Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

DUNYACH Jean-Claude

France

L’instinct du troll (L’Atalante, 2015)

Jean-Claude Dunyach travaille les chiffres ou les mots, cela dépend, mais il le fait avec un art égal. Ce docteur en mathématiques appliquées est aussi un auteur de science-fiction primé à plusieurs reprises pour ses nouvelles et ses romans (Déchiffrer la Trame, Grand Prix de l’Imaginaire, Étoiles mourantes, Prix Ozone). Son recueil de nouvelles réunit quatre textes autour d’un personnage récurrent : un troll de pierre. Il est aujourd’hui membre du Grand Prix de l’Imaginaire remis chaque année à Saint-Malo.

Jean-Claude Dunyach travaille les chiffres ou les mots, cela dépend, mais il le fait avec un art égal. Ce docteur en mathématiques appliquées né en 1957, concepteur de programmes informatiques, est aussi un auteur de science-fiction primé à plusieurs reprises pour ses nouvelles et ses romans (Déchiffrer la Trame, Grand Prix de l’Imaginaire 1998, Étoiles mortes, Prix Ozone).

Son recueil de nouvelles L’instinct du troll (2015) réunit quatre textes autour d’un personnage récurrent : un troll de pierre. Ses aventures jusqu’aux tréfonds des mines les plus obscures seront l’occasion d’un décryptage décalé du monde de l’entreprise, sujet que Jean-Claude Dunyach maîtrise bien après avoir passé près de 30 ans dans la compagnie Airbus.


Bibliographie

  • L’instinct du troll (L’Atalante, 2015)
  • Les Harmoniques célestes (L’Atalante, 2011)
  • Séparations (L’Atalante, 2007)
  • Voleurs de silence (Fleuve noir, 2006)
  • Le temple d’os (Fleuve noir, 2006)
  • Le temps, en s’évaporant (L’Atalante, 2005)
  • Les Nageurs de sable (L’Atalante, 2003)
  • Le jeu des sabliers 2 Tomes (Fleuve noir, 1987 et 1988)
  • Déchiffrer la trame (L’Atalante, 2001)
  • La station de l’Agnelle (L’Atalante, 2000)
  • Dix jours sans voir la mer (L’Atalante, 2000)
  • La Guerre des cercles (Fleuve noir, 1995)
  • Etoiles mortes 2 Tomes (Fleuve noir, 1991 et 1992)
  • Roll Over, Amundsen (Fleuve noir, 1980)
L'enfer du troll

L’enfer du troll

L’Atalante - 2017

– Nous sommes censés accompagner Sheldon et Brisène dans leur voyage de noces à l’autre bout du monde et jeter un coup d’œil à la situation d’une des mines locales, qui s’ouvre à flanc de volcan. Les rapports qui lui parviennent ne sont pas conformes au planning.
– Tu t’attends à quoi ?
– Une menace inconnue, terrifiante, du genre que les humains ne sont pas taillés pour affronter. Une apocalypse à l’échelle du monde, qui risque d’éradiquer toute vie intelligente sur Terre. Et ça pourrait même nous affecter, par ricochet…
Pour venir à bout de leur quête, le troll et ses complices vont devoir affronter les typhons des mers du sud, une armée de zombies et de consultants, et résister aux pièges des épouvantables souvenirs pour touristes. Mais ils disposent d’une arme secrète :
Leur mission est dotée d’un budget.

L'instinct du troll

L’instinct du troll

L’Atalante - 2015

C’est un roman de fantasy humoristique, un mélange de Pratchett et de la BD Dilbert, qui parle d’un monde de fantasy où on retrouve les créatures habituelles, trolls, nains, chevaliers, licornes, etc., mais dans un contexte moderne ressemblant furieusement au nôtre (il y a des entreprises, des planning de travail, l’équivalent local d’Excel, des stagiaires, des nécromants recyclés en responsables des ressources humaines, etc.). Le héros est un Troll, qui va tenter de sauver le monde des conséquences de ses propres bêtises.


Les Harmoniques célestes

L’Atalante - 2011

L’actualité est là pour nous rappeler que rien n est inamovible et que tout a une fin, à commencer par l’être humain dans ce qu’il est au fil de sa propre histoire et dans ce qu il adviendra de lui dans l’Histoire tout court. L’actualité est impitoyable. Jean-Claude Dunyach aussi. Qu’il traite du premier amour, de la maladie, de la mort, de l’écosystème Terre, de l’avenir, il écrit nos peurs, nos fantasmes, nos ambitions, nos limites, nos vilenies petites et grandes, bref il parle de nous, hommes, femmes, enfants, tels que nous nous voyons quand nous prenons le temps de nous regarder ou quand la vie ne nous laisse plus le choix, et il nous dit sans fard qu’il est notre semblable. Avec tendresse, avec espoir, avec malice, avec cette plume d orfèvre qui plie, déplie, replie les origamis pour mettre l’univers en équation, parce qu’on ne peut pas tourner définitivement le dos à la mer. Ayerdhal


Séparations

L’Atalante - 2007

Saviez-vous que : « Les amours mortes s’enferment dans des pierres qu’on porte autour du cou. Sans domicile, vous serez condamné à marcher toutes les nuits et jeté aux arènes si vous quittez la ronde. Les trolls n’aiment pas que les nains fassent des heures supplémentaires, mais ils apprécient encore moins que les sorciers des ressources humaines décrètent les licornes inutiles. Les dryades sont gourmandes. Les I. A. sont en contact avec des intelligences extrahumaines, mais elles gardent jalousement le secret. Il est possible de rejouer une guerre des milliers de fois pour en changer l’issue, mais elle sera toujours aussi absurde. Pour un artiste, le don de soi et le don d’une œuvre peuvent être si intimement liés qu’un musée exposera peut-être un jour ses organes, de son vivant. » Les mondes de J.-C. Dunyach ne sont pas plus déments que le nôtre. Au mieux ils le préfigurent, au pire ils le décrivent.


Le temps en s’évaporant

L’Atalante - 2005

Quand on suit un auteur, il arrive un moment où sa faculté de nous surprendre surprend moins. Cela ne l’empêche pas de nous rendre la lecture aussi confortable qu’un chat ronronnant sur les genoux. Mieux : c’en est aussi rassurant que de retrouver un ami perdu de vue depuis longtemps avec qui, immédiatement, le contact et la discussion se renouent sans que le fil ne semble avoir jamais été rompu. C’est le moins qu’on pourrait attendre de ce cinquième opus. Mais voilà, tel le Mécanaute de L’âge d’or du réel, tel le magicien des Oiseaux, tel la fey des forêts, maître Dunyach part à l’aventure sur les franges de tous les genres, les replie comme les niveaux d’un multivers et les enchevêtre pour nous offrir la vision kaléidoscopique d’un griot qui se refuse à toute frontière et à toute forme d’acculturation. Alors, une fois de plus, nous sommes ébahis. Ayerdhal


Les Nageurs de sable

L’Atalante - 2003

À partir d’aujourd’hui, vous ne vivrez plus certains moments, certains événements comme vous l’avez déjà fait. Que vous les ayez connus une fois, dix fois, cent fois, ils se pareront de sensations que vous ignoriez, ils éveilleront des émotions que vous ne connaissiez pas. Essayez. Rendez-vous dans n’importe quel aéroport et déambulez un peu. Vous n’avez pas besoin de billet, juste de flâner au hasard des couloirs, des boutiques et des portes mystérieusement closes. Inévitablement vous croiserez des regards et l’un d’eux évoquera les mystères que ces portes taisent. Alors la marelle des Flying Romanis vous emportera dans son tourbillon et, le lendemain, vous chercherez des nageurs dans les dunes, puis des corps dans les musées et des amnésiques dans les jardins. Chaque nouvelle de Dunyach change le monde qui filtre à travers vos yeux, comme le rêvait le président Moâ. Ayerdhal


Déchiffrer la trame

L’Atalante - 2001

Il existe une bibliothèque qui contient tout ce qu’on a écrit, mais cela ne saurait suffire à étancher notre soif de savoir, puisque savoir c’est commencer à imaginer ce qu’on peut encore écrire. Voilà pourquoi les fées nous ont dotés du système B.O.R.G.E.S., pour que nous comprenions l’importance d’une savonnette abandonnée sur un carrelage humide et que nous allions en convaincre la Galaxie grâce au Missionnaire Deluxe Installation Kit. Puis, quand tout aura été écrit et récrit, les pleureurs de monde viendront nager dans les strates de la Bibliothèque et lui appliqueront la stratégie du requin jusqu’à ce que chaque parcelle d’histoire soit retournée à la poussière. Les nouvelles de Dunyach sont les nœuds d’un immense tapis qui se déchiffre du bout des doigts pour reconstituer la trame d’un univers unique, où se côtoient éons et virtuons avec la même puissance créatrice. Ayerdhal


Dix jours sans voir la mer

L’Atalante - 2000

Deuxième opus, deuxième constellation en dix soleils de la galaxie Dunyach. Des astres chauds, des astres froids, et toujours ce grand combat entre l’entropie et l’anthropie où se confondent l’amour et la mort, le destin et l’imprévisible. Ici, on apprend ce qui s’est réellement passé à la fin du jurassique et on ne se contente pas d’entrevoir l’extinction de l’humanité, on comprend pourquoi elle est inéluctable. Saviez-vous que les gens cliquettent ? À votre avis, quel est le plus mortel des péchés capitaux ? Peut-on vraiment domestiquer un AnimalVille avec une chenille qui pond des cabines de communication ? Maître Dunyach manie l’absurde et le chaos dans la logique des mathématiques fractales et nous l’assène en esthète, avec une délicieuse cruauté. Ça fait du bien partout où ça fait mal. Ayerdhal


La station de l’Agnelle

L’Atalante - 2000

Bientôt mille ans que j’attends l’événement : la Grande Conjonction, l’alignement de toutes les étoiles de la galaxie Dunyach dans un même chapelet de perles rares. Mille ans, c’est long ! Surtout qu’à chaque saison de chaque année d’autres astres éclosent et qu’il faudra aller les moissonner un peu partout dans l’univers. Cueilleur d’étoiles. Des étoiles qu’on rit à chaudes larmes quand elles décrivent les habitudes migratoires des pères Noël, des étoiles qui se pleurent en silence aux abords de la station de l’Agnelle, des étoiles à vous glacer les neurones lorsque sonne l’heure des vers. Et en filigrane, dans chacun de leur noyau en fusion, une infinité d’histoires d’amour avec chute. Dans ce premier opus, il y a tout ça, et plus. Il y a Jean-Claude Dunyach, le semeur d’étoiles. Ayerdhal


La Guerre des cercles

Fleuve Noir - 1995

La cité où nul ne pouvait entrer vivant Magicien renégat, Koven avait troqué le pouvoir des runes contre celui des épées. Et pour affronter l’homme qui avait volé la moitié de son âme, il s’était frayé un chemin de sang jusqu’aux portes de Mauvagine, la ville assiégée. Restait à y pénétrer... Car l’orgueilleuse cité narguait les armées des Seigneurs Sévères qui convoitaient son or, et ses milles pièges faisaient de chaque assaut un carnage. Mais combien de temps résisterait-elle aux katylides, ces créatures monstrueuses qui terrifiaient leurs propres maîtres ?


Roll Over Amundsen

Fleuve Noir - 1993

Pour la première fois en Australie, voici Amundsen, mesdames et messieurs, Amundsen and his band ! Ils ont assassiné Detroit, explosé le pôle Sud, ils laissent derrière eux des cadavres en pagaille et des souvenirs impérissables. Nous avons interviewé le leader de ce groupe post-atomique, à la veille de leur dernier concert : Q : On a dit que le rock’n roll allait sauver la planète. Votre avis là-dessus ? Amundsen : Hey, personnellement, ça m’étonnerait... Mais au point où en est le monde !


Voleurs de silence

Fleuve Noir - 1992

Chaque nuit, dans le musé de chair de l’AnimalVille, un artiste fantôme hante les galeries où sont exposées ses dernières créations. Vorst, l’ancien milicien, reconverti en terroriste, est là pour tout faire sauter... Echappera-t-il au piège des oeuvres cannibales ? Huis-clos à suspense entre un artiste et un terroriste, recueil de nouvelles déguisé en roman, Voleurs de Silence est tout cela à la fois. L’histoire se déroule cinq ans après le roman Etoiles Mortes, du même auteur, dont il reprend les principaux personnages.


Etoiles mortes, tome 2 : Aigue-Marine

Fleuve Noir - 1992

Une ville de chair peut-elle mourir de froid ? Qui a dérobé le corps de Marika, l’Astrale ? Qui efface les souvenirs de Closter, l’artiste, pour lui voler ses oeuvres ? Pour répondre, faudra-t-il déclencher la révolution ?


Etoiles mortes, tome 1 : Nivôse

Fleuve Noir - 1991

Vingt-sept villes de chair permettent le transfert instantané vers d’autres planètes, mais les riches de la Terre ont confisqué le système... Quand à Marika, l’Astrale dont on a volé le corps, et Closter, l’artiste à la mémoire pillée, ils ont leurs propres problèmes...


Le Jeu des Sabliers, tome 2 : Le Temple d’Os

Fleuve Noir - 1988

L’immortalité est à portée de la main, seul un enfant les sépare encore des sabliers... Mais peut-on revenir de l’autre côté du temps ?


Le Jeu des Sabliers, tome 1 : Le Temple de chair

Fleuve Noir - 1987

 Pourquoi cette quête bizare qui réunit un Jongleur, une Guerrière de treize ans, un vieux Poète et un enfant surdoué, tirés d’un ancien jeu de Tarot ? Et qui manipule les cartes ?

Remise du Grand Prix de l’Imaginaire

Avec Sylvie Allouche, Ange, Sabrina Calvo, Alain Damasio, Jean-Claude Dunyach, S.E. Grove, Ellen Herzfeld, Dominique Martel, James Morrow et Joëlle Wintrebert - Saint-Malo 2018

Avec Sylvie Allouche, Ange, Sabrina Calvo, Alain Damasio, Jean-Claude Dunyach, S.E. Grove, Ellen Herzfeld, Dominique Martel, James Morrow et Joëlle Wintrebert.

Retrouvez les lauréats 2018 sur notre site et sur celui du Grand Prix de l’Imaginaire.


Besoin d’imaginaire

Avec Timothée de Fombelle, Jean-Claude Dunyach, Christopher Priest - Saint-Malo 2015

Avec Timothée de Fombelle, Jean-Claude Dunyach, Christopher Priest, une rencontre animée par Claudine Glot

Programme


Samedi

11h00
Signatures

16h00
Signatures
 

Dimanche

15h00
Signatures

17h30
Remise des Grands prix de l’imaginaire
Maison de l'imaginaire (Chapelle de l'ENSM)
 

Lundi

14h00
Signatures