logo
Le dico des auteurs


EL AMRANI Issandr

Maroc

16 avril 2014.
 

Biographie

 
JPEG - 63.9 ko
© Elijah Zarwan

Journaliste freelance américano-marocain, Issandr El Amrani vit au Caire depuis 2000, où il collabore à Cairo, un hebdomadaire contestataire, attaché aux droits de l’homme, et qui se définit comme un news magazine, avec le ton du Canard enchaîné et qui fut, dit-il, son "école de journalisme". En 2014, il lance son propre hebdo, Cairo Times, qui ne survivra qu’un an. C’est l’époque de Kifaya, le mouvement de contestation au président Moubarak.
Lui survivra, son blog, lancé en 2003, The Arabist, dans lequel il relate les changements qui secouent la société égyptienne et, plus largement, le monde arabe. Et si Issandr El Amrani n’est pas le plus connu des blogeur égyptien, son site constitue une solide référence, et attire de nombreux lecteurs, notamment au moment du "printemps arabe" de 2011 où il double voire triple son audience habituelle qui tourne autour de 120 000 visiteurs chaque mois.
Vitrine qu’il souhaite libre et indépendante, il en revendique le côté informel mais aussi personnel : "dans un blog, on communique de façon plus audible. On va à l’essentiel", estime-t-il, "on abandonne le devoir de distance et de retenue"… que la presse occidentale se sent obligée de pratiquer. The Arabist lui permet ainsi de s’engager.

En parallèle, Issandr El Amrani, écrit sur l’Egypte et le Moyen-Orient dans diverses revues anglophones, comme "The Economist" ou "The Financial Times", son gagne pain. Il vit actuellement entre Rabat, où il est né, et Le Caire.

 

Les débats audios

 
Saint-Malo 2014

Rencontre : La jeunesse a-t-elle une histoire ?

Avec Riad Sattouf, Hind Meddeb et Cédric Tourbe.

 
Saint-Malo 2014

Une révolution culturelle ? Une cyber-révolution ?

Avec : Khaled Al Khamissi, Yves Gonzalez-Quijano, Kenza Sefrioui, Hind Meddeb et Issandr El Amrani