logo
Le dico des auteurs


ADNAN Yassin

Maroc

13 février 2014.
 

Biographie

 

J’écris toujours sur des sentiments. Lorsque je surprends quelqu’un dans une situation qui n’est pas banale ou que je croise une caractéristique psychique que je ne connais pas, je la retransmets dans mes récits.

JPEG - 28.9 ko

Poète, nouvelliste et journaliste, Yassin Adnan est un des plus grands porte-paroles de la culture marocaine, dans son pays comme à l’international. Son émission de télé, Macharif, diffusée sur la première chaîne nationale, accueille chaque semaine des personnalités du Maroc - et plus généralement du monde arabe - pour parler de l’actualité culturelle du pays. Preuve de son impact, la censure dont l’émission fit l’objet en mai 2011, en raison du soutien du journaliste au printemps arabe, provoqua l’indignation du monde culturel maghrébin.
Yassin Adnan est par ailleurs le correspondant marocain du journal arabe londonien El-Hayat, du magazine littéraire Dubaï Al-Thaqafiya et membre du comité de rédaction du magazine libanais Zawaya. Mais ce passeur de la culture marocaine se définit avant tout comme poète : « La poésie d’abord, le journalisme ensuite ». Ces deux activités sont marquées chez lui par une volonté d’aller vers l’autre et de s’ouvrir au monde. Le thème du voyage se retrouve ainsi au centre de son dernier ouvrage, Diftar Al Aber (Marsam, 2012).

Né en 1970 à Safi, il s’est très vite investi dans la critique, en participant notamment à la création de la revue littéraire arabe Voix modernes en 1992. Professeur d’anglais à l’université de Marrakech, il publie son premier recueil de poèmes, Mannequins (l’Union des Écrivains du Maroc), en 1999. Auteur prolifique, il alterne pendant dix ans la publication de recueils de poèmes et de nouvelles, et multiplie les éditions bilingues, comme Le Récif de l’Effroi (Marsam, 2005), traduit en français par la poète Siham Bouhlal. Son vers, teinté d’ironie, est caractérisé par un style direct et spontané, qui préfère la narration aux longues métaphores.

L’auteur a fait de ses déplacements constants le moteur de son dernier recueil, Diftar Al Aber (le cahier du passager). Dédicacé à son frère jumeau Taha Adnan, également poète, l’ouvrage revient sur quatre ans de voyages de Marrakech à San Francisco, où l’auteur a tenu une résidence littéraire. Cette curiosité et cette pluralité font de Yassin Adnan une figure incontournable du paysage culturel marocain.


Bibliographie :

- Diftar l’aber (le cahier du passager), poésie (Toubkal, 2012)
- Marrakech : Secrets Affichés (Marsam, 2008)
- Je ne vois qu’à peine, poésie (Dar Annahda, 2007)
- Pommes de l’ombre, nouvelles (éditions de la Faculté des Lettres, 2006)
- Le récif de l’Effroi, poésie, avec traduction française de Siham Bouhlal (Marsam, 2005)
- Trottoir de l’Apocalypse, poèmes (Éditions Al-Mada, 2002)
- Qui croit aux lettres ?, nouvelles ( Éditions MIRIT, 2001)
- Mannequins, poèmes (Éditions de l’Union des Écrivains du Maroc, 1999)

Œuvre

 

Carnet de Transit

Toubkal - 2012
Poésie
 

 

 
Ses festivals