Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

SELASI Taiye

Le ravissement des innocents (Gallimard, 2014)

© Helie_Gallimard

« Africaine du monde », elle fait partie de cette nouvelle génération de jeunes diplômés, actifs, mobiles issue de cultures multiples. Née à Londres d’une mère nigériane et d’un père ghanéen, elle grandit aux Etats Unis près de Boston et vit aujourd’hui entre New York, Delhi et Rome.

En 2005, elle publie Bye-Bye Barbar or What is an Afropolitan ? (Bye-Bye, Babar ou Qu’est-ce qu’un Afropolitan ?), un essai sociologique mettant en exergue l’émergence d’une nouvelle génération d’Africains. Ne se sentant ni vraiment britannique, ni américaine, ni totalement africaine de tradition, étant marquée par la culture urbaine et les métropoles occidentales, elle se créée une identité à elle et imagine le terme d’« Afropolitan ».

Mais c’est en 2009 qu’elle se fait remarquer lors de la publication d’une nouvelle The Sex Lives of African Girls dans la revue Granta, Toni Morrison applaudit le talent de cette jeune femme et l’encourage à rallonger son texte. Sa nouvelle a été reprise dans le recueil Best American Short Stories 2012.

Porté par une langue fine et subtile, une narration elliptique, son roman Le ravissement des innocents, paru en France en 2014 et traduit en 17 langues, projette le lecteur dans les existences multiculturelles et singulières des membres de la famille Sai. « Ce n’est pas un livre sur l’Afrique, il a une portée universelle, celle de ces destins portés par l’espoir".


Bibliographie

  • Le ravissement des innocents (Gallimard, 2014)
  • The Sex Lives of African Girls publication dans la revue Granta, puis dans le recueil de nouvelles Best American Short Stories 2012.
Le ravissement des innocents

Le ravissement des innocents

Gallimard - 2014

C’est l’histoire d’une famille, des ruptures et déchirements qui se produisent en son sein, et des efforts déployés par chacun pour œuvrer à la réconciliation.
En l’espace d’une soirée, la vie sereine de la famille Sai s’écroule : Kweku, le père, un chirurgien ghanéen extrêmement respecté aux États-Unis, subit une injustice professionnelle criante. Ne pouvant assumer cette humiliation, il abandonne Folá, sa ravissante épouse nigériane, et leurs quatre enfants. Dorénavant, Olu, leur fils aîné, n’aura d’autre but que de vivre la vie que son père aurait dû avoir. Les jumeaux, la belle Taiwo et son frère Kehinde, l’artiste renommé, verront leur adolescence bouleversée par une tragédie qui les hantera longtemps après les faits. Sadie, la petite dernière, jalouse l’ensemble de sa fratrie. Mais l’irruption d’un nouveau drame les oblige tous à se remettre en question.
Les expériences et souvenirs de chaque personnage s’entremêlent dans ce roman d’une originalité irrésistible et d’une puissance éblouissante, couvrant plusieurs générations et cultures, en un aller-retour entre l’Afrique de l’Ouest et la banlieue de Boston, entre Londres et New York.

Traduit de l’anglais par Sylvie Schneiter.


Revue de presse

Identités multiples, patries imaginaires

Avec Boris Pahor, Akhil Sharma, Breyten Breytenbach et Taiye Selasi - Saint-Malo 2015


Avec Boris Pahor, Akhil Sharma, Breyten Breytenbach et Taiye Selasi, une rencontre animée par Kerenn Elkaim


Habiter le vaste monde

Saint-Malo 2015

Avec Lieve Joris, Bilal Parker,Taiye Selasi et Gilles Lapouge


Et si on essayait de se comprendre ?

Avec Phillippe Val, Alaa El Aswany, Taiye Selasi, Daniel Le conte, Russell Banks et Pascal Blanchard - Saint-Malo 2015

Avec Phillippe Val, Alaa El Aswany, Taiye Selasi, Daniel Le Conte, Russell Banks et Pascal Blanchard. Rencontre animée par Pierre Haski.

C’est devenu une affaire internationale : 6 écrivains de langue anglaise (dont Taiye Selasi) bientôt soutenus par 120 autres (dont Russell Banks) ont refusé de participer au Pen World Voice Festival (4-10 mai) qui décernait son prix de la liberté d’expression à Charlie Hebdo. Deux conceptions du monde qui s’opposent, l’une anglo-saxonne, l’autre française ? Ou bien une crispation traduisant que ces deux modèles sont en crise et appellent une pensée nouvelle ? L’occasion d’en débattre sereinement. Et pour cela, un des grands moments du festival... Une rencontre entre Russell Banks, Taiye Selasi, Pascal Blanchard, Alaa El Aswany, Philippe Val et Daniel Leconte.


Le rôle de la presse littéraire

Avec Russell Banks, Taiye Selasi, Jonathan Coe, Lyonel Trouillot, François Busnel. - Saint-Malo 2015

Avec Russell Banks, Taiye Selasi, Jonathan Coe, Lyonel Trouillot, François Busnel. Rencontre animée par Hubert Artus