Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

CAUJOLLE Christian

France

Formidable passeur et découvreur, auteur, critique et commissaire, ce personnage mythique de la photographie a joué un rôle capital pour lui donner toute sa place dans le monde de l’art et dans la presse. Formé aux côtés de Michel Foucault, Roland Barthes et Pierre Bourdieu, il débute en 1981 comme directeur de la photographie à Libération, fonde l’agence VU (1986) (puis la galerie eponyme), le magazine Polka (2008) et signe plusieurs catalogues et monographies, dont celles de Lartigue, Klein, Salgado, Raymond Depardon… Commissaire de nombreuses expositions, il porte depuis 25 ans un des regards les plus pertinents et respectés sur la photographie contemporaine.

Né en 1953 dans l’Ariège, c’est en découvrant l’œuvre de Jean Dieuzaide lors de ses études à Toulouse que née sa passion pour la photographie. À partir de 1975, par l’entremise d’Agathe Gaillard et sa galerie à Paris, il rencontre parmi les plus grands photographes de son temps tels Bill Brandt, Cartier-Bresson, Boubat, Izis, Charbonnier, Kertész ou encore Brassaï.
Après des études à l’École Normale Supérieure, où il est l’élève et le collaborateur de Michel Foucault, Roland Barthes et Pierre Bourdieu, il est engagé comme reporter à Libération. Il devient directeur de la photographie quelques années plus tard, contribuant largement à donner son identité visuelle au journal.

En 1986, il fonde la célèbre agence photographique VU (il deviendra directeur de la galerie du même nom en 1998). Incontournable dans la photographie, il ne cesse plus par la suite de promouvoir cet art à travers le monde : enseignant à Normale Sup, conseiller, organisateur d’expositions, il est nommé directeur artistique des Rencontre d’Arles en 1997, collabore avec PhotoEspaña à Madrid… Dans les années 2000, il est régulièrement commissaire invité de nombreuses expositions. En 2008, il créer le festival photographique de Phnom Penh, le plus grand rendez-vous annuel de la photographie en Asie du Sud-est et participe la même année à la création du magazine Polka.

Il est l’auteur de plusieurs catalogues et monographies, dont celles de Jacques Henri Lartigue, William Klein, Sebastiao Salgado, Peter Beard, Gisèle Freund, Raymond Depardon, Jenny de Vasson. Il est également l’auteur de nombreuses préfaces.

Sa collection personnelle de tirages est gigantesque, et il a rencontré, parfois révélé, des centaines de photographes. Depuis plus de vingt-cinq ans, il accompagne la photographie et ses auteurs de son œil grand ouvert : Chritian Caujolles porte aujourd’hui un des regards les plus pertinents et respectés sur la photographie contemporaine.


Bibliographie

  • Circonstances particulières, T2, Souvenirs (Actes Sud, 2007)
  • Circonstances particulières, T1, Histoire (Actes Sud, 2007)
Mai 68 - État des lieux

Mai 68 - État des lieux

André Frère éditions - 2018

Mai 68, ce sont bien sûr les événements qui vont enflammer la France, mais c’est aussi la naissance d’un photographe important dont, à l’époque, les images ont été à peine vues et publiées.
Le 3 mai au soir, Claude Dityvon entend sur les ondes l’annonce des premières émeutes du quartier Latin, et dès le lendemain, il quitte l’appartement dans lequel il refait les peintures afin de gagner sa vie, pour aller photographier son Mai 68. Il photographie pour lui, il se fait son album personnel, il suit le mouvement, il improvise, il accompagne, ne cherche pas à être sur les moments chauds et médiatiques, « il accumule les images des entre-deux, les temps significatifs mais peu spectaculaires. Il veut donner à voir ce qui est entre les choses », dit Christian Caujolle. Il ne travaille pour aucun support, et, loin d’un Caron qui produira des images précises et iconiques, Claude Dityvon, lui, proposera une « antiphotographie de presse ». Comme il le disait : « Je me permettais toutes les audaces, flou, bougé, gros plan. Je photographiais en toute liberté, sans aucune contrainte. » Il affirme un ton, une manière de voir et crée « une écriture visuelle ». C’est ainsi qu’une nuit, il nous offrira cette image extraordinaire d’un jeune homme assis sur une chaise, à 2 heures du matin, enveloppé de gaz lacrymogène sur le boulevard Saint-Michel, semblant « narguer l’ultime assaut d’un escadron de CRS ».

Eyes Wild Open

Eyes Wild Open

André Frère éditions - 2018

Cet ouvrage pose en toute subjectivité des questionnements esthétiques, historiques, voire politiques, sur une certaine histoire de la photographie. En tissant des liens temporels, géographiques et générationnels, il va permettre au public de se familiariser avec cette famille de photographes et d’en comprendre les origines. Chaque photographe sera ainsi valorisé dans sa propre démarche, mais également mis en perspective avec les autres par une mise en page dont le défi sera de guider le lecteur tout en laissant une grande place aux images elles-mêmes. En regroupant de façon inédite et exceptionnelle cette illustre famille de photographes qui oeuvrent depuis plus de soixante ans, ce livre permettra au lecteur de visualiser les liens entre passé et présent, de redécouvrir des classiques autant que découvrir de nouveaux talents, de comprendre les diverses influences et tout simplement d’entrer dans cette création photographique qui vibre d’une manière extrêmement contemporaine.

L’ambition affichée de l’ouvrage Eyes Wild Open est de proposer une ligne du temps qui démarrera par les recherches après-guerre puis la rupture Provoke de la fin des années 60, l’école suédoise, les outsiders, la génération Vu’ des années 90 jusqu’aux recherches les plus actuelles. L’ouvrage regroupera, pour la première fois au monde, parmi les photographes les plus prestigieux des années 50 à aujourd’hui.


Revue de presse

  • "Poétique, cohérente et riche, ‘’Eyes Wild Open’’ se parcourt les yeux grands ouverts." (Léonor Matet, Polka)
  • "Une conversation qui traverse plusieurs générations de photographes dont les écritures singulières se nourrissent les unes les autres." (Eric Karsenty, Fisheye)

Present Tense de Lorenzo Castore : projection-rencontre

Avec Christian Caujolle et Lorenzo Castore - Saint-Malo 2018

Dans le cadre de la matinée L’œil du photographe, une projection-rencontre autour de Present Tense de Lorenzo Castore, en présence du photographe et de Christian Caujolle. Animé par Christine Ferniot


Eyes Wild Open, une famille de photographes : projection et rencontre

Avec Christian Caujolle et Lorenzo Castore - Saint-Malo 2018

Rencontre et projection autour de l’exposition et du livre Eyes Wild Open, dans le cadre de la matinée L’œil du photographe.
Avec Christian Caujolle et Lorenzo Castore (traduit par Jeanne Ribatto). Animé par Christine Ferniot.


Ewa et Piotr de Lorenzo Castore : projection-rencontre

Avec Lorenzo Castore et Christian Caujolle - Saint-Malo 2018

Une rencontre avec le photographe Lorenzo Castore (traduit par Jeanne Ribatto) et Christian Caujolle et la projection des photos issues du livre Ewa et Piotr.
Animée par Christine Ferniot

Programme


Dimanche

14h00
(Film) No peace without war
La Grande Passerelle - Salle 3 (128 places)

14h30
Ewa & Piotr. Projection - rencontre.
La Grande Passerelle - Salle 3 (128 places)

15h00
France Inter : Le Grand Atelier de Vincent Josse
Rotonde Surcouf

15h35
Signatures
 

Lundi

11h15
Eyes Wild Open, une famille de photographe : Projection et rencontre
La Grande Passerelle - Salle 2 (234 places)

12h00
Present Tense. Projection - rencontre
La Grande Passerelle - Salle 2 (234 places)

14h30
Signatures