logo
Le dico des auteurs


ESPINA Eduardo

Uruguay

16 novembre 2016.
 

Biographie

 

Poète et essayiste, l’Uruguayen Eduardo Espina est aujourd’hui professeur d’espagnol au département d’études hispaniques de l’Université Texas A & M. Il a publié les livres de poésie suivants : Valores Personales (1982), La caza nupcial (1993 et ​​1997), El oro y la liviandad del brillo (1994), Coto de casa (1995), Lee un poco más despacio (1999), Mínimo de mundo visible (2003), et El cutis patrio (2006).
Il est également l’auteur des livres d’essais : El disfraz de la modernidad (1992), Las ruinas del imaginario (1996), et La condición Milli Vanilli. Ensayos de dos siglos (2003), et Historia Universal del Uruguay (2008).
Il a remporté deux fois le Prix national de Ensayo de l’Uruguay pour les livres Las ruinas de lo imaginario (1996) et Un plan de indicios (2000). En 1998, il a reçu le Prix Municipal de Poésia pour le Deslenguaje.

La poésie d’Espina est étudiée dans les universités des États-Unis, d’Europe et d’Amérique latine, et a fait l’objet de diverses articles dans les prestigieuses revues comme la Revista Iberoamericana et la Revista de Estudios Hispánicos. Ses poèmes ont été traduits en anglais, français, italien, portugais, allemand et croate.

En 2011, Eduardo Espina a reçu une bourse de la Fondation commémorative John Simon Guggenheim d’aide à la recherche et à la création artistique.

Ses livres les plus récents : Las ideas hasta el día de hoy (Montevideo : Editorial Planeta, 2013) (essai) ; La imaginación invisible. Antología, 1982-2015" (Seix Barral, poesía, 2015).

 
 
Ses festivals

Port-au-Prince

  • 2012


  •