logo
accueil > Saint-Malo > Archives > 1997 > Thèmes > Pour saluer Jack Kerouac
Saint-Malo Archives : 1997 
 

Pour saluer Jack Kerouac

19 juin 2013.

Sur les routes de la liberté

partager : 
  envoyer :    imprimer : 
 

Avide de connaître le plus de gens et de pays possibles, de proclamer partout et de vivre une liberté qui est un scandale pour n’importe quel Américain moyen, Kerouac et ses copains (ces "anges de la désolation") ont erré de New York à Mexico, de Tanger à Paris et Londres. Créant, en marchant, un style de vie et une communauté fraternelle, ouverte, où chacun reste agressivement lui-même. Ils écrivent des poèmes, écoutent du jazz, peignent, se droguent, cherchant sous les apparences et les sensations quelques vérités qui aident à vivre.

Cette quête, parce qu’elle était sans pudeur, tissée d’amour, de jalousie, de générosité, profondément vraie, reste actuelle. Universelle, la "Beat Generation" était une époque. Elle est aujourd’hui doutes et questions sur et dans ce monde de désolation.