logo
Le dico des auteurs


DISTER Alain

France

7 juillet 2006.
 

Biographie

 
JPEG - 31.1 ko
Alain Dister
© Asako

Né en 1941, Alain Dister a fondé en 1966 la mythique revue Rock and Folk. Photographe, critique et historien du rock, il a consacré une quinzaine de monographies aux stars de l’époque (Les Beatles, Led Zeppelin, Pink Floyd...). Son livre Oh, hippie days !, paru en 2001, était le récit de ses années passées à San Fransisco.
Le Castor Astral a sorti en septembre 2007 Rock Critic, chroniques de Rock & Roll (1967, 1982), retour sur une série de reportages et articles d’Alain Dister.


Bibliographie :

- Rock Critic, chroniques de Rock & Roll (1967, 1982) (Castor Astral, 2007)
- Couleurs 60s, édition bilingue français-anglais (Edition du collectionneur, 2006) (avec John Tittensor)
- Punk Rocker (Vade retro, 2006)
- Greatful dead, une légende californienne (Castor Astral, 2004)
- The beatles (Editions 10/18, 2003) (rééd.)
- Oh, hippie days ! Carnet américains 1966-1969 (Fayard, 2001)
- Ezy Rider, en voyage avec Jimmy Hendrix, (Seuil, 1998)
- La Beat-generation, la légende hallucinée (Gallimard, 1997)
- Cultures rock (Milan, 1996)


Présentation de Rock Critic, chroniques de Rock & Roll :

« Ne dites pas à ma mère que j’ai fait le rock critic, elle me croyait hippie routard quelque part en Californie. Quitte à vraiment gagner sa vie, autant le faire en s’amusant. Il y a quarante ans, le rock était un territoire encore vierge, ou presque. Chance ou hasard, je me trouvais un jour de juin 1966 dans un pavillon de la rue Chaptal, au moment où se créait Rock & Folk. L’aventure pouvait commencer…
Rock critic n’était pas un métier sérieux, ce qui le rendait d’autant plus attrayant. Sans compter les nombreux avantages en nature : entrer dans tous les concerts, dîner avec les stars, voyager aux quatre coins du monde… » Les années ont passé. Rock planant, metal, punk, new wave, grunge, la fièvre ne s’est jamais éteinte. Et quarante ans après, elle brûle plus que jamais. Mais les médias ont changé.
Le métier de rock critic aussi.
Alain Dister, un des plus grands journalistes de rock français, évoque à travers une série d’articles, de rencontres ou de reportages replacés dans leur contexte, un âge d’or qui fait toujours rêver. Un livre plein d’enthousiasme où l’on croise Elvis Presley, Jerry Lee Lewis, les Beatles, John Lennon, Bruce Springsteen, les Sex Pistols, Robert Wyatt et bien d’autres.

 

Vidéos

 

 

Les cafés littéraires

 
Ses festivals

Saint-Malo

  • 1990
  • 2001


  •