logo
accueil > Saint-Malo > Films > Les chemins de l’école de Mabally, Nasta et Alfredo (Cameroun/Mayotte/Mexique)
Films


Les chemins de l’école de Mabally, Nasta et Alfredo (Cameroun/Mayotte/Mexique)

26 avril 2017.

De Frédéric BRUNNQUELL (Winds, avec la participation de France Télévisions/2016/52’)

11:00 - samedi -

Loin de notre monde, sur des terres inconnues, des enfants déplacent des montagnes pour aller à l’école.
Mabally, Nasta, Alfredo, Luminita, William, Niessa, Nicol, Stas, Chanda, San et Waï vivent à des milliers de kilomètres les uns des autres, mais partagent le même espoir d’un avenir meilleur grâce à l’éducation.
Dans les épisodes de cette deuxième saison, le défi pour tous ces enfants reste le même, qu’ils se déplacent à pied ou en traîneau, qu’ils traversent des forêts obscures, des montagnes ou les sentiers de terre des bidonvilles, qu’ils soient Pygmées, bergers, vendeurs à la sauvette, nomades ou ramasseurs de charbon.
Leurs périples nous font découvrir des lieux où accéder au savoir reste une aventure.

Mabally, 13 ans, est un Pygmée Bagyeli. La forêt équatoriale où il vit avec sa famille est le seul monde qu’il connaît. Chaque trimestre il doit traverser la jungle pour rejoindre sa classe de cm2. Plus de trois heures de marche dans les collines glissantes de glaise du Sud-Cameroun.

Nasta est arrivée une nuit à Mayotte dans les bras de sa mère sur une barque clandestine, quand elle avait 4 mois. Petite fille sauvée des eaux, elle traverse quatre fois par jour son bidonville pour aller à l’école. A 9 ans Nasta, marche seule dans ce labyrinthe de tôles ondulées. Un heure et demi passée dans la poussière d’un chemin de terre.

Alfredo est aveugle de naissance. Il n’a jamais vu la mégalopole mexicaine. De Mexico, il perçoit la puissance, les grondements, les odeurs, la chaleur. Chaque jour il traverse du nord au sud la troisième plus grande ville du monde pour rejoindre son école qui accueille les enfants malvoyants.