Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

DUGAIN Marc

France

Ils vont tuer Robert Kennedy (Gallimard, 2017)

Depuis ses débuts fracassants avec La chambre des officiers en 1998, Marc Dugain ne cesse de faire l’événement à chaque publication. Auteur à la fois de fiction et d’essais, il cherche avant tout à « observer le monde contemporain, en décrypter les mécanismes souterrains, en dénoncer les errements - quitte à assumer d’être suspecté parfois de paranoïa. » (Nathalie Crom, Télérama). Après l’indispensable essai écrit avec Christophe Labbé L’homme nu. La dictature invisible du numérique, qui démontre le contrôle des géants du web sur nos vies et le monde orwellien qu’ils nous préparent, Marc Dugain revient à ses premières amours avec Ils vont tuer Robert Kennedy (Gallimard, 2017), un roman historique ambitieux qui revisite les années 60 aux États-Unis, où se côtoient psychose paranoïaque et besoin irrépressible de vérité.

Auteur de romans politiques et historiques à succès, Marc Dugain a démarré sa carrière avec un grand coup : La chambre des officiers (JC Lattès, 1998), récit de "gueules cassés", ces soldats revenus défigurés de la Grande Guerre, est récompensé à plusieurs reprises (Prix des Libraires, Prix des Deux Magots, Prix Roger-Nimier) et se voit adapté au cinéma en 2001 par François Dupeyron.
Diplômé de l’Institut d’études politiques de Grenoble, ancien homme d’affaires, il devient romancier à 35 ans et s’inspire pour son premier livre de l’histoire de son grand-père, qu’il accompagnait fréquemment dans un hospice accueillant les soldats mutilés de la Première Guerre mondiale, la "Maison des gueules cassées".

Dans ses romans suivants, le romancier s’intéresse tour à tour à des figures historiques comme John Edgar Hoover (La malédiction d’Egar, 2005), directeur du FBI de 1924 à 1972 ; Ed Kemper, le tueur en série américain (Avenue des géants, 2012) ; ou encore Vladimir Poutine, dans l’affaire du sous-marin russe Koursk (Une exécution ordinaire, 2007). De cet ouvrage, Grand Prix RTL-Lire, il tire un docu-fiction en 2010, adapté de la première partie du roman, s’essayant ainsi à la réalisation.

Il publie ensuite L’emprise, une trilogie romanesque consacrée à la vie politique française. À travers la figure d’un leader politique, donné favori pour l’élection présidentielle, il donne à voir les manipulations du pouvoir : chantages et coups bas sont de mise dans ce thriller politique de haute volée. Avec ce roman brûlant d’actualité, inspiré par l’affaire Karachi, Marc Dugain cherche à « attirer l’attention des lecteurs non pas sur des faits, mais sur un système. »

À peine le dernier tome publié, il co-signe un essai avec le journaliste d’investigation Christophe Labbé L’homme nu. La dictature invisible du numérique. Les deux auteurs nous rappellent les dérives d’internet et le contrôle des géants du web sur nos vies, que rien ni personne ne semble plus pouvoir arrêter : "Un livre qui fait passer le 1984 de George Orwell pour un tendre conte pour enfants" (Frédéric L’Helgoualch).

Avec Ils vont tuer Robert Kennedy, Marc Dugain revient à la fiction historique et aux États-Unis. Le roman suit un professeur d’histoire, persuadé que la mort successive de ses deux parents en 1967 et 1968 est liée à l’assassinat de Robert Kennedy. En parallèle l’enquête sur son père et le parcours de Robert Kennedy, deux histoires intimement liées, prétexte à revisiter l’Histoire des États-Unis des années soixante : une période dominée par la contre-culture et la violence politique, pourtant porteuse d’espoir. Après La malédiction d’Edgar et Avenue des Géants, Marc Dugain revient avec ce roman ambitieux à ses sujets de prédilection où se côtoient psychose paranoïaque et besoin irrépressible de vérité.


Bibliographie :

  • Ils vont tuer Robert Kennedy (Gallimard, 2017)
  • L’homme nu. La dictature invisible du numérique (Plon, 2016)
  • Ultime partie. Trilogie de L’emprise III (Gallimard, 2016)
  • Quinquennat. Trilogie de L’emprise II (Gallimard, 2015)
  • L’emprise. Trilogie de L’emprise I (Gallimard, 2014)
  • Avenue des géants (Gallimard, 2012)
  • L’insomnie des étoiles (Gallimard, 2010)
  • En bas les nuages (Flammarion, 2008), recueil de nouvelles
  • Une exécution ordinaire (Gallimard, 2007)
  • La malédiction d’Edgar (Gallimard, 2005)
  • Heureux comme Dieu en France (Gallimard, 2002)
  • Campagne anglaise (JC Lattès, 2000)
  • La Chambre des officiers (JC Lattès, 1998)

Filmographie :

  • La bonté des femmes (téléfilm, 2011)
  • Une exécution ordinaire (2010)
Ils vont tuer Robert Kennedy

Ils vont tuer Robert Kennedy

Gallimard - 2017

Un professeur d’histoire contemporaine de l’université de Colombie-Britannique est persuadé que la mort successive de ses deux parents en 1967 et 1968 est liée à l’assassinat de Robert Kennedy. Le roman déroule en parallèle l’enquête sur son père, psychiatre renommé, spécialiste de l’hypnose, qui a quitté précipitamment la France avec sa mère à la fin des années quarante pour rejoindre le Canada et le parcours de Robert Kennedy. Celui-ci s’enfonce dans la dépression après l’assassinat de son frère John, avant de se décider à reprendre le flambeau familial pour l’élection présidentielle de 1968, sachant que cela le conduit à une mort inévitable. Ces deux histoires intimement liées sont prétexte à revisiter l’histoire des États-Unis des années soixante. Contre-culture et violence politique dominent cette période pourtant porteuse d’espoir pour une génération dont on comprend comment et par qui elle a été sacrifiée. Après La malédiction d’Edgar et Avenue des Géants, Marc Dugain revient avec ce roman ambitieux à ses sujets de prédilection où se côtoient psychose paranoïaque et besoin irrépressible de vérité.


Revue de presse

  • "Marc Dugain construit un grand roman tout ensemble palpitant, poignant, méditatif. Drapé, d’un bout à l’autre, d’une immense mélancolie." (Nathalie Crom, Télérama)
  • "Un vrai bon thriller paranoïaque, efficace, impeccablement documenté, riche en rebondissements." (Baptiste Liger, Lire)
L'homme nu. La dictature invisible du numérique

L’homme nu. La dictature invisible du numérique

Plon - 2016

En collaboration avec Christophe Labbé.

1984 d’Orwell parlait d’une dictature violente. Le monde des Big Datas à l’horizon de la moitié de ce siècle sera celui d’une hégémonie à la fois douce et totalitaire. La fin de la pensée grecque est en marche et avec elle une époque de l’humanité est bientôt révolue. On les appelle les Big Datas. Google, Apple, Facebook ou Amazon, ces géants du numérique, qui aspirent à travers Internet, smartphones et objets connectés, des milliards de données sur nos vies. Derrière cet espionnage, dont on mesure chaque jour l’ampleur, on découvre qu’il existe un pacte secret scellé par les Big Datas avec l’appareil de renseignement le plus puissant de la planète. Cet accouplement entre les agences américaines et les conglomérats du numérique, est en train d’enfanter une entité d’un genre nouveau. Une puissance mutante, ensemencée par la mondialisation, qui ambitionne ni plus ni moins de reformater l’Humanité. La prise de contrôle de nos existences s’opère au profit d’une nouvelle oligarchie mondiale. Pour les Big data, la démocratie est obsolète, tout comme ses valeurs universelles. C’est une nouvelle dictature qui nous menace. Une Big Mother bien plus terrifiante encore que Big Brother. Si nous laissons faire nous serons demain des " hommes nus ", sans mémoire, programmés, sous surveillance. Il est temps d’agir.


Quinquennat. Trilogie de L'emprise II

Quinquennat. Trilogie de L’emprise II

Gallimard - 2015

Favori à l’élection présidentielle, Launay a scellé pendant la campagne un pacte avec son plus farouche adversaire, Lubiak, issu du même parti que lui. Mais Launay rêve de s’inscrire dans la postérité. Alors il change la donne en soumettant au referendum une nouvelle constitution. Une lutte à mort débute entre les deux hommes. Launay décide de se défaire de l’emprise que les services américains ont sur lui. Les alliances de circonstance, soudées avant l’élection, se renversent et la lutte entre services de renseignement s’intensifie.Dans cette intrigue vertigineuse et actuelle, Marc Dugain réussit à entrer au plus profond de l’intimité psychologique de ses personnages et de la réalité tragique du pouvoir, là où les raisons de la lutte n’importent plus et l’élimination de l’autre devient un objectif en soi.


L'emprise

L’emprise

Gallimard - 2014

Philippe Launay, premier secrétaire d’un grand parti politique français, se prépare à organiser des primaires qui devront désigner le candidat à la présidence de la république. Mais c’est sous la pression de son rival Lubiak que Launay accepte l’idée de ces primaires. En effet, Lubiak menace de révéler des informations compromettantes sur Launay. D’abord sur le plan privé, en l’accusant d’avoir provoqué le suicide de sa fille ainée. Ensuite sur le plan politique, en brandissant la menace d’un scandale sanitaire impliquant Launay à l’époque où celui-ci était député. Afin de contrer ces attaques, Launay accepte dans un premier temps le principe des primaires, mais œuvre en sous-main pour rétablir une situation familiale saine, en persuadant sa femme Faustine de l’épauler et en recherchant sa deuxième fille Vivianne, disparue depuis plusieurs mois au Canada. Il va aussi employer une inspectrice de la DCRI, Lorraine, pour désamorcer le scandale qui plane sur sa tête en rassemblant des preuves à charge contre le grand patron d’une multinationale impliquée dans l’affaire.

Dans ce thriller politique, Marc Dugain révèle le monde des puissants dans ce qu’il a de plus obscur, violent et immoral. Les personnages se débattent dans un univers gouverné par l’avidité du pouvoir, on est frappé par la précision des situations, des dialogues et des enjeux, qui font écho à une actualité brûlante. 

  • Vidéo de présentation du livre par Gallimard :

Revue de presse

  • "Quoi de plus réaliste et de plus romanesque, par son vivier d’intrigues et sa concentration de personnages madrés, que la coulisse du ­pouvoir  ? De cette richesse dramatique, L’Emprise porte témoignage. Certes, ce roman, par son sombre tableau (…) ne réconciliera pas les abstentionnistes et les désenchantés du lendemain avec la politique. Mais peut-être quelques-uns d’entre eux avec la littérature, tant l’auteur réussit à marier thriller de haute volée et récit psychologique, à travers plusieurs drames familiaux." Le Monde
  • "Manipulations, coups tordus en tous genres, le nouveau livre de Marc Dugain nous plonge une fois encore en plein coeur de l’époque contemporaine." Marc Dugain invité sur France Info
  • "Est-ce un roman politique ? Un roman d’espionnage ? Un roman noir ? L’Emprise, de Marc Dugain, est un peu tout cela. Les personnages sont des manipulateurs, des corrupteurs, des comploteurs. Notons au passage que le plus fortiche et le plus malin de tous est le romancier lui-même puisqu’il manipule les manipulateurs, corrompt les corrupteurs et complote avec les comploteurs." Le JDD

Programme


Dimanche

12h00
Ils vont tuer Robert Kennedy
Nouveau Monde - salle 1

15h00
Remise du Prix Joseph Kessel de la Scam à Marc Dugain
Cinéma Vauban – Salle 1 (300 places)

16h15
Signatures