Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

DAY Thomas

France

Sept secondes pour devenir un aigle (Le Bélial’, 2013)

Thomas Day est l’un des auteurs français les plus imprévisibles et novateurs du domaine de l’imaginaire ; il s’agit du personnage fictif et avatar littéraire de Gilles Dumay, éditeur de la collection Lunes d’Encre. Tour à tour polémique et provocateur, Thomas Day est incontestablement l’un des enfants terribles de la SF française.

En quelques années, il s’est imposé grâce à des romans bruts de décoffrage, à la narration cinématographique. Le style à part, efficace et incisif de Thomas Day détonne ; là où de nombreux écrivains aseptisent leurs univers, lui ne répugne pas à faire couler l’hémoglobine ou à décrire des scènes très crues que ne renierait pas Quentin Tarantino. D’où une réputation sulfureuse, qui contribue sans aucun doute au succès de ses romans auprès du public, dont l’excellent La maison aux fenêtres de papier. Il reçoit par ailleurs le Grand Prix de l’Imaginaire 2013 du roman francophone.
Refusant les étiquettes de genre qui pullulent en SF, il s’attaque à tous les sujets, du pastiche holmésien au délire manga sauce Matrix, en passant par le polar barré et le space-opera loufoque.

Nouvelliste brillant, il effectue ses débuts dans des fanzines et des anthologies. Progressivement, il devient un contributeur important de la revue Bifrost, tant comme auteur que comme critique, sous le pseudonyme de Cid Vicious. Sous ce nom d’emprunt, il décerne les Prix du Pire une fois par an, sur le modèle des Razzies américains. De quoi se faire quelques ennemis dans le landerneau des auteurs...

Son dernier recueil au titre intriguant, Sept secondes pour devenir un aigle, invite à la réflexion sur les nouvelles technologies et les rapports de l’Homme à la Nature à travers six nouvelles, prenant place aux quatre coins du globe : des Aborigènes à la recherche virtuelle d’un mythique "Temps du rêve", des vagabonds dans la zone contaminée de Fukushima, un métisse amérindien en passe de devenir terroriste écologique… Thomas Day nous fait voyager dans ces récits flirtant tantôt avec le fantastique, la SF ou le conte philosophique.


Bibliographie :

  • Sept secondes pour devenir un aigle (Le Bélial’, 2013)
  • Women in chains : Petite pentalogie des violences faites aux femmes (Actu SF, 2012)
  • Du sel sous les paupières (Gallimard, Folio SF, 2012), Grand Prix de l’Imaginaire - Roman francophone 2013
  • This is not America (Actu SF, 2009)
  • La maison aux fenêtres de papier (Gallimard, Folio SF, 2009)
  • L’automate de Nuremberg (Gallimard, 2008)
  • Le trône d’ébène ; Naissance, vie et mort de Chaka, roi des Zoulous (Le Bélial, 2007)
  • La cité des crânes et autres récits du Sud-Est asiatique (Le Bélial, 2005)
  • L’homme qui voulait tuer l’empereur (Gallimard, Folio SF, 2005)
  • L’Instinct de l’Equarisseur : Vie et Mort de Sherlock Holmes (Mnemos, 2002)
  • La voix du sabre (Gallimard, Folio SF, 2002) Prix Julia Verlanger 2003
  • Rêves de guerre (Mnemos, 2001)
  • Sympathies for the Devil - Redux (Le Belial, 2000)
Sept secondes pour devenir un aigle

Sept secondes pour devenir un aigle

Le Bélial’ - 2013

Lumière Noire a dit : « J’ai mes croisés, mes anges, et maintenant ma papesse... »

Une île du Pacifique à la fois tombeau de Magellan et unique territoire d’un arbre à papillons endémique...
Un homme au visage arraché par un tigre mais qui continue de protéger « la plus belle créature sur Terre », coûte que coûte...
Un Sioux oglala sur le chemin du terrorisme écologique...
Un trio de jeunes Japonais qui gagne sa vie en pillant la zone d’exclusion totale de Fukushima...
Des Aborigènes désœuvrés cherchant dans la réalité virtuelle un songe aussi puissant que le Temps du Rêve de leur mythologie...
Une Terre future, post-Singularité, inlassablement survolée par les drones de Dieu...

Après diverses hésitations, entre Laos, Thaïlande et Cambodge, Thomas Day a finalement posé son sac en banlieue parisienne, où il regarde pousser ses fils en menant de front sa carrière de romancier et ses activités d’éditeur. On lui doit quantité de nouvelles et une douzaine de romans, dont La Voie du sabre, L’Instinct de l’équarrisseur et Le Trône d’ébène. Le dernier d’entre eux, Du sel sous les paupières, est lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire 2013. Science-fiction, fantastique et uchronie...
Thomas Day explore ici le rapport de l’homme à la nature à travers six plongées dans les marges du monde, de l’Asie à l’Amérique en passant par l’Australie. Sept secondes pour devenir un aigle est le troisième de ses recueils à paraître aux éditions du Bélial’.

Women in chains : Petite pentalogie des violences faites aux femmes

Actu SF - 2012

Mexique : Juárez. La ville monstre dévore ses femmes. Leurs souffrances et leur sang nourrissent des cauchemars si anciens que la mémoire des hommes les a oblitérés.
Allemagne : Un eros-center. Cinq étages sans ascenseur, plaisir hâté pour luxure tarifée. La romance qui naîtrait dans ces murs ne pourrait que se poursuivre dans la folie et la violence.
Groenland : L’hiver est le dernier refuge de Cassandra. La désolation glacée pour couver l’oubli. L’oubli de soi et du pouvoir de trop en voir.
Afghanistan : Nous sommes les violeurs. Mercenaires et touristes. Toubib, Bobbie, Goran, le Juif et l’Australien... En mission, mystiques, égarés. Nous sommes les violeurs. Nous sommes les libérateurs.
France : Les poings qui vengent, les pistons qui rendent les coups. Tous les coups silencieux de la lâcheté des hommes. La revanche extraordinaire sur la violence ordinaire.

Auteur d’une douzaine de romans, Thomas Day signe ici une petite pentalogie des violences faites aux femmes. Cinq récits aux frontières du réel, qui interpellent, choquent ou font réfléchir. Au sommaire :

  • Guide du queutard, guide du désespoir (préface de Catherine Dufour)
  • La Ville féminicide
  • Eros-center
  • Tu ne laisseras point vivre...
  • Nous sommes les violeurs
  • Poings de suture

Revue de presse :

  • « Un univers souvent violent, âpre, dur, qui est le nôtre évidemment dans le miroir de la fantasy, de la science-fiction ou du fantastique. (...) Les nouvelles sont terribles. Parfois a la limite de l’insoutenable. (...) Ce sont des histoires de sexe et de sang. Elles choquent, elles scandalisent. Sans doute parce qu’elles sont telle- ment vraies. Et le grain de fantastique aztèque, de magie africaine ou de malédiction diabolique ne met qu’encore davantage en valeur la réalité de ces destins de femmes, insupportable, et pour lesquelles pourtant on ne fait rien, ou si peu. »
    Jean-Claude Vantroyen, Le Soir

Du sel sous les paupières

Gallimard - 2012

Saint-Malo, 1922. Sous la brume de guerre qui recouvre l’Europe depuis la fin de la Grande Guerre, Judicaël, seize ans, tente de gagner sa vie en vendant des illustrés. Mais, pour survivre et subvenir aux besoins de son grand-père, il lui arrive de franchir légèrement les bornes de la légalité. Jusqu’au jour où il rencontre la belle Mädchen. Et lorsque celle-ci disparaîtra, Judicaël fera tout pour la retrouver, en espérant qu’elle n’ait pas croisé la route d’un énigmatique tueur d’enfants surnommé le Rémouleur. Thomas Day livre avec Du sel sous les paupières une fresque mêlant uchronie, steampunk et fantasy mythologique. Une bouleversante histoire d’amour et d’amitié, un conte de fées qui nous entraîne des remparts de Saint-Malo à la mythique forêt de Killarney, en passant par Cork et Guernesey.


Daemon

Le Bélial’ - 2011

« Approchez. Regardez. Tel est le pouvoir des Alèphes… » David Rosenberg est le « Golem de New Edo », le Dæmone Eraser, le démon revenu d’entre les morts qui efface ses victimes. Il est le Gladiateur le plus célèbre de l’Aire Humaine, une star sans équivalent dans l’histoire du Jeu, un combattant déjà mort n’ayant plus rien à perdre depuis qu’il sait sa femme plongée dans un coma dont elle ne reviendra pas. à moins qu’il ne tue à cinq reprises… « Pas d’innocent, pas d’enfant. Et tu retrouveras ta femme. Vivante. » Tel est le marché, le contrat faustien que lui propose l’Alèphe, un Guerrier du temps, l’une des plus mystérieuses créatures des Sept Berceaux, un géant insectoïde aux motivations impénétrables… Concentré de space opera, récit à mi-chemin entre La Horde Sauvage et La Geste des Princes-Démons, Dæmone est sans conteste le plus débridé des romans de Thomas Day.


This is not America

Actu SF - 2009

L’Amérique de Thomas Day, où frayent dans un carambolage d’influences, le carton pâte fané d’une puissance passée, le road sign rouillé – moitié ensablé – qui indique le chemin de la Zone 51, le cool déjanté d’un Tarantino sous crack et l’ombre, découpée dans la lumière du couchant sur John Ford’s Point, de ce héros américain – la mâchoire carrée et le zygomatique en berne – qui regarde loin, vers l’horizon et la Frontière. This is not America c’est trois nouvelles, lettres d’une Amérique qui n’est tellement plus elle-même qu’on a déjà l’impression de la connaître. Fin connaisseur de l’Amérique, Thomas Day est ici au meilleur de son art. Caustique, acerbe et vif. Auteur d’une quinzaine de romans, novelliste, anthologiste et critique, il promène sur la civilisation son regard de nihiliste goguenard.


La maison aux fenêtres de papier

Gallimard - 2009

Nagasaki Oni et Hiroshima Oni, deux chefs de clans yakuzas, deux démons que tout oppose comme les deux faces d’une même pièce, se livrent une lutte fratricide depuis leur naissance en août 1945. Tous les moyens sont bons pour arriver à leurs fins : que ce soit l’Oni No Shi, l’épée mythique, tueuse de démons, les armes automatiques les plus perfectionnées ou la belle Sadako, femme-panthère devenue maîtresse dans l’art de tuer. Deux conceptions du monde s’affrontent et ce combat ne pourra se résoudre que dans la violence et dans le sang. Roman où la lave des sentiments et la mythologie asiatique aiguisent une intrigue implacable, La maison aux fenêtres de papier rend un brillant hommage aux grands films de yakuzas et au cinéma excessif de Quentin Tarantino.


Retour sur l’horizon

Denoël - 2009

Dans ce livre-anniversaire qui célèbre les dix ans de la collection Lunes d’encre et les cent ans de la science-fiction française, on traverse un Canada hanté par les drones de Dieu. On chemine vers une forme de vie impalpable entre Mars et Jupiter, et dans les couloirs d’un lieu qui contient tous les lieux. On subit un lavage de cerveau magico-marxiste, on explore l’esprit des morts en quête d’œuvres d’art inédites, on prend contact avec des entités orbitales capables de changer l’Histoire. On se pose aussi beaucoup de questions : sur les propriétés chimiques de la potasse, la tête robotisée de Philip K. Dick et d’autres mystères plus ou moins solubles dans le réel. En gardant l’esprit ouvert, on peut même y découvrir un poème en prose et deux romances postmodernes. En quinze nouvelles, un panorama de la science-fiction la plus actuelle par quelques-uns des maîtres français du genre.


Mariposa

Le Bélial’ - 2009

1520 : Les marins de Magellan atteignent une île isolée de l’océan Pacifique, qu’ils baptisent « Mariposa ». 1941 : Alors que le conflit mondial voit s’ouvrir un nouveau front sur le Pacifique, le lieutenant japonais Takakura Ryuhei est envoyé sur cette même île. De nos jours : Everett Goyne, vétéran du Viêt-Nam, est interrogé par les services secrets. Trois destins, une île, un secret…


L’automate de Nuremberg

Gallimard - 2008

« Ai-je une âme, Père ? » Telle est la question que Melchior Hauser, le célèbre automate joueur d’échecs, veut poser à son créateur, Viktor Hauser. De la cour de Russie au quartier juif de Nuremberg, des brumes londoniennes aux chaleurs de l’Afrique, il part à la recherche de ses origines, mais sa quête pourrait bien lui réserver des surprises… Sur fond de campagnes napoléoniennes, un voyage initiatique à la croisée des genres pour entrer dans l’univers de Thomas Day.


Le trône d’ébène

Le Bélial’ - 2007

« Nous, Zoulous ! avons une prophétie. Cette prophétie dit qu’un jour un enfant aux grands pouvoirs naîtra et qu’avec lui s’ouvrira une ère durant laquelle "amazoulou" signifiera terreur et mort pour tous les peuples du pays n’guni et des pays voisins, jusqu’à la mer, au sud, à l’ouest et à l’est, jusqu’aux Montagnes-De-La-Lune, au nord. Nous, Zoulous ! avons une prophétie... » Voici l’histoire de Chaka, roi des Zoulous ! Une histoire pleine de magie, de folie et de sang. Celle d’une Afrique où les dieux ont encore tous leurs pouvoirs... une Afrique d’avant l’homme blanc. Retrouvant la veine épique de La Voie du Sabre, Thomas Day livre avec Le trône d’ébène un grand roman de fantasy historique récompensé par le prix Imaginales 2008.


La cité des crânes

Le Bélial’ - 2005

Thomas Daezzler est un agent de la « République invisible », une organisation secrète pluri-séculaire qui se pose en pacificateur du monde. Arrivé en Thaïlande après avoir fui la France et son propre passé, il ne tarde pas à trouver un emploi. Il fait son trou, se forge de nouvelles raisons de vivre et semble sauvé de ses démons. Jusqu’à ce qu’un agent local de la « République invisible » le contacte pour lui confier la plus étrange des missions : une quête qui le conduira au cœur de la jungle laotienne, sur les traces de la Shadow Company, jusqu’à la Cité des Crânes... Récit de voyage halluciné sur lequel plane l’ombre intoxiquée de William S. Burroughs, hommage au Kim de Rudyard Kipling et au Apocalypse Now de Francis Ford Coppola, La Cité des Crânes nous guide pour mieux nous égarer dans un Sud-Est asiatique plein de magie et de dangers, une géographie contaminée par les retombées de la guerre du Viêt-nam sur laquelle règnent des esprits plus anciens que l’humanité. Tel le poète, cette plongée en Orient extrême est un mensonge qui dit toujours la vérité. Ces cinq dernières années, Thomas Day n’a cessé d’explorer la Thaïlande, le Laos et le Cambodge. Une passion pour l’Asie qui lui a valu, entre autres, d’y contracter la malaria... ainsi qu’un mariage. La Cité des Crânes, sans doute son livre le plus personnel, est son dixième roman.


L’homme qui voulait tuer l’empereur

Gallimard - 2005

En refusant de faire don à l’Empereur de sa concubine, la sublime Shirôzaemon Reiko, le seigneur Ichimonji Daigoro a signé l’arrêt de mort de son clan. Unique survivant de la terrible bataille qui a vu son nom définitivement rayé de la surface de Kyûshû, Daigoro ne soit sa vie qu’à l’intervention d’un démon : le feu primordial, désormais incarné dans celle qui fut son amour. Et maintenant il ne souhaite plus qu’une chose, tuer l’Empereur-Dragon à l’origine de toute cette tragédie. Mais on n’arpente pas impunément la Voie de la Vengeance. Accompagné de son étrange allié et d’un infréquentable bretteur gaijin, Daigoro découvrira dans les entrailles du Mont Fuji le prix de ses funestes desseins. Quarante ans après La Voie du Sabre, dans un Japon du XVIIe siècle où la magie et les dragons existent, voici l’histoire édifiante d’Ichimonji Daigoro, l’homme qui voulait mettre l’Empire à feu et à sang.


Les Continents perdus

Denoël - 2005

De tout temps, imaginaire et récits de voyage ont fait bon ménage. Pour s’en convaincre, il suffit de se plonger dans L’Odyssée d’Homère, Les Voyages de Gulliver de Jonathan Swift ou, plus récemment, Rihla de Juan Miguel Aguilera. En vous proposant un tour du monde aux destinations souvent inédites, l’anthologie Les Continents perdus se place dans la continuité de cette tradition littéraire. L’Europe de Mary Shelley ; l’Arctique durant la Seconde Guerre mondiale ; l’Afrique du Sud au temps de l’Apartheid ; le Delà, ce pays insensé que l’on rejoint en prenant le Train Noir ; et, enfin, un Sud-Est asiatique fantasmé, inquiétant, voici les cinq étapes de ce Livre des merveilles moderne où il sera beaucoup question d’injustices, de sacrifices, de petites et de grandes tragédies. Sont au sommaire de cette anthologie : Walter Jon Williams, Ian R. MacLeod, Michael Bishop, Lucius Shepard (avec un texte récompensé par le Theodore Sturgeon Award) et Geoff Ryman (avec Le Pays invaincu, lauréat des British Science Fiction Award et World Fantasy Award). « Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui-même. On croit qu’on va faire un voyage, mais bientôt c’est le voyage qui vous fait, ou vous défait. » NICOLAS BOUVIER


Sympathies for the devil - redux

Le Bélial’ - 2004

Ils sont six. Paul of Perth, duc du Dragonshire, combattant le cercle de ténèbres qui broie la réalité et étrangle jusqu’à l’idée même du bien... Dernier Frêne, l’homme-arbre qui parcourt un monde à l’heure du loup et porte en sa sève l’espoir d’une renaissance... Darrell Jhune, qui a vu l’apocalypse dans les « douze dragons renversés » et doit réparer l’Erreur... Ozzie, mutante et tueuse impitoyable, qui doit apprivoiser la mécanique des profondeurs pour enfin trouver sa place dans un univers au bord du gouffre... Ismaël Kashoggi, missionnaire onusien chargé de recenser les tribus nomades de Mongolie pour la puissance extraterrestre Archonte et veut empêcher un génocide programmé... Loki, le démon aux yeux de lumière, qui a provoqué le Ragnarok en libérant le monde de dieux moribonds, pâles reflets d’eux-mêmes... Ils sont six, six pour six fins du monde. Thomas Day a trente trois ans. Né et vivant à Paris, on lui doit une dizaine de romans, au Bélial’, chez Mnémos, Denoël ou Gallimard, dont La Voie du Sabre (Folio SF), où l’on suit l’odyssée du rônin Miyamoto Musashi dans un Japon qui ne fut jamais, livre lauréat du prix Julia Verlanger auquel il a donné une suite, L’Homme qui voulait tuer l’Empereur, publiée dans la revue Bifrost. « Accompagner Thomas Day n’est pas une épreuve innocente, mais la lumière froide qu’il jette sur notre époque nous montre pourtant le chemin de la rédemption. » Le Dauphiné Libéré


Le Double corps du Roi

Editions Mnémos - 2003

Dans les temps anciens, le Dieu-Forgeron a fabriqué une armure fabuleuse destinée à conserver la mémoire des rois : l’Hérakléion. Des siècles plus tard, à Déméter, la monarchie se meurt malgré les réformes du vieux roi Yskander. Le pouvoir et l’Armure font l’objet de toutes les convoitises. Absû Déléthérion, général avide et ambitieux, s’adjoint l’aide des étranges Eizihils, peuple d’insectes guerriers vivant dans le Désert de Sel, et assassine le roi lors d’un coup d’état sanglant. Il se proclame régent et s’apprête à régner. Pour contrer les plans du général régicide et venger la mémoire de son roi bien-aimé, Égée Seisachtéion, poète inspiré et fine lame, doit sauver l’Hérakléion... et trouver un héritier légitime au trône de Déméter. Aidé de Johan Solon, un contrebandier au grand coeur, il s’embarque alors pour la Canopée, royaume sylvestre étonnant, pour retrouver l’enfant d’Yskander qui ne veut pas entendre parler de ses origines thaumaturges. Pourtant, dans la fureur de la guerre, chacun devra choisir sa voie. Le trône des rois thaumatures est vacant... L’Armure ancestrale a disparu.


L’Instinct de l’Equarisseur : Vie et Mort de Sherlock Holmes

Editions Mnémos - 2002

« Inimaginable, mes amis ! s’écria Jack London. J’ai l’impression que je peux mourir maintenant que j’ai vu cette chose qui a traversé les gouffres de l’espace interstellaire. — Essayez de délivrer Holmes avant de nous quitter pour un monde que l’on dit meilleur. — Sachez qu’il n’existe pas de meilleur monde que celui-ci.«  Londres, 1888. Rattrapé par le personnage qu’il a lui-même créé, Arthur Conan Doyle est surpris par l’arrivée tonitruante du professeur Watson au beau milieu de son bureau. Après un saut spatio-temporel approximatif, les deux compères retrouvent le célèbre détective afin de l’aider à résoudre une série de crimes... Une enquête qui aurait pu être simple, mais qui les mènera de Londen à la mystérieuse cité interdite de York, où complote le pire ennemi de Sherlock Holmes, puis de la Californie aux crêtes de la Cordillère des Andes. Il sera alors question de l’habituelle quête de l’immortalité, et d’une poignée d’aventuriers délirants, prêts à tout pour trouver l’Arche des Worsh et percer le secret de l’Instinct de l’équarrisseur...


La voie du sabre

Gallimard - 2002

Pour parfaire l’éducation de son fils Mikédi, le chef de guerre Nakamura Ito le confie à un rônin du nom de Miyamoto Musashi. Un samouraï de légende, le plus grand maître de sabre qu’ait connu l’Empire des quatre Poissons-Chats. Ensemble, pendant six longues années, le maître et l’apprenti vont arpenter la route qui mène jusqu’à la capitale Edo, où l’Impératrice-Dragon attend Mikédi pour en faire son époux. Mais la Voie du Sabre est loin de trancher l’archipel en ligne droite : de la forteresse Nakamura aux cités flottantes de Kido, du Palais des Saveurs à la Pagode des Plaisirs, Mikédi apprendra les délices de la jouissance, les souffrances du combat et la douceur perverse de la trahison.


Resident Evil

Denoël - 2002

Enterrée profondément sous la ville de Raccoon City, la Ruche est un complexe scientifique ultra-secret appartenant à la multinationale Umbrella Corporation. Au sein de ses laboratoires travaillent cinq cent trente-trois informaticiens et chercheurs en virologie. Aujourd’hui, à 15 h 16 (heure locale), le complexe a été attaqué. Il n’y a aucun survivant. Qui est à l’origine de cet effroyable carnage ? C’est ce que doit découvrir le commando STAR, une équipe de soldats surentraînés dépêchée sur les lieux. Mais que peuvent de simples mortels confrontés au mal absolu ? Huit cents mètres sous terre, personne ne vous entend crier.


L’école des assassins

Le Bélial’ - 2002

Bienvenue à Hong Kong, à l’heure de la curée ! Hong Kong 2023. Une guerre oppose les triades de la Sun Yee On à Voyager Concept, transnationale spécialisée dans la conquête spatiale et le génie génétique. Au sein de cette entreprise, Marion Strauss a une vision : l’école des assassins. Un groupe de quarante enfants qu’il va former aux arts du meurtre et de la guerre, qu’il va bio-améliorer jusqu’à transcender l’humain. Parmi eux : Ryu, l’Acrobate ; Cassandre, dotée d’une mémoire totale ; Peter, le Samouraï ; Terri, le Phénix, condamnée à renaître de ses cendres. Parce que Jon Holkaï, son mentor, lui a enseigné le bushido, Peter va refuser sa charge d’assassin et se dresser contre Marion Strauss. Une guerre se prépare ; chacun devra choisir son camp. Avec L’Ecole des assassins, Ugo Bellagamba et Thomas Day rendent hommage aux mangas télévisuels et aux super-héros de leur adolescence : Wolverine, X-men et autres Ken le survivant.


Stairways to hell

Le Bélial’ - 2002

Ils sont trois, ils se prénomment Thomas. Déchus du Royaume, ils recherchent l’Amour. Le premier est en prison pour un crime raciste qu’il a bel et bien commis. À sa sortie, il fait la connaissance d’une amérindienne qui va lui montrer sa véritable nature. Car cet homme est aussi un loup, qui déambule dans les carcasses automobiles d’Extermination Highway. Le deuxième est médecin urgentiste à Paris. Alors que la crise conjugale guette, il découvre le petit monde interlope des catacombes et de des carrières. Là, il rencontre Maneki Neko, actrice porno et sorcière, grande spécialiste de la transgression. Le dernier est écrivain, du moins c’est ce que croit son entourage. En réalité, il s’agit d’un imposteur hanté par le fantôme de celle à qui il a tout volé, une certaine Eddie qui s’apprête à le guider jusqu’aux escaliers qui descendent vers l’enfer. Thomas Day a trente et un ans. Né et vivant à Paris, on lui doit une bonne demi-douzaine de romans, dont L’Instinct de l’équarrisseur où il transforme Sherlock Holmes en psychopathe, et La Voie du sabre où l’on suit l’odyssée du rônin Miyamoto Musashi et de son élève dans un Japon qui ne fut jamais. Son dernier ouvrage L’École des assassins (écrit en collaboration avec Ugo Bellagamba) est une brillante tentative de manga littéraire. Étrangers à toute concession, ultra-violents, pornographiques, les trois longs récits de Stairways to Hell sont à l’œuvre naissante de Thomas Day ce que Les Livres de sang sont à celle de Clive Barker — un summum de brutalité.


Rêves de guerre

Editions Mnémos - 2001

Né de la discipline magique du rêve de guerre, N’Kahn Hadessa est le maître d’armes des seigneurs de Haäsgard depuis plus de dix mille ans. Presque une éternité durant laquelle, de bataille en bataille, le démùon a forgé l’équilibre du Monde Connu et appris à côtoyer les hommes. Au point d’engendrer un fils avec une mortelle. C’est ce fils, Faë, appelé à devenir le dernier magicien du rêve de guerre, qu’il lui faut à présent retrouver et ramener à la capitale de Languerrilh, où les attend l’impitoyable princesse Lyrhène, pour que survive la civilisation mise en péril par l’invasion des Toxians, nomades au sang brun. Mais Faë, à peine sorti de l’adolescence, ne l’entend pas de cette oreille... Reste un monde à traverser pour un père et un fils que tout sépare, un monde de haines et de violences où le chaos menace. Batailles sanglantes, magie spectaculaire, prises de châteaux forts... Au croisement de l’épopée guerrière et de la tragédie shakespearienne, Rêves de guerre rend hommage à Michael Moorcock et à son héros mythique, Elric le Nécromancien. Thomas Day, né en 1971, est l’auteur d’un recueil, Sympathies for the devil, où il allie différents genres de l’imaginaire.


Les Cinq derniers contrats de Daemone Eraser

Le Bélial’ - 2001

Quand on aime, on ne compte pas. Une femme. Cinq meurtres. Depuis le coma irréversible de sa femme Susan, la vie de Dœmone Eraser n’a plus aucun sens hors de l’Arène. Là, il élimine ses adversaires devant des milliards de spectateurs avec la rage d’un homme qui a tout perdu. Alors qu’il contemple le corps de Susan dans son caisson d’animation suspendue, un Alèphe, un guerrier du temps, lui propose un pacte terrifiant : « Je peux faire revenir votre épouse d’entre les morts, faire en sorte que vous puissiez vivre de nouveau avec elle. En échange, vous tuerez cinq fois pour moi. Pas d’enfant, pas d’innocent. » Parce que son amour confine à la folie, Dœmone accepte ce marché. Aidé par ses gardes du corps, Obushiro Kimoko et l’homme-chat Gilrein, il peut entamer son odyssée sanglante. Elle les mènera de la guérilla urbaine qui ravage le Guatemala jusqu’à l’océan déchaîné de la planète Vérine, où ils affronteront dans un combat à mort le Kaïlinh — un prédateur de dix milles tonnes. Des déserts du Moyen-Orient aux badlands du Nevada, des montagnes des pays de l’Est aux îles d’Ecosse, Thomas Day n’a pas cessé de voyager ces dernières années, principalement dans des endroits arides et sauvages. De ces voyages et d’autres — immobiles — , il a ramené une cinquantaine de récits, publiés non seulement au Fleuve Noir mais aussi dans la revue Bifrost. Des textes qui se caractérisent souvent par leur extrême violence et toujours par une propension avouée à mélanger les genres. Quelque part entre La Guerre des étoiles de George Lucas et La Horde sauvage de Sam Peckinpah, Thomas Day nous offre, avec Les Cinq derniers contrats de Daemone Eraser, un space opera moderne rythmé par des scènes d’action apocalyptiques.


Sympathies for the devil

Le Bélial’ - 2000

Rentrez chez vous ! C’est la fin du monde. Darrell Jhune n’a pas hésité à venger sa femme ; cela lui vaut d’être médaille de bronze dans l’Horror News de la semaine. Mais dans un monde pré-apocalyptique sur lequel règnent douze « dragons renversés », gare à l’Erreur... Depuis des années, Paul of Perth, duc du Dragonshire, combat le cercle de ténèbres qui broie la réalité et étrangle la Grande-Bretagne... Et voilà que la Reine requiert sa présence à Londres, pour tuer et, dans le sang versé, sauver le monde... 22 novembre 1963... Trois hommes traverse le Texas en camionnette. Seul petit problème, ils viennent d’assassiner le président des Etats-Unis, convaincus qu’il s’agissait d’un extraterrestre. Il est Loki, le démon aux yeux de lumière. Assis dans sa Porsche sanglée sur le dos d’un dragon, il vole vers l’ancienne Chine tout en écoutant les Rolling Stones. Et il imagine que ça pourrait être pire, après tout il reste encore quelques survivants sur Terre, au milieu des décombres... Dont une femme, Cybèle. Des déserts du Moyen-Orient aux badlands du Nevada, des montagnes des pays de l’est aux îles d’Ecosse, Thomas Day n’a pas cessé de voyager ces dernières années, principalement dans des endroits arides et sauvages. De ces voyages et d’autres — immobiles —, il a ramené une cinquantaine de récits, publiés non seulement au Fleuve Noir mais aussi dans la revue Bifrost. Des textes qui se caractérisent tous par leur extrême violence et une propension avouée à mélanger les genres. Sympathies for the devil est le premier recueil de l’auteur. En attendant un roman de fantasy écrit en solo, Rêves de guerre ; un roman de science-fiction en collaboration avec Michael Rheyss, L’école des assassins ; et un recueil de nouvelles fantastiques, Stairways to Hell. Thomas Day a 28 ans et vit à Paris, quelque part au-dessus des catacombes et de leurs six millions de squelettes.


Je suis l’ennemi

Le Bélial’ - 1997

Johnny a beaucoup dormi ; on a déplacé sa cage tôt ce matin, il n’est plus stocké dans le laboratoire de cryotechnologie. Sa prison se réchauffe peu à peu, et par voie de conséquence son corps devient plus souple : il peut de nouveau se déplier dans la sphère de Walton sans risquer de s’effriter, de casser net, comme un glaçon sur lequel on verse du thé brûlant. À quelques mètres à peine, dans la coursive, des soldats discutent. Johnny réorganise sa structure pour entendre ce qui est dit. Quelqu’un tente de relever la section de garde, mais un des hommes qui est de faction depuis une bonne heure, probablement un sous-officier, proteste en essayant de ne pas trop hausser le ton. Johnny redouble d’attention — depuis qu’on l’a trimbalé d’un bout à l’autre de la station orbitale, il a vu tous les comportements possibles et imaginables. Il a contemplé le regard dément de celui qui admire son ennemi, le regard éveillé de celui qui le craint et le regard avide de ceux qui espèrent pourvoir utiliser ses talents hors normes.

Un monde fantastique

Saint-Malo 2014

Avec Georges-Olivier Chateaureynaud, Bernard Quiriny, Thomas Day, Renaud Jean et Guillaume Sorel.
Animé par Baptiste Liger.


Fin du monde et super-héros

Saint-Malo 2014

Une rencontre exceptionnelle, avec quatre romanciers de l’apocalypse : Laure et Laurent Kloetzer, Thomas Day, Pierre Bordage et trois super-héros : Clément Pélissier, qui prépare une thèse sur ce sujet, Jean-Marc Lainé, auteur du "Dico des super-héros" et Olivier Delcroix, qui dresse les contours d’un nouveau genre avec "Les super-héros au cinéma".
Animé par Damien Aubel.

« Apocalypse... Le mot évoque des catastrophes aux proportions bibliques ». (Alex Nikolavitch, Apocalypse, Une brève histoire de la fin des temps).
Face à la crainte de ces futurs terrifiants, fort heureusement se dressent Batman, Superman, les X-Men ! Nés dans les années trente quand menaçait la guerre, on les avait portés disparus avec le rêve américain, au Vietnam – ils renaissent avec Stan Lee dans les Marvel Comics, dotés de faiblesses nouvelles, reflets de leur époque, et renaissent de nouveau aujourd’hui, quand nous changeons de monde. À croire qu’à travers eux se dit quelque chose d’essentiel sur le monde et sur nous-mêmes...


Aux frontières du réel

Avec John CONNOLLY, Hervé JUBERT, Thomas DAY, Rosa MONTERO - Saint-Malo 2013

Participants : John CONNOLLY, Hervé JUBERT, Thomas DAY, Rosa MONTERO. Animé par Jean-Luc RIVERA


Sympathies for the devil

Avec John Connolly, Thomas Day et Kristin Cashore - Saint-Malo 2013

Avec John Connolly, Thomas Day et Kristin Cashore. Animé par Jean-Luc Rivera