logo
Le dico des auteurs


BARIZ Mohamed

Maroc

13 février 2014.
 

Biographie

 

Il était une fois un jeune garçon de 12 ans qui contait des histoires aux passants sur la célèbre place de Jemaa El-Fna, à Marrakech... Au fil des jours, la foule grandissait autour de lui, hypnotisée par ses gestes et ses paroles. Quarante ans plus tard, ce garçon nommé Mohamed Bariz est devenu l’un des plus grands conteurs du Maroc et s’illustre dans des festivals du monde entier. Il est aujourd’hui l’un des derniers représentants d’une tradition orale qu’il tente à tout prix de préserver.

Mohamed Bariz découvre la magie du conte oral à la fin des années 60. Alors âgé de dix ans, il assiste par hasard, sur une place de Marrakech, à une performance de Moulay Mohamed El Jabri ; un homme qu’il décrira plus tard comme son mentor. Fasciné par les mondes dépeints par le conteur, le jeune Mohamed Bariz fait l’école buissonnière les jours suivants pour revenir sur la place et écouter les histoires vivantes de son aîné.
Un jour, El Jabri ne se présente pas. Le jeune garçon décide alors de prendre la place du vieil homme et commence à raconter une histoire. Devant lui, un public de plus en plus important vient l’écouter. Mohamed Bariz découvre alors le pouvoir des conteurs, capables de faire rire ou pleurer leur auditoire.

Il souhaite dès lors quitter l’école afin de mettre en pratique ses qualités d’orateur, mais ses parents n’approuvent pas cette nouvelle vocation ; la "Halka", l’art oral de la rue, est pour eux synonyme de mendicité. Loin de se décourager, le jeune Mohamed Bariz fuit la maison familiale et parcourt les routes, cherchant sa place. Il fait ses débuts de conteur dans la région de Beni Mellal, gagnant chaque jour un peu plus d’argent et d’assurance.

Fort de l’expérience qu’il acquiert dans ce voyage, il revient à Marrakech et s’impose, malgré son jeune âge, sur la place de Jemaa el-Fna. Il en devient rapidement l’un des plus grands orateurs. Par ses mimiques et ses intonations, Mohamed Bariz donne vie à ses personnages et captive son auditoire avec des histoires tantôt épiques, tantôt comiques. Celles-ci visent à divertir, mais aussi à éduquer et faire réfléchir, et nombre d’entre elles ont une morale.
Celui qui se décrit comme "récitateur de contes" a aujourd’hui plus de 160 histoires dans son répertoire. Il puise son inspiration dans les mythes héroïques, les livres pour enfants, ou encore les ouvrages de philosophie et d’histoire ; mais il se réapproprie aussi des textes d’auteurs comme l’argentin Jorge Louis Borgès.

Mohamed Bariz se bat encore aujourd’hui pour que cet art oral soit reconnu à sa juste valeur et que la tradition perdure dans les générations futures. Depuis 2001, et grâce au combat de Juan Goytisolo qui s’est fasciné pour ce haut lieu de la vie culturelle marocaine, la place de Jemaa al-Fna où Mohamed Bariz se produisait figure désormais au patrimoine immatériel de l’humanité.

 
 
Ses festivals