logo
accueil > Haïti > Programme > Le programme du Vendredi 2 décembre
Programme


Le programme du Vendredi 2 décembre

2 décembre 2016.

BIBLIOTHEQUE NATIONALE

10:30 AM EDITER EN HAÏTI

Nombreuses sont les maisons d’édition haïtiennes travaillant dans des conditions difficiles, prenant le pari de faire circuler en Haïti même et ailleurs la littérature haïtienne. Un état des lieux.

11:15 AM LA FABRIQUE DE LA RECONNAISSANCE

Valorisation et légitimation. Qui décide de ce qui mérite d’être lu et valorisé ? Comment agir dans le sens de l’appropriation du discours sur la littérature par les lecteurs et développer des instances de valorisation saluant la variété ?
Lyonel TROUILLOT, Christophe Philippe CHARLES, Jean-Euphèle MILCÉ, Patrick MAURUS, Juliette COMBES-LATOUR

3:00 PM VITALITE DES REVUES

Les grands magazines papier se portent mal, partout. Signe d’indifférence croissante d’un public hypnotisé par l’immédiateté, la « peopolisation » du monde, la toute-puissance de la marchandise ? Ou fruit d’un sentiment croissant de lassitude devant un bavardage sans plus de prise sur la nouveauté du monde ? Car les revues, elles, se multiplient, qui proposent des regards neufs… Rencontre entre créateurs de revues.
Lyonel TROUILLOT, James NOËL, Jean ROUAUD

4:15 PM ENTRE LES SAINTS DES SAINTS :
HOMMAGE A RENE PHILOCTETE

Épique et lyrique, l’œuvre poétique et romanesque de René Philoctète tient une place particulière dans la littérature haïtienne. Comme l’écrit le poète Georges Castera, « aucun paratonnerre ne peut ne peut nous en protéger. »
Évelyne TROUILLOT, Faubert BOLIVAR, Guy RÉGIS Jr, Michel SOUKAR


INSTITUT FRANÇAIS D’HAÏTI

11:00 AM COLONISATIONS

Elles ont marqué à jamais ceux qui les ont vécues, bouleversé les sociétés colonisées, mais transformé aussi l’identité des pays colonisateurs, par réfraction sur eux des cultures des pays concernés, tandis que d’autres colonisations s’esquissent aujourd’hui, plus insidieuses. Ne rien oublier est un devoir, mais dans ce face-à-face, à travers souffrances, conflits, quelque chose est né, qui peut-être nous lie…
Lieve JORIS, Paule CONSTANT, Faubert BOLIVAR, Blaise N’DJEHOYA, Évelyne TROUILLOT

2:30 PM L’ENGAGEMENT LITTERAIRE

Nous ne savons que trop les pièges de l’engagement quand la littérature se fit servante des idéologies, où se trouva contrainte de s’y plier : que reste-t-il aujourd’hui de cette littérature-là ? Reste que la littérature a puissance à dire le monde, lui donner forme, voix, visage – et qu’elle n’est peut-être jamais aussi vivante, nécessaire que lorsqu’elle entretient avec le monde ce rapport d’incandescence. Mais tout autre qu’idéologique est cet engagement-là…
Hakan GÜNDAY, Bob SHACOCHIS, Velibor ČOLIĆ, In-Koli Jean BOFANE

4:00 PM GEOGRAPHIE DU POETE

Nombre de poètes entretiennent un rapport singulier à la géographie : paysages d’élection, paysages d’enfance, paysages rêvés, proches ou lointains. Comme si chacun explorait un espace qu’il construisait à mesure. Rentre avec quatre arpenteurs de paysages.
Bonel AUGUSTE, Kei MILLER, Bernard CHAMBAZ, Yvon LE MEN, Syto CAVÉ, Marc Endy SIMON


CENTRE CULTUREL ANNE-MARIE MORISSET

6:00 PM VENDREDI LITTERAIRE, SI LA POESIE M’ETAIT COMPTEE
Magali COMEAU DENIS, Syto CAVÉ, Pierre BRISSON, Wooly Saint-Louis JEAN


FOKAL – TONNELLE
2:30 PM ECRIVAINS EN COLERE

La colère, disent les raisonnables, est mauvaise conseillère. Vraiment ? Les artistes baroques en avaient fait pourtant un espace privilégié de leur création : couleurs vives (ne dit-on pas « rouge de colère » ?) contrastes, jeux de lumière et d’ombres, lignes obliques, tumulte des éléments, dissonances, personnages en déséquilibre, monde en menace de chaos, protestation contre la création elle-même, ou Dieu… Cinq écrivains d’aujourd’hui en colère, pour des raisons diverses – mais faut-il des raisons ?
Ananda DEVI, Evains WÊCHE, Inéma JEUDI, Jacques Adler JEAN-PIERRE

3:45 PM CAFE LITTERAIRE

Louis-Philippe DALEMBERT, Earl LOVELACE,
Antoine AGOUDJIAN

 
Le Programme