logo
Le dico des auteurs


BOURGAUX Pascale

France

17 mars 2016.
 

Biographie

 

Pascale Bourgaux vit à Paris depuis 2011. Elle couvre l’Iran pour TV5 et France24, collabore au Monde, Paris Match et donne cours à Sciences Po. Elle a commencé sa carrière de grand reporter au sein de la RTBF (Télévision belge), couvrant les guerres du Kosovo (2000), Afghanistan (2001), Irak (20003) et se spécialisant dans le Moyen-Orient (Égypte, Syrie, Jordanie, Libye). Plusieurs prix récompensent ses reportages : le Prix Spécial du Parlement de la Communauté française de Belgique pour la série de reportages en Afghanistan (2002), 1er Prix Dexia pour les reportages en Irak (2003) ; 1er Prix au New York International Independent Film & Video Festival et 3e prix au Houston International Festival pour "Viol dans l’Armée américaine" (Envoyé Spécial, France2, 2008) ; 1er prix de l’AIBD pour "Iran : au régime des sanctions" (France 24, 2013). Nominée au prix de Monte-Carlo pour "Les Juifs en Iran" (France24, 2013) et au FIPA de Biarritz pour "Les Larmes du Seigneur afghan" (RTBF, 2012). "Les Larmes du seigneur afghan" tourné en Afghanistan, pendant 10 ans, a été diffusé par la RTBF et Canal+ (2011-12). C’est également de ces voyages dans ce petit village du nord de l’Afghanistan, au sein de la famille de Mamour Hasan, qu’est née la bande dessinée du même nom. Réalisée avec Thomas Campi au dessin et Vincent Zabus au "co-scénario", dans la collection Aire Libre aux Éditions Dupuis.


Bibliographie :
- Moi Viyan, combattante kurde contre le Daech (Fayard, 2016)

Actualité

 
Récit

Moi Viyan, combattante kurde contre le Daech

Fayard - 2016

« Je rêvais d’aller à l’école, comme mes frères. C’est la guérilla qui m’a tout appris : lire, écrire, dormir à la belle étoile, manier les armes et… tuer. Je ne regrette rien. Sauf de ne pas m’être engagée plus tôt. »
Viyan, jeune soldate kurde de 25 ans, a pris les armes à 18 ans pour rejoindre les rangs de la guérilla et se battre contre l’État islamique. Au sein du PKK, Viyan devient une snipeuse redoutable et l’une des commandantes kurdes de Kobané. Sous ses ordres, des dizaines d’unités mixtes.
Chaque jour, Viyan mène ses amazones en première ligne de front. Les combats se font rue par rue, immeuble par immeuble. Fusil à l’épaule, elle abat les djihadistes de sang-froid. Pour elle, sur le champ de bataille, c’est la victoire ou la mort.

En mai 2015, le grand reporter Pascale Bourgaux a longuement rencontré Viyan, qui lui a raconté la réalité de son quotidien. Un témoignage exceptionnel, le récit initiatique et poignant d’un destin hors normes ; celui d’une jeune fille combattant au péril de sa vie la fureur meurtrière de Daech.

Œuvre

 
« Je rêvais d’aller à l’école, comme mes frères. C’est la guérilla qui m’a tout appris : lire, écrire, dormir à la belle étoile, manier les armes et… tuer. Je ne regrette rien. Sauf de (...)