre, Frankétienne est aujourd’hui une des plus grandes figures de la littérature des Caraïbes. Pour l’écrivain Dany Laferrière, Frankétienne se présente de plus en plus comme un auteur « nobélisable ».


Ultravocal

Hoëbeke - 2004

Ultravocal, le premier roman de Franketienne écrit en 1972, décrit le vertige de l’errance sans fin ni finalité, le pays habité par "le mal majeur" forçant ses enfants à l’exode massif sans espoir ni désir de retour. Mais Ultravocal est d’abord l’aventure du langage, un travail inouï sur la langue française qui fait de ce livre, un monument de littérature d’expression française. Un roman qui marque l’invention de ce qui deviendra plus tard le mouvement "spiraliste". Pour donner corps à ce texte, Franketienne a taillé un moule unique, une spirale, ni roman, ni poème, ni pièce de théâtre mais tout cela à la fois, imbriqué, rejetant toute forme de linéarité, offrant au lecteur, la possibilité de créer son propre texte en le lisant à son gré. Evidemment, c’est Franketienne qui mène le jeu et à travers une succession de paragraphes apparemment autonomes, il offre au lecteur l’image structurante d’une quête, d’un voyage, d’une poursuite et d’un rapprochement : celles de trois voix superposées, trois personnages et des forces qu’ils incarnent. Des forces négatives pour Mac Abre, le personnage noir du récit, celui qui interdit, qui juge, qui intervient, qui détruit, qui tue pour éteindre toute velléité d’existence individuelle, trancher toute volonté de liberté. Des forces neutres voire positives pour Vatel : l’homme conscient, un lutteur, et un opposant, le naisseur de conscience. Vatel et Mac Abre vont s’affronter dans Vilasaq caricature de Port-au-Prince, "mis à sac" par Jean-Claude Duvalier alors au pouvoir depuis peu, la capitale de Mégaflore, le nom de l’île qui représente Haïti. La troixième voix, c’est celle du poète, "prisonnier de son délire". Elle s’exprime à la première personne, transmet les questions, suit les périgrinations des deux autres, rythme les séquences. La quatrième voix et quatrième personnage est le lecteur lui même, tel un complice fraternel de l’auteur que celui-ci appelle dans sa préface à une "lecture créatrice". La situation actuelle, et depuis trop longtemps permaente en Haïti, montre beaucoup de points communs avec celle de l’époque de la rédaction première de ce roman : les intellectuels sont en état d’insurrection, et ceux qui restent dans leur pays montrent un courage sans faille.


D’un pur silence inextinguible : Premier mouvement des métamorphoses de l’oiseau schizophone

Vents d’Ailleurs - 2004

Il s’agit du premier volume des huit ouvrages des Métamorphoses de l’Oiseau schizophone, écrits dans un seul souffle gigantesque, monumental en moins de deux ans. Aussi bien poésie et prose, ces mouvements illustrent l’esthétique fondamentale de la Spirale et le concept de l’écriture quantique où les mots sont traités à l’intérieur du texte comme des particules d’énergie sensuelle. Les Métamorphoses de l’oiseau schizophone : – Deuxième mouvement, D’une bouche ovale. – Troisième mouvement, La Méduse orpheline. – Quatrième mouvement, La Nocturne Connivence des corps inversés. – Cinquième mouvement, Une étrange cathédrale dans la graisse des ténèbres. – Sixième mouvement, Clavier de sel et d’ombre. – Septième mouvement, Les Échos de l’abîme, à paraître. – Huitième mouvement, Et la voyance explose, à paraître Prix Prince Claus 2006 pour l’ensemble de son œuvre. Prix de l’Union latine 2006 pour l’ensemble de son œuvre.


Mûr à crever

Ana Editions - 2004

... Chaque jour, j’emploie le dialecte des cyclones fous. Je dis la folie des vents contraires. Chaque soir, j’utilise le patois des pluies furieuses. Je dis la furie des eaux en débordement. Chaque nuit, je parle aux îles Caraïbes le langage des tempêtes hystériques. Je dis l’hystérie de la mer en rut. Dialecte des cyclones. Patois des pluies. Langage des tempêtes. Déroulement de la vie en spirale. Fondamentalement la vie est tension. Vers quelque chose. Vers quelqu’un. Vers soi-même. Vers le point de maturité où se dénouent l’ancien et le nouveau, La mort et la naissance. Et tout être se réalise en partie dans la recherche de son double. Recherche qui se confond à la limite avec l’intensité d’un besoin, d’un désir et d’une quête infinie..


Dezafi

Vents d’Ailleurs - 2002

Dezafi, œuvre monumentale, introuvable depuis longtemps, appartient à cette catégorie de livres qui marquent non seulement une génération, mais la littérature créole pour toujours. Écrit en 1975 par Frankétienne, poète, romancier, dramaturge et peintre, ce roman trouve sa place parmi les œuvres fondatrices de la littérature mondiale. Son écriture haletante entraîne le lecteur dans un monde métaphorique entrechoquant genres et références pour dénoncer, au-delà de la dictature duvaliériste, l’oppression de tous les peuples.


Les Affres d’un défi

Jean-Michel Place - 2000

Issue de la matrice féconde et toute brûlante de Dézafi, cette uvre ne doit pourtant pas être abordée comme une traduction de ce roman créole. Les Affres d’un défi représente une authentique création dans l’aventure littéraire de l’auteur, une nouvelle expérience dans son interminable quête à travers les vastes forêts de la poésie et de l’art.


L’Oiseau schizophone

Jean-Michel Place - 1998

Pour avoir publié une oeuvre absolument insolite, esthétiquement dérangeante et profondément subversive, l’écrivain Philémond Théophile, plus connu sous le pseudonyme de Prédilhomme, est kidnappé par des agents secrets attachés au service d’espionnage du régime zozobiste. Conduit par-devant la Commission gouvernementale répressive, un redoutable tribunal inquisitoire qui siégeait aux Casernes impériales, l’écrivain est séquestré dans la Chambre nuptiale de la mort Et condamné à manger son livre, feuille par feuille.

Peindre, écrire : L’imagination créatrice

Avec Frankétienne, Muriel Barbery, Breyten Breytenbach, Hubert Haddad. Débat animé par Marie-Madeleine Rigopoulos. - Saint-Malo 2015

Avec Frankétienne, Muriel Barbery, Breyten Breytenbach, Hubert Haddad. Débat animé par Marie-Madeleine Rigopoulos.


Chaophonie

Avec Frankétienne - Saint-Malo 2015


Avec Frankétienne, une rencontre animée par Sophie Ekoué


Écrire le chaos

Lyonel Trouillot, Henri Kenol, Yanick Lahens, Frankétienne - Saint-Malo 2013

Avec Lyonel Trouillot, Henri Kenol, Yanick Lahens, Frankétienne
Animé par Yves Chemla


L’auteur et son double

Helon Habila et Frankétienne - Saint-Malo 2013

Avec Helon Habila et Frankétienne.
Animé par Sophie Ekoué