logo
accueil > Saint-Malo > Archives > 2007 > Prix littéraires > Pierre Kalfon : lauréat du Prix Joseph Kessel de la Scam 2007
Saint-Malo Archives : 2007 
 

Pierre Kalfon : lauréat du Prix Joseph Kessel de la Scam 2007

20 juin 2007.
partager : 
  envoyer :    imprimer : 
 

Le prix Joseph Kessel 2007 soutenu par la Scam est allé à Pierre Kalfon pour Pampa (Seuil, 2007). Le jury, présidé par Olivier Weber, était composé de Tahar Ben Jelloun, Jean-Marie Drot, Michèle Kahn, Gilles Lapouge, Michel Le Bris, Patrick Rambaud, Daniel Rondeau, Jean-Christophe Rufin et André Velter.

Pour tout connaître sur le prix Kessel, les lauréats depuis sa création en 1991, cliquez ici-même.

JPEG - 43.7 ko
Pierre KALFON
©V.MZnard-Opale

Journaliste, écrivain et diplomate, Pierre Kalfon est un spécialiste de l’Amérique latine, où il a été en poste un quart de siècle. Il a exercé successivement les fonctions de directeur d’Alliances françaises en Argentine, professeur à l’Université de Santiago et correspondant du Monde au Chili pendant 6 ans. (il a été expulsé par Pinochet après le coup d’état 1973), chef de projets UNESCO et développement culturel en Colombie, au Nicaragua, au Guatemala, au Mexique, attaché culturel à l’ambassade de France à Rome, et conseiller culturel à Montevideo (Uruguay) et à Santiago du Chili.
Il est l’auteur de deux ouvrages de référence : Argentine (Seuil, 1967) et Che, Ernesto Che Guevara une légende du siècle (Seuil, 1977). Il revient en 2007 avec son livre Pampa qui nous emmène en Argentine.

JPEG - 47.4 ko

Pampa (Seuil, 2007)
Au bout du monde, en Argentine, une plaine immense, vaste comme la France, lisse comme un billard, c’est la Pampa. De l’herbe à l’infini, des bovins lâchés dans la nature, des chevaux sauvages… Dans ce "vertige horizontal", pratiquement inexploré encore en 1856, un Parisien de vingt-quatre ans vient chercher fortune. Il ne doute de rien, se retrouve journaliste, esclave des Indiens, battu, maltraité, vendu de tribu en tribu. Parvient enfin à s’enfuir après trois ans de captivité. Jules Verne s’inspirera de son histoire. A partir de cette aventure authentique, Pierre Kalfon bâtit une fiction étonnante dont tous les personnages ont bel et bien existé. Sur fond de Conquête du Désert par l’armée argentine, se tisse entre un fils inconnu, né des amours du Français avec une jeune Indienne, et la société des grands éleveurs, une relation de bruit et de fureur où s’affrontent Indios et Cristianos, civilisation et barbarie. On découvre, fasciné, dans ce roman des antipodes, écrit au grand galop, une revendication identitaire toujours vivace aujourd’hui, et surtout la révélation ’un " western argentin " éconnu, aussi puissant que celui des Etats-Unis à la même époque.