logo
Le dico des auteurs


ARSENEVA Elena

Russie - Italie

7 juillet 2006.
 

Biographie

 

Née en 1958 de mère russe et de père italien, Elena Arseneva quitte l’URSS dans les années 80 pour s’installer à Paris où elle s’inscrit à la Sorbonne, fait un tour rapide par le cours Florent et se passionne pour les auteurs français. Traductrice en français d’auteurs russes, anglais ou italiens, elle est l’auteur d’une série policière située dans la Russie médiévale, dont L’espion du prince Oleg est le cinquième épisode.


Bibliographie :

- Les Aventures du boyard Artem (tome 7) : L’Enigme du manuscrit (10/18, 2003)
- Les Aventures du boyard Artem (tome 6) : La Fourche du Diable (10/18, 2002
- Les Aventures du boyard Artem (tome 5) : L’Espion du Prince Oleg (10/18, 2000)
- Les Aventures du boyard Artem (tome 4) : La Nuit des ondines (10/18, 1999)
- Les Aventures du boyard Artem (tome 3) : Ambre mortel (10/18, 1998)
- Les Aventures du boyard Artem (tome 2) : La parure byzantine (10/18, 1997)
- Les Aventures du boyard Artem (tome 1) : Le sceau de Vladimir (10/18, 1997)


Résumé de Les Aventures d’Artem (tome 7) : L’Enigme du manuscrit :

Le boyard Artem accompagne le prince Vladimir et un groupe de courtisans à la forteresse de Loub dont le gouverneur possède, parmi les trésors de sa bibliothèque, un magnifique psautier enluminé. Après l’avoir admiré, les convives participent à un banquet égayé par la présence de comédiens ambulants. Mais leur séjour tourne au cauchemar : le lendemain matin, on découvre le cadavre du jeune enlumineur Iakov. Accident ou meurtre ? Peu après, la disparition d’une comédienne semble confirmer les soupçons du boyard. Confronté à une série de meurtres, Artem comprendra qu’il a affaire à un assassin impitoyable, dont la perversité transformera son désarroi en profond malaise. Ces crimes sont-ils liés, comme le pense Artem, au célèbre manuscrit ?

Œuvre

 

L’espion du prince Oleg

Editions 10/18 - 2000
 

 
Ses festivals

Saint-Malo

  • 2001


  • ailleurs sur le site