logo
Le dico des auteurs


AMAMI Azyz

Tunisie

13 février 2014.
 

Biographie

 
JPEG - 20 ko
© André Gunthert

Blogueur activiste emblématique de la révolution tunisienne, Azyz Amami s’est impliqué dans les années 2000 dans la cyber-lutte contre la censure du régime de Ben Ali et les dérives du pouvoir.

Actif sur la blogosphère depuis 2007, il dénonce sur un ton satirique la corruption des classes dirigeantes en Tunisie et leur non-respect des libertés individuelles. Il rapporte notamment les récits de martyrs tunisiens, lynchés pour leur prise de position contre le pouvoir.
Il utilise beaucoup l’humour pour faire passer ses messages et décrit le rire comme une "arme absolue", capable d’éveiller les consciences en tournant en dérision l’action hypocrite de leurs dirigeants.

À partir de 2009, les blogueurs engagés se mobilisent de plus en plus sur le web. Azyz Amami rejoint d’autres militants virtuels comme Slim Amamou dans la lutte contre "Ammar 404" ("Erreur 404"), le message informatique devenu symbole de la censure d’internet. Lorsque son site est bloqué par les autorités, il en crée un autre ; sa page Facebook et son compte twitter subissent le même sort, mais le jeune blogueur ne se démène pas et trouve toujours un moyen de diffuser ses idées.

Arrêté le 6 janvier 2011 et passé à tabac, il est libéré la veille du 14 janvier et rejoint le cortège qui poussera Ben Ali à la fuite.
Mais Azyz Amami ne s’est pas arrêté là. Dans l’après-Printemps arabe, il continue le combat pour un changement radical de la société tunisienne : "La Tunisie ne sera vraiment libre que lorsqu’elle appartiendra vraiment aux Tunisiens".

 
 
Ses festivals