Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

DELLOYE Isabelle

France

Le jardin d’Hadji Baba (Héloïse d’Ormesson, 2011)

© David Ignaszewski-Koboy

Isabelle Delloye a été successivement professeur de français à Kaboul, vidéaste au Nicaragua, céramiste à San Francisco puis libraire et éditrice à Paris. De son séjour en Afghanistan, avant l’invasion russe, elle a gardé un souvenir ébloui qui tranche sur les discours convenus sur l’Afghanistan. Après le très beau Femmes d’Afghanistan réédité chez Phébus en 2002, elle publie un nouveau roman nous contant les tribulations du jeune Djon Ali qui découvre le monde occidental.


Bibliographie :

  • Le jardin d’Hadji Baba (Héloïse d’Ormesson, 2011)
  • Femmes d’Afghanistan (Phébus, 2002)

Résumé de Le jardin d’Hadji Baba :

spip_logo Figure de la sagesse et de la culture persane, Hadji Baba est un très vieil homme afghan. Reclus dans sa villa à Kaboul, il passe les dernières années de sa vie à enseigner son précieux savoir au petit orphelin qu’il a recueilli, Djon Ali. À sa mort, le jeune homme quitte le pays pour l’Occident, désireux de s’instruire davantage mais aussi dans l’espoir de trouver une vie plus facile. Un long périple initiatique commence alors pour Djon Ali, de Paris où il devient photographe à succès et rencontre l’amour, à l’Angleterre, la Suisse et les Etats-Unis. Guidé par des rencontres riches et complexes, il évolue entre ses souvenirs et la découverte du monde occidental, avec en filigrane les déchirures d’un pays somptueux : guerre civile, occupation russe, 11 septembre, extrémisme religieux...
Fabuleuse fresque où se croisent une multitude de personnages, Le Jardin d’Hadji Baba évoque autant le passé culturel de l’Afghanistan que ses maux présents. Entre mémoire et renaissance, deuil et diaspora, l’initiation à la vie de Djon Ali dépeint un pays magnifique, trop souvent réduit à son actualité violente et tragique.

Le jardin d’Hadji Baba

Héloïse d’Ormesson - 2011

Le jardin d’Hadji Baba Reclus dans sa villa de Kaboul, Hadji Baba, figure de la culture afghane d’autrefois, prodigue son savoir au jeune orphelin, Djon Ali. À la mort du vieil homme, Ali quitte le pays. Au sein de la diaspora afghane, il découvre le monde occidental, l’amour et le succès. Entre mémoire et renaissance, les tribulations de Djon Ali nous initient à un pays magnifique, trop souvent réduit à son actualité tragique. « C’était d’abord un parfum particulier, celui des livres qui envahissaient l’espace, non seulement le long des murs, mais sur tous les meubles. Il semblait, en cette fin d’après-midi, qu’une chaude lumière émanait des ouvrages eux-mêmes, témoins de l’histoire de l’humanité et compagnons d’une vie. »


Femmes d’Afghanistan

Phébus - 2002