logo
Le dico des auteurs


Après le 11 septembre 2001, la journaliste Sara Daniel couvre l’Afghanistan puis l’Irak et devient la correspondante du Nouvel Observateur à Bagdad. Elle a reçu le prix Hachette en 2006 pour son article « GI dans l’enfer irakien » et a publié chez Seuil : Voyage au pays Al-Qaïda.

DANIEL Sara

France

15 mars 2007.
 

Biographie

 
JPEG - 29.2 ko
Sara DANIEL
© Michèle Bancilhon

Sara Daniel est grand reporter au Nouvel Observateur et vit à Paris.
Diplômée de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et licenciée d’Histoire, elle a commencé sa carrière de journaliste aux Etats-Unis. Après le 11 septembre 2001, elle devient correspondante de guerre, couvre l’Afghanistan puis l’Irak et devient la correspondante du Nouvel Observateur à Bagdad. En Irak, elle réussit à interviewer Omar Hadid, un des auteurs des premières décapitations d’otage et frère d’armes de Zarkaoui, elle devient une des spécialistes des guérillas intégristes irakiennes. Ses articles sur l’Irak sont publiés en Chine, aux Etats-Unis et en Europe. Elle a reçu le prix Hachette en 2006 pour son article « GI dans l’enfer irakien ».

Le site de l’auteur
In english


Bibliographie :

- Voyage au pays Al-Qaïda (Seuil, 2006)


Résumé de Voyage au pays Al-Qaïda :

Le 11 Septembre 2001, Sara Daniel, journaliste de trente-cinq ans, mère d’une fillette de deux ans, décide de devenir reporter de guerre au Moyen-Orient. Ce jour-là, en effet, la jeune femme a senti qu’il était de son devoir de tenter de comprendre et d’expliquer cette nouvelle fracture qui venait de déchirer le monde. Elle effectue alors de nombreux reportages en Afghanistan et dans l’Irak de Saddam Hussein. Elle sillonne la région, rencontre des gens d’origines et d’appartenances politiques et religieuses différentes : simples habitants, médecins, hommes politiques, militaires… Lorsque commence la guerre en Irak, en 2003, avec l’intervention américaine, elle a déjà une bonne connaissance du pays. Depuis ce jour, en trois ans de couverture quasi-ininterrompue de la guerre, elle a vu étape par étape, erreur après échec, le fatal engrenage se mettre en place. Ce livre est son journal de guerre. Sans l’avoir vraiment cherché, Sara Daniel est la journaliste qui accumule les scoops et les premières fois. Elle raconte cela, bien sûr, mais elle raconte aussi ses doutes et ses difficultés comme femme, comme journaliste, et comme mère faisant le choix du danger.

 
Ses festivals

Saint-Malo

  • 2007


  •