logo
Le dico des auteurs


BENSA Alban

France

27 mars 2013.
 

Biographie

 


- Biographie
- Bibliographie
- Présentation de Terrain d’écrivains : Littérature et ethnographie

Biographie

JPEG - 26.6 ko

Anthropologue, directeur d’études à l’EHESS, spécialiste des sociétés kanak du centre-nord de la Nouvelle-Calédonie, Alban Bensa pose dans son dernier livre cette question impertinente : “Pourquoi les écrivains disent-ils mieux le monde que les anthropologues patentés ?”. En invitant 12 chercheurs à se pencher sur l’œuvre littéraire de leur choix, ce livre ouvre une réflexion passionnante sur ces deux modes d’exploration du monde que sont la littérature et les sciences sociales.


Bibliographie :

- Terrain d’écrivains : Littérature et ethnographie (Anacharsis, 2012)
- Après Lévi-Strauss : Pour une anthropologie à taille humaine (Textuel, 2010)
- La fin de l’exotisme : Essais d’anthropologie critique (Anacharsis, 2006)
- Histoire d’une chefferie kanak (1740-1878) : Le pays de Koohnê (Karthala, 2005)
- Nouvelle-Calédonie, vers l’émancipation (Gallimard, 1998)

- Retour au sommaire


Présentation de Terrain d’écrivains : Littérature et ethnographie

JPEG - 7.6 ko

Conrad et Stevenson nous en apprennent-ils moins sur les tropiques que Malinowski, et Chateaubriand ou Proust que Lévi-Strauss sur l’homme en société ? Pourquoi les écrivains (les grands) disent-ils mieux le monde que les anthropologues patentés ?

Dans ce livre impertinent, douze spécialistes de l’enquête en science sociale se plongent dans les expériences vécues où s’enracinent quelques grands textes littéraires : Montaigne, Lamartine, Pouchkine, George Sand, Nerval, Flaubert, Rimbaud, Kipling, Virginia Woolf, Céline, Montherlant, Camus sont ici successivement sollicités.

Si l’ethnographe n’existe que par l’enquête de terrain, les écrivains s’y astreignent tout autant. Leur matériau collecté et son élaboration jusqu’à la fi ction est ici épluché de près. Avertissement cuisant : cette archéologie met au jour une relation tangible aux mondes arpentés. Une dimension sociale et humaine que la prose anthropologique escamote trop souvent sous les conventions narratives et conceptuelles. Salubre retour au terrain en ces temps de tout textuel.

Sous la direction d’Alban Bensa et de François Pouillon.
Ont participé à cet ouvrage : Bernard Traimond, Wladimir Bérélowitch, Rose-Marie Lagrave, Dominique Casajus, Clémentine Gutron, Jackie Assayag, Renée Champion, Emmanuel Terray, Corinne Cauvin Verner et Michèle Sellès Lefranc.


- Retour au sommaire

Œuvre

 
Sous la direction d’Alban Bensa et de François Pouillon. Ont participé à cet ouvrage : Bernard Traimond, Wladimir Bérélowitch, Rose-Marie Lagrave, Dominique Casajus, Clémentine (...)
 

L’anthropologie a été durablement marquée par la figure tutélaire de Claude Lévi-Strauss. Mais sa puissance intellectuelle et son autorité académique ont occulté une autre (...)
 

L’anthropologie se laisse souvent bercer par le rêve exotique. En projetant ses présupposés théoriques sur un Autre fantasmé, elle procède à une magnifique fossilisation du temps, de (...)
 

Ce livre remonte aux origines d’une chefferie kanak. L’histoire se déroule sur plus d’un siècle. Aux environs de 1740, deux clans quittent leur vallée d’origine et établissent, (...)
 

En 1774, le capitaine britannique James Cook découvre, dans son exploration du Pacifique, une île paradisiaque, qu’il nomme Nouvelle-Calédonie. Au siècle suivant, la France du (...)
 

Les débats audios

 
Saint-Malo 2013

Pensée métisse

Avec Pascal Dibie, Tobie Nathan, Serge Gruzinski, Alban Bensa.

 
Saint-Malo 2013

Ce qu’exotisme veut dire

Avec Jean-Claude Perrier, Alain Quella-Villeger, Alban Bensa.

 
 
Ses festivals

Saint-Malo

  • 2013


  •