logo
Le dico des auteurs


RAYNAL Patrick

France

24 avril 2006.
 

Biographie

 
JPEG - 94.4 ko
© D.R.

Né à Paris en 1946, Patrick Raynal est pourtant niçois de coeur (il y a débarqué à 14 ans). Ancien journaliste littéraire au Monde, découvreur de bon nombre des auteurs de " l’école de Missoula ", romancier, nouvelliste, il a été directeur de la Série noire chez Gallimard de 1991 à 2005 avant de créer la collection Fayard noir. Il a milité dans divers mouvements gauchistes et plus particulièrement à la Gauche prolétarienne. Bercé par Stevenson, London, Curwood, Conrad... sa révélation part de la découverte de livres de Raymond Chandler dans la bibliothèque de sa mère. Il écrit des romans noirs depuis 1980 et vient de publier en 2008 Lettre à ma Grand-Mère, un récit intime et touchant croisant le souvenir de sa grand-mère et un journal retrouvé qu’elle tenait durant sa déportation.

In English


Bibliographie :

- Lettre à ma Grand-Mère (Flammarion, 2008)
- Retour au noir (Flammarion, 2006)
- La farce du destin (Les contrebandiers éditeurs, 2004, avec J.-B. Pouy)
- Ki Du (Syros jeunesse, 2003)
- Ex (Denoël, 2002)
- Corbucci (Albin-Michel, 2001)
- La poignée dans le coin (Baleine, 2001)
- Le Marionnettiste (Librairie des Champs Elysées, 1999)
- Le ténor Hongrois (Flammarion, 1999 ; J’ai Lu, 2004)
- En cherchant Sam (Flammarion, 1998 ; Seuil, 1999)
- La Plaine (Ricochet, 1998)
- Nice 42e rue (Fleuve Noir et Baleine / Canaille / Revolver, 1997)
- La clé de seize (Baleine / Canaille / Revolver,1996)
- Né de fils inconnu (Albin-Michel, 1995)
- Arrêt d’urgence (Albin-Michel, 1990)
- Fenêtres sur femmes (Albin-Michel, 1988)


Résumé de Lettre à ma Grand-Mère :

"J’ai été élevé par mes grands-parents maternels. Soixante ans plus tard, j’ai appris totalement par hasard que ma grand-mère avait laissé un journal racontant ses quinze mois de déportation à Ravensbrück, Matricule 38971. En lisant ce manuscrit, j’ai compris que ce n’était pas un journal, mais des souvenirs de déportation. J’ai choisi de raconter ma rencontre avec le récit de Marie Pfister. J’ai laissé mes souvenirs se juxtaposer aux siens jusqu’à lui écrire des choses que je n’avais encore jamais dites. L’émotion de la lire par-dessus les années est, elle, inexprimable."
A travers un texte rédigé par sa grand-mère et longtemps disparu, un homme déjà mûr découvre un passé familial enfoui. Lettre à ma grand-mère est à la fois l’histoire d’un secret de famille, le récit d’une enfance dans l’après-guerre qui s’éclaire a posteriori, et le parcours d’une résistante " ordinaire ". Où comment les convictions se transmettent et les hommes se forgent à partir de l’histoire de leurs parents, même lorsqu’elle est cachée.

Œuvre

 

Lettre à ma grand-mère

Flammarion - 2008
J’ai été élevé par mes grands-parents maternels. Soixante ans plus tard, j’ai appris totalement par hasard que ma grand-mère avait laissé un journal racontant ses quinze mois de (...)
 

Blue Mississippi Mud

La Martinière - 1993
 

Arrêt d’urgence

Albin Michel - 1990