logo
Le dico des auteurs


BONDOUX Anne-Laure

France

18 mars 2015.
 

Biographie

 
JPEG - 59.6 ko
© C. Hélie

Auteur jeunesse primée à de nombreuses reprises, Anne-Laure Bondoux compose des fables modernes, profondément humanistes, qui touchent tous les âges. De sa plume élégante, elle s’essaie au western, à la science-fiction, à l’autobiographie ou encore au mélodrame, au gré de ses envies et au plus grand plaisir de ses lecteurs.

Dès l’âge de neuf ans, Anne-Laure Bondoux, née en 1971, découvre qu’elle aime écrire des histoires autant qu’en lire. Inspirée par des auteurs comme Roald Dahl, Jules Verne, Jack London ou Emile Zola, elle compose après l’obtention de sa licence en Lettres Modernes quelques chansons et textes qu’elle envoie à des éditeurs, dont elle essuie les refus successifs sans se décourager. Actrice de théâtre pendant un temps, elle rejoint la rédaction du célèbre magazine J’aime Lire à partir de 1996, puis contribue au lancement du journal Maximum, avant de cesser ses activités de journalisme pour se consacrer à l’écriture de romans en 2000.
Auteur inclassable, elle s’adonne avec talent à des registres variés : après un roman animalier prenant pour héros des rats, La Tribu, et deux ouvrages sur les aventures de l’adolescent Linus Hoppe dans un monde futuriste, Anne-Laure Bondoux se fait véritablement connaître en 2003 avec Les larmes de l’assassin. Prenant pour décor une ferme misérable au beau milieu de la nature sauvage chilienne, ce roman s’ouvre sur un crime, celui du meurtre des parents du jeune Paolo, et se construit autour de la relation ambiguë entre l’enfant et l’assassin qui devront apprendre à s’apprivoiser. D’une grande finesse malgré son thème violent, Les larmes de l’assassin a remporté plus d’une vingtaine de prix, dont le Prix Sorcières 2004, et a été traduit en quatorze langues. Le dessinateur Thierry Murat en a aussi fait une adaptation en bande-dessinée en 2011. Après ce premier succès, elle écrit entre autres Pépites, un western au féminin qui lui permet de retravailler le mythe de l’Ouest américain, ainsi que Le temps des miracles, formidable épopée des personnages Blaise Fortune et Gloria Bohème, du Caucase jusqu’à la frontière française.
Expliquant qu’elle « écrit des histoires parce qu’elle n’en a pas », Anne-Laure Bondoux a une relation complexe à l’écriture : elle raconte ainsi dans son autobiographie L’autre moitié de moi-même le chamboulement intérieur et l’angoisse du vide qui l’ont empêchée d’écrire entre 2008 et 2010.

Depuis, elle a renoué avec l’écriture, et propose à ses lecteurs deux nouvelles œuvres, une intense fable moderne et un roman à quatre mains.
La première s’intitule Tant que nous serons vivants, et entraîne le lecteur dans une modernité dévastée et atemporelle, où deux personnages, Hama et Bo, parviennent à s’aimer au cœur d’un monde en perpétuelle mutation. Pour forger ce roman, Anne-Laure s’est nourrie de philosophies jungienne et orientale, de contes traditionnels, de l’actualité et enfin de symboles universels que le personnage du vieux Melkior exprime en scandant tout au long de l’œuvre « Le bruit et le silence… L’ombre et la lumière… L’amour et la haine…L’un révèle l’autre ! ». Tout cela compose, selon les termes de l’auteur, un « roman d’amour magique et industriel, où le feu du désir surgit, brûle, s’éteint, renaît et brûle encore ».
Dans un registre plus léger, elle s’essaie à l’écriture à deux avec l’auteur Jean-Claude Mourlevat dans leur dernier roman, Et je danse, aussi. Leur collaboration s’est initiée lorsque celui-ci a envoyé un premier e-mail à Anne-Laure Bondoux, qui s’est piquée au jeu, ce qui a résulté en un délicieux cocktail de joie de vivre et de légèreté. Ce roman à deux plumes et à deux voix narre, par petites touches, la relation à distance entre deux personnages, un ours solitaire dégarni de 60 ans, riche et célèbre, et une femme de 34 ans se décrivant comme « grande, brune et grosse ». Tisser un lien entre des cœurs qui battent : voilà le mot d’ordre de ce roman subtil et frais, et des œuvres d’Anne-Laure Bondoux dans leur ensemble.


Bibliographie

Romans
- Et je danse, aussi (avec Jean-Claude Mourlevat, Fleuve Editions, 2015)
- Tant que nous sommes vivants (Gallimard Jeunesse, 2014)
- L’autre moitié de moi-même (Bayard, 2011)
- Le temps des miracles (Bayard Jeunesse, 2009)
- Pépites (Bayard Jeunesse, 2005)
- La vie comme elle vient (L’Ecole des Loisirs, 2004)
- La Princetta et le capitaine (Hachette Jeunesse, 2004)
- Les larmes de l’assassin (Bayard Jeunesse, 2003)
- La seconde vie de Linus Hoppe (Bayard Jeunesse, 2002)
- Le destin de Linus Hoppe (Bayard Jeunesse, 2001)
- La tribu (Bayard Jeunesse, 2001)

Textes illustrés
- Les bottes de Grand-Chemin (Bayard Poche, J’aime Lire, 2013)
- Mon amie d’Amérique (Bayard Poche, J’aime Lire, 2005)
- Le Croquemitaine (Bayard Poche, J’aime Lire, 2005)
- Le prince Nino à la maternouille (Bayard Poche, 2003)
- Voilà comment je suis devenu un héros ! (Syros, 2002)
- Noémie superstar ! (Syros, 1999)
- Qu’est-ce que tu vas faire de toi ? (Nathan Jeunesse, 2000)

Actualité

 
Littérature jeunesse

Tant que nous sommes vivants

Gallimard Jeunesse - 2014
JPEG - 20.1 ko

Bo et Hama travaillent dans la même usine. Elle est ouvrière de jour, lui, forgeron la nuit. Dès le premier regard, ils tombent follement amoureux. Un matin, une catastrophe survient et ils doivent fuir la ville dévastée. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers les territoires inconnus... Mais quand l’ombre a pris la place de la lumière, l’amour suffit-il à nous garder vivants ?

Œuvre

 
Romans

Et je danse, aussi

Fleuve Editions - 2015
« La vie nous rattrape souvent au moment où l’on s’y attend le moins. » Il y a des livres qui font se sentir bien, que l’onf fait circuler de main en main, et qui vous habitent (...)
 

Littérature jeunesse

Tant que nous sommes vivants

Gallimard Jeunesse - 2014
Bo et Hama travaillent dans la même usine. Elle est ouvrière de jour, lui, forgeron la nuit. Dès le premier regard, ils tombent follement amoureux. Un matin, une catastrophe (...)
 

Littérature jeunesse

Les larmes de l’assassin

Bayard Jeunesse - 2003
L’homme et la femme Poloverdo avaient un enfant qui poussait comme le reste sur cette terre, c’est-à-dire pas très bien. Il passait ses journées à courir après les serpents. Il (...)
 

Les débats audios

 
Saint-Malo 2015

Et je danse, aussi


Avec Jean-Claude Mourlevat et Anne-Laure Bondoux

 
 
Ses festivals

Saint-Malo

  • 2015


  • ailleurs sur le site