logo
Le dico des auteurs


BEYROUK Mbarek

Mauritanie

20 mars 2013.
 

Biographie

 


- Biographie
- Bibliographie
- Présentation de Le griot de l’émir

Biographie

Fils d’Atar, ville du nord mauritanien au delà de laquelle seul le désert règne en maître sur des centaines de kilomètres, l’écrivain et journaliste Mbarek Beyrouk s’est battu toute sa vie pour la liberté de presse et d’opinion.

Né le 10 juillet 1957 d’un père instituteur à l’école coloniale, il grandit dans le paradoxe, entre les écrits de Voltaire et un environnement tribal traditionaliste. Il effectue ses études à Atar avant de se rendre à la capitale, Nouakchott, pour apprendre le droit. Durant ces années, il flirte avec une formation d’extrême-gauche ; cependant cet engagement politique ne survit pas à l’entrée dans la vie active, à savoir le journalisme auprès de la radio-télévision nationale à partir de 1985.

En parallèle à son travail, l’auteur écrit des nouvelles pour le quotidien Chaab (devenu aujourd’hui Horizons), textes qui eurent beaucoup de succès. Il crée en 1988 le premier journal indépendant du pays : Mauritanie-Demain. Malgré les tracasseries administratives, ce mensuel devint la grande référence pour les intellectuels et tous les partisans de la démocratie, avant de cesser de paraître en 1994.
L’année suivante, Mbarek Beyrouk se rend en France et collabore avec l’hebdomadaire parisien Jeune Afrique, mais l’expérience de l’expatriation le laisse amer. Il revient au pays en 1996, relance Mauritanie Demain puis crée le journal L’indépendant. Il rejoint en 2001 l’Agence Mauritanienne d’Information.

Incapable de garder sa plume dans sa poche à ses postes successifs au sein de l’Agence, Mbarek Beyrouk continue d’écrire. Il publie alors le roman Et le ciel de pleuvoir en 2006, suivi du recueil Nouvelles du désert en 2010.
Le griot de l’émir, son dernier roman, raconte les pérégrinations d’un poète dans le Sahara des temps anciens, parti semer parmi les hommes du désert les germes de la révolution...

Visiter le site de l’auteur

- Retour au sommaire


Bibliographie :

- Le griot de l’émir (Elyzad Éditions, 2013)
- Nouvelles du désert (Présence africaine, 2010)
- Et le ciel a oublié de pleuvoir (Dapper, 2006)

- Retour au sommaire


Présentation de Le griot de l’émir

Gardien de traditions séculaires et de rythmes ensoleillés, héritier d’une tribu légendaire et désormais dispersée, un griot erre, un luth à la main, entre des campements inconnus, dans un Sahara des temps anciens où les haines tenaces côtoient les violentes passions.

Révolté par l’affront fait à son amie, la belle Khadija, poussée à la mort par l’émir souverain, le griot de la grande tribu quitte la terre des nomades et s’exile à Tombouctou, cité des savoirs et des marabouts. Il y retrouve la paix, la générosité et l’amour. Mais son destin l’appelle ailleurs, au pays des Maures où il porte haut sa voix afin de semer les graines de la révolte. Car, dans ces espaces infinis, c’est la musique des pères qui réveille l’orgueil des hommes et les fureurs du désert. Tel un chant lyrique, ce roman nous transporte dans la poésie des sables, en un temps où les poètes-griots, par la seule force de leur verbe ont le pouvoir de renverser le cours de l’histoire. Viennent à nous les légendes d’un monde qui, aujourd’hui, s’évanouit.


Présentation de Nouvelles du désert :

D’un côté, les dunes du désert mauritanien en ligne d’horizon, les tentes, les chameaux, les razzias… De l’autre, la ville nouvelle, tentaculaire, menaçante…Une vie rude mais noble, où la beauté d’une immensité céleste imperturbable le dispute à l’âpre sécheresse saharienne. À portée, la tentation urbaine, où nombre d’humains sont aux prises avec la misère et la corruption. « Ils ne savent pas aimer, ceux des nouvelles cités. Ils ne savent pas goûter au sel sacré des amours même impossibles. Ils ne savent pas magnifier ni Dieu ni les étoiles, ils ne savent pas rentrer en eux-mêmes et fouiller les trésors de l’esprit. Ils calculent seulement. C’est pourquoi ils ne rêvent pas ». En vingt nouvelles d’un style étincelant, comme autant de roses des sables, Beyrouk nous entraîne dans les dédales fascinants du vécu d’un peuple aux prises avec son nouveau destin.


Résumé de Et le ciel a oublié de pleuvoir :

Leguelb, aux confins du Sahara. Quelques campements perdus où le Moyen Âge côtoie la Modernité. Libre de corps et d’esprit Lolla provoque par ses manières orgueilleuses l’implacable tribu des Oulad Ayatt, dont le chef, Bechir, a juré d’épouser la belle au corps de miel et au visage de houri. Celle-ci, pourtant, n’a de cesse de rechigner : « je suis Lolla et je n’appartiendrai ni aux tentes blanches des seigneurs des sables ni au mobilier cossu des citadins parvenus. » L’illusion est de courte durée. Quand l’apocalypse s’abat sur sa famille et ses amours, tout semble consommé pour la belle marginale. Mais l’Antigone des sables refuse la défaite, et seule, va affronter les ombres épaisses des injustices séculaires. L’écriture poétique de Beyrouk, auteur féru de mysticisme oriental, a la beauté sèche des pistes qui mènent à l’oued....

- Retour au sommaire

Œuvre

 

Le griot de l’émir

Elyzad Editions - 2013
 

Nouvelles du désert

Présence Africaine - 2010
D’un côté, les dunes du désert mauritanien en ligne d’horizon, les tentes, les chameaux, les razzias… De l’autre, la ville nouvelle, tentaculaire, menaçante…Une vie rude mais noble, (...)
 

Et le ciel a oublié de pleuvoir

Dapper Editions - 2006
Leguelb, aux confins du Sahara. Quelques campements perdus où le Moyen Âge côtoie la Modernité. Libre de corps et d’esprit Lolla provoque par ses manières orgueilleuses (...)
 

Les débats audios

 
Saint-Malo 2013

Éternité de Tombouctou

Avec Mbarek Beyrouk et Alain Quella-Villeger.

 
Saint-Malo 2013

Une Afrique sans Histoire ?

Avec Mbarek Beyrouk, François-Xavier Fauvelle-Aymar, David Van Reybrouck.

 
 
Ses festivals

Saint-Malo

  • 2013


  • Bamako

  • 2006


  •