Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

IZZO Jean-Claude

France

Le soleil des mourants (Flammarion, 1999) (réédition 2000 Ed. j’ai lu)

Jean-Claude Izzo © J.M. Huron

Né en 1945, à Marseille. Longtemps journaliste (La Marseillaise, Viva), il publie de la poésie dès les années 1970 puis écrit pour la télévision et le cinéma (Les Matins chagrins, de Jean-Pierre Gallèpe). En 1980, il devient pigiste à la VIe Mutualiste dont il devient par la suite rédacteur. Installé à Paris, en 1987 il devient rédacteur en chef de Viva. Il participe à la création d’événements littéraires dont le Carrefour des Littératures Européennes de Strasbourg, le Festival du Polar de Grenoble et le Festival Etonnant Voyageur de Saint Malo.
Il sera délégué général des Rencontres Goncourt des Lycéens en 1991 et 1992 et directeur de la communication des Tombées de la Nuit (à Rennes) de 1992 à 1994. En 1993, il publie dans la revue Gulliver une nouvelle qu’il reprendra plus tard pour écrire Total Khéops.
En 1995, poussé par Michel Le Bris et Patrick Raynal, il publie dans la Série Noire de Gallimard Total Khéops qui remportera très vite un succès populaire et plusieurs prix (Prix des lycéens de Marseille, le Trophée 813). En 1996, il publie la « suite » de Total Khéops, Chourmo.Il quitte Paris et part s’installer à Saint Malo. En 1997 il publie Loin de tous rivages, recueil de poésies illustré par Jacques Ferrandez et Les Marins Perdus, ainsi que de nombreuses nouvelles parues dans des anthologies. En 1998 paraît Soléa mais, malgré de fortes sollicitations de Gallimard, il refuse de poursuivre les aventures de Fabio Montale. Durant cette année, il commence à écrire Le Soleil des Mourants. Malgré sa maladie, Jean Claude participe à de nombreux évènements littéraires, et poursuit l’écriture du Soleil des mourants qui sortira en septembre 1999. La maladie l’emportera le 26 janvier 2000.

Le site dédié à Jean-Claude Izzo


  • Le soleil des mourants (Flammarion, 1999) (réédition 2000 Ed. j’ai lu)
  • L’Aride des jours (Ed. du Ricochet, 1999) (réédition 2000 Ed Librio)
  • Solea (Gallimard, Série Noire, 1998) (réédition 2001 Folio)
  • Vivre fatigue (Librio, 1998)
  • Les marins perdus (Flammarion, 1997) (réédition 1998 Ed. j’ai lu)
  • Loin de tous rivages (Ed. du Ricochet, 1997) (réédition 2000 Ed Librio)
  • Chourmo (Gallimard, Série Noire, 1996) (réédition 2001 Folio)
  • Total Kheops (Gallimard, Série Noire, 19995) (réédition 2001 Folio)
  • Clovis Hughes, un rouge du Midi (J.Laffitte, 1978) (réédition 2001 J. Laffitte)
  • Le réel au plus vif (Guy Chambelland, 1976)
  • Paysage de femme (Guy Chambelland, 1975)
  • Etat de veille (P.J. Oswald, 1974)
  • Terres de feu (P.J. Oswald, 1972)
  • Poèmes à haute voix (P.J. Oswald, 1970)
Jean-Claude Izzo, un itinéraire marseillais

Jean-Claude Izzo, un itinéraire marseillais

(Jean-Louis André, Le tambour de soie, 52’, 2001) -

Jean-Louis André, pour ce documentaire, a interrogé, à Marseille, des proches de l’écrivain. Chacun dresse un portrait intimiste de celui qui avait fait de la cité phocéenne " un personnage ". Du quartier du Panier, " terre d’exil, des sans-toit, des immigrés " aux Goudes, repaire d’Izzo, en passant par bistrots et calanques, le documentariste a bâti son film autour de l’absence. C’est donc à travers Marseille, sa ville-miroir, qu’il lève le voile sur l’écrivain…
Suivi d’une rencontre “Noir du Sud”

Total Kéops

Gallimard - 1995