Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

SOULEIMANE Omar Youssef

Syrie

Le petit terroriste (Flammarion, 2018)

Photo Claude Gassian © Flammarion

Omar Youssef Souleimane est un journaliste et poète syrien, aujourd’hui réfugié en France du fait de son implication dans la résistance au régime de Damas. Il signe en 2018 Le petit terroriste, son premier récit en français, dans lequel il retrace son adolescence en Arabie saoudite, et montre la façon dont la violence, le rigorisme religieux et le racisme de la société saoudienne l’ont poussé à vouloir devenir « le plus petit terroriste du monde ».

Omar Youssef Souleimane, journaliste et poète syrien, est né en 1987 près de Damas. Adolescent, il va vivre avec son père en Arabie Saoudite. Là-bas, il suit une éducation coranique et découvre le racisme, la haine contre l’Occident érigée en modèle, tout en se nourrissant de la poésie de Paul Éluard et d’Aragon.
Entre 2006 et 2010, il est correspondant de la presse syrienne et collabore à de nombreux journaux arabes, et publie ses premiers poèmes en arabe à l’âge de 19 ans. Il est un des journalistes les plus courageux en 2011 face à la violence du régime syrien et filme les crimes du régime dans les manifestations.
Contraint ensuite à vivre dans la clandestinité, il décide en 2012 de passer en Jordanie avant d’être exfiltrés à Paris où il vit aujourd’hui en tant que réfugié politique.

Loin de Damas, son deuxième recueil de poésie publié en France, est traduit par Salah Al Hamdani, poète exilé de l’Irak, et Isabelle Lagny, sa compagne et collaboratrice. Salah Al Hamdani explique : « Loin de Damas, d’Omar Youssef Souleimane, fait écho à notre pensée et donne de la hauteur à notre poésie arabe contemporaine, sa gardant bien de fabriquer un pseudo style littéraire, une souffrance factice… ce qui émerge dans ces poèmes, est le produit d’une authentique expérience de la résistance, de l’exil et de la séparation. »

En 2018, il revient avec un récit autobiographique, Le petit terroriste, dans lequel il retrace son adolescence à Ryiad, en Arabie saoudite, et la façon dont la violence, le rigorisme religieux et le racisme de la société saoudienne l’ont poussé à vouloir devenir « le plus petit terroriste du monde ». Il montre aussi son cheminement pour du radicalisme et devenir « libre », apostat aux yeux de l’Islam, et finalement son double statut d’exilé : exilé en Syrie, répudié par son père pour lequel il est apostat, et exilé en France, où il a dû se réfugier en 2012. Un récit acide, plein d’humour, qui éclaire la « vie secrète » d’un adolescent radical en Arabie saoudite.


Le site internet d’Omar Youssef Souleimane.


Bibliographie

  • Le petit terroriste (Flammarion, 2018)
  • Loin de Damas (Le Temps des Cerises, 2016)
  • L’Enfant oublié (Signum, 2016)
  • La mort ne séduit pas les ivrognes (L’Oreille du Loup, 2014)
Le petit terroriste

Le petit terroriste

Flammarion - 2018

Récit autobiographique, Le Petit Terroriste évoque, à travers le regard d’un jeune adolescent syrien dont la famille s’installe en Arabie Saoudite, les réactions de la société saoudienne à l’époque d’événements majeurs dans le monde arabe : le 11 septembre, la mort d’Hafez el-Assad et la guerre en Irak. Pris entre ses propres contradictions, les persécutions dues à sa nationalité, la découverte de la religion, de la politique et du sexe, le jeune homme est confronté à l’Islam radical.


Revue de presse

  • "Loin de tous nos clichés, Le Petit Terroriste livre une peinture intime et noire de l’Arabie saoudite." (Oriane Jancourt Galignani, Transfuge)
  • "De l’humour, de l’acidité et surtout un contrechamps incroyable sur cette adolescence en Arabie saoudite” (Élisabeth Quin, 28 minutes)
Loin de Damas

Loin de Damas

Le Temps des Cerises - 2016

L’écrivain syrien réfugié politique à Paris évoque à travers ces poèmes son pays, la guerre qui y fait rage, les scènes de son enfance, les paysages ou encore les êtres chers.

Ce recueil a reçu le Prix du poète résistant 2017.


Revue de presse

  • “La poésie d’ Omar Youssef Souleimane montre ici en quoi elle peut utilement faire entendre la voix simple et tragique de « l’exilé qui ne grandira plus »” (Antoine Couder, Toute la Culture)

Pour saluer la revue Apulée

Avec Yahia Belaskri, Juliette Thomas, Omar Youssef Souleimane, Hubert Haddad, Jean-Marie Blas de Roblès, Jean Rouaud et Éric Sarner. - Saint-Malo 2018

Lectures et rencontres en musique à l’occasion de la parution du nouveau numéro de la revue Apulée — «   Guerre et paix  » — avec certains des auteurs ayant contribué au numéro. La revue, lancée par Hubert Haddad, entend parler du monde d’une manière décentrée, nomade, investigatrice, avec pour premier espace d’enjeu l’Afrique et la Méditerranée.

Avec Juliette Thomas, Omar Youssef Souleimane, Hubert Haddad, Jean-Marie Blas de Roblès, Jean Rouaud, Éric Sarner.
Animée par Yahia Belaskri.


Le jour où j’ai basculé

Avec Carsten Jensen, Elnathan John, Yamen Manai et Omar Youssef Souleimane. - Saint-Malo 2018

Rencontre avec Carsten Jensen (traduit par Marguerite Capelle), Elnathan John (traduit par Marie Furthner), Yamen Manai et Omar Youssef Souleimane.
Animé par Marie-Madeleine Rigopoulos

Programme


Samedi

14h30
Pour saluer la revue Apulée
La Grande Passerelle - Salle 2 (234 places)

17h15
Les chemins de la destinée
Café Littéraire

18h35
Signatures
 

Dimanche

10h00
Le jour où j'ai basculé
Théâtre Chateaubriand

14h00
Signatures

17h00
Signatures
 

Lundi

11h00
Signatures

15h00
Contre le fondamentalisme, les mots
Nouveau Monde - salle 2