logo
Le dico des auteurs


BONNEL Olivier

France

8 mai 2007.
 

Biographie

 
JPEG - 33 ko
Olivier BONNEL

Né en 1977, Olivier Bonnel est journaliste indépendant. Ses voyages l’ont conduit au Cambodge, en Afghanistan, au Moyen-Orient et aux Etats-Unis. Il a collaboré au Figaro, au Parisien, à Ouest-France ou l’Expansion.
Ancien rédacteur en chef adjoint d’une revue égyptienne, il a séjourné plus de trois ans au Caire. Il signe ici un récit de voyage intimiste, de Khartoum à Alexandrie via Le Caire.

Le site de Lonely Planet


Bibliographie :

- Les Vigies du Nil (Lonely Planet, 2007)


Argumentaire de Les Vigies du Nil :

Descendre le Nil et partir à la rencontre de ceux que le fleuve fait vivre depuis des temps immémoriaux. Au-delà d’un simple voyage sur des flots chargés de limon, Olivier Bonnel a tenté de comprendre, par des personnages de toutes sortes, pourquoi ce fleuve reste toujours aussi mythique.
Khartoum est le point de départ de cette épopée à la fois littéraire et pleine de péripéties. Une histoire de confluences aussi, géographiques et humaines. Au fil du récit, les rencontres avec les hommes et femmes qui façonnent les rives du Nil ressemblent elles aussi à des confluences. Qu’ils soient gardien des temples de Méroé ou musicien nubien, amoureux du palmier ou pêcheur depuis des générations, femme cinéaste forte-en-gueule à Sakkara ou éleveur de pigeons du delta, tous ont une histoire à raconter qui est un peu celle que ce fleuve fascinant leur a légué. Le fleuve-vie conjugue ainsi passé et présent. Par des portraits et le récit de ses escales, Olivier Bonnel, qui a lu Flaubert, Nerval, Neguib Mahfouz et Albert Cossery, décrit la filiation de ces hommes et femmes autant que les bribes d’une histoire contemporaine, celle de l’Egypte et du Soudan.
Ainsi, le Nil est un fleuve que l’on jalouse, dont on se dispute âprement les eaux. C’est un fleuve auquel on mène la vie dure, étouffé de pollution. C’est aussi un fleuve aux rives en proie à de vives tensions religieuses comme en Moyenne Egypte.
Ce fleuve sans lequel toute une tranche d’Afrique et de Moyen Orient n’existerait pas demeure, pour l’écrivain-voyageur, un formidable creuset qui ne cesse de stimuler l’imaginaire.
Un voyage singulier, jusqu’à Rosette, par lequel on comprend que toute la vie s’organise autour du fleuve, de ses caprices, de son limon, de ses générosités.

 
 
Ses festivals

Saint-Malo

  • 2007


  •