logo
Le dico des auteurs


AL-FAKHARANY Mohamed

Egypte

13 février 2014.
 

Biographie

 
JPEG - 15.6 ko

Mohamed al-Fakharany fait partie de cette nouvelle génération d’auteurs égyptiens qui dépeint le réel de façon crue et violente, sans ornements ni artifices. Son premier roman, Fâsil li-d-dahsha, d’abord paru en Egypte en 2007, plonge le lecteur dans le quotidien brutal et sordide d’un bidonville en périphérie du Caire. L’ouvrage, dont l’ancrage dans l’actualité est toujours brûlant, ressort en 2014 aux éditions du Seuil sous le nom La Traversée du K.-O..

Né en 1975 à Shabraris, un petit village du Delta du Nil, Mohamed al-Fakharany vit aujourd’hui au Caire, où il a suivi une formation universitaire en géologie. Sa carrière littéraire commence au début des années 2000 par la publication de recueils de nouvelles, comme Fille de la nuit (2002) ou encore Récits jouant avec le monde (2011), pour lequel il reçoit le Prix Youssef Idriss de la nouvelle.

Comme une entrave à ses récits tournés vers l’imaginaire, La Traversée du K.-O. est un roman réaliste d’une violence extrême. Il témoigne de la rage d’une jeunesse oubliée qui tente de survivre dans les bas-fonds entre prostitution, drogues et conflits en tout genre. L’écriture se présente alors comme un exutoire au cauchemar du quotidien pour cette frange de la population bercée entre rêves et désillusions.


Bibliographie :

- Récits jouant avec le monde, nouvelles (2011)
- Avant que la mer sache son nom, nouvelles (2010)
- Fâsil li-d-dahsha (2007) ; éd. française, La Traversée du K.-O. (Seuil, 2014)
- Fille de la nuit, nouvelles (2002)

Actualité

 
Romans

La traversée du K.-O.

Seuil - 2014

Pour ce roman coup-de-poing paru au Caire en 2007, Mohamed al-Fakharany a été salué tant par ses aînés (Gamal Ghitany, Mohammed Berrada…) que par ses pairs de la jeune génération – Ahmed al-Aïdy, par exemple, le désignait comme le meilleur roman égyptien de la dernière décennie. Mais il a aussi choqué, notamment en raison du langage très cru avec lequel il rend compte du phénomène de l’extrême pauvreté. Ce récit d’une grande inventivité formelle plonge le lecteur dans les rêves et les désillusions des habitants d’un bidonville situé en périphérie du Caire, dans les rituels de la violence, dans les petites stratégies de survie et dans la rage des corps. Le réalisme brutal, traversé par nombre de fulgurations fantastiques et de questionnements d’ordre métaphysique, avec lequel Mohamed al-Fakharany décrit ce monde, donne toute sa force au texte.

Un roman à la fois prémonitoire des événements récents en Égypte et plus que jamais d’actualité.


Revue de presse :

- L’Orient Littéraire

Œuvre

 
Romans

La traversée du K.-O.

Seuil - 2014
Pour ce roman coup-de-poing paru au Caire en 2007, Mohamed al-Fakharany a été salué tant par ses aînés (Gamal Ghitany, Mohammed Berrada…) que par ses pairs de la jeune génération – (...)
 

Vidéos

 

 

Les cafés littéraires

Saint-Malo 2014

Villes assassines

Avec João Almino, Mohamed Al-Fakharany et Dominique Batraville

 

Les débats audios

 
Saint-Malo 2014

En marge

Avec Mohamed Al-Fakharany, Edyr Augusto, Célia Lévi et Minna Sif.

 
Saint-Malo 2014

Villes barbares

Avec Mohamed Al-Fakharany et Edyr Augusto.

 
Saint-Malo 2014

Dans le cratère furieux des villes prodigieuses

Avec Mohamed Al-Fakharany, Paulo Lins, Murong Xuecun et Cédric Fabre.

 
Saint-Malo 2014

Villes-miroirs

Avec : Mohamed Al-Fakharany, Dominique Sigaud, Célia Lévi et Xuecun Murong