logo
accueil > Brazzaville > Ateliers > Ateliers Slam / Workshop "Vibrations Urbaines"
Ateliers
 

Ateliers Slam / Workshop "Vibrations Urbaines"

14 décembre 2012.
partager : 
  envoyer :    imprimer : 
 

LES ATELIERS DE SLAM


Avec le Collectif LEK6ONOR, Rouda et Paul Wamo

Rouda
Les ateliers sont pour nous un axe essentiel de la programmation, plus qu’une vitrine, le festival a en effet l’ambition d’être un laboratoire créatif, un espace de rencontre entre les jeunes talents de Brazzaville et des énergies venues du monde entier. Pour une confrontation d’expériences, de points de vue, un mélange des formes que nous espérons féconds.

ATELIER DE FORMATION PROFESSIONNELLE

6 slameurs confirmés participeront pendant 4 jours à un atelier de formation au métier de formateur piloté par Rouda, valeur sûre de la scène slam française et compagnon de route d’Étonnants Voyageurs depuis des années. Approche théorique et pratique de l’animation d’ateliers slam, la formation aura pour but de développer les compétences en matière d’organisation et d’explorer les divers outils ludiques et pédagogiques permettant de naviguer entre l’écriture, l’oralité et la scène.
Du 10 au 13 février de 10h À 13h.
Animé par Rouda, du collectif 129h

ATELIERS DE SLAM

Animé par le slameur néocalédonien Paul Wamo. Le poète kanak partagera son énergie débordante et son amour des mots avec une quinzaine de stagiaires, dans le cadre d’un atelier abordant toutes les facettes du slam, de l’écriture à la scène. À l’issue de l’atelier, les participants seront invités à se produire devant le public du festival lors d’un Café Slam organisé le vendredi 15 février dans les jardins du Palais des Congrès.
Du 10 au 15 février de 10h à 13h

WORKSHOP « VIBRATIONS URBAINES »

Dirigé par Carlos La Menace, le Collectif LEK6ONOR, Rouda, Paul Wamo et Amkoullel
Carlos La Menace
De Paris à Bamako, de Nouméa à Brazzaville, la mouvance hip hop ne connaît pas de frontières. Slam, rap, danse : partout de jeunes artistes s’approprient les codes, le rythme et les formes d’une culture urbaine dont la richesse n’est plus à démontrer.
L’objectif de ce workshop : mettre en commun toutes ces énergies à travers un échange de pratiques et d’expérience. Le défi : faire travailler ensemble pendant une semaine des artistes urbains venus d’horizons très variés, autour d’un projet commun mariant slam, rap, musique et danse. Le résultat ? À découvrir le samedi 16 février à 20 h à l’Institut Français du Congo lors d’une grande soirée « Vibrations urbaines » qui promet d’être explosive.
Du 10 Au 17 février. Workshop dirigé par Amkoullel, Rouda et Paul Wamo. Avec la complicité de Carlos la menace et Lek6onor


LES INTERVENANTS

Rouda

Membre fondateur du Collectif 129H, premier collectif de slameurs français, Rouda est la révélation de la scène slam hexagonale, auprès de son compagnon de plume Grand Corps Malade. Il a participé à Étonnants Voyageurs à Bamako en 2005 et 2006 et 2010, puis à Saint-Malo en compagnie de Lyor et Neobled et de Souleymane Diamanka. Il était à nouveau du voyage à nos côtés au Mali en novembre 2010 pour une soirée mémorable à Blonba aux côtés de Souleymane Diamanka et du rappeur Amkoullel, il nous revient en compagnie du slameur néo- calédonien Paul Wamo avec qui il a participé à une résidence cette année.

Paul Wamo
Paul Wamo Slameur à l’énergie débordante, poète de grande dimension, Paul Wamo est l’une des plumes les plus acérées de la jeunesse de Nouméa. Élevé en ville, tourné vers le monde, il reste très attaché à sa culture kanak. Il a soulevé le public d’enthousiasme lors du dernier festival Étonnants Voyageurs à Saint-Malo.

Le collectif LEK6ONOR

PNG - 81.3 ko
ImproDeus
du Collectif Lek6onor

Tous issus de l’association nationale Styl’Oblique Congo, les membres du collectif Lek6onor ont souhaité se regrouper afin de revenir à l’essence même du slam.
L’organisation d’ateliers et de rencontres, la promotion de l’art oratoire et des
richesses de langue française sont au cœur de leur travail. Le collectif a pour objectif de promouvoir le développement de pratiques artistiques et culturelles entre artistes de différents milieux en procédant notamment à des enregistrements de qualité professionnelle.

Carlos « La Menace »
Surnommé « la menace » parce qu’il n’a pas sa langue dans sa poche, Carlos est un passionné de musique. Dès l’âge de 10 ans il se tourne vers le hip hop, puis enre- gistre plusieurs mixtapes. Dénicheur de jeunes talents, il anime depuis plusieurs années l’émission hip hop Zone musik sur Radio Liberté. Il est également chroni- queur musical pour l’émission Couleurs Matinales sur Télé Congo.

Amkoullel
Amkoullel En trois albums, Issiaka Bâ, alias Amkoullel, s’est imposé comme l’un des rappeurs
les plus doués de sa génération au Mali. Son nom d’artiste, « Amkoullel, l’enfant
peul », est tiré du titre d’un roman d’un des plus grands écrivains maliens, Amadou
Hampaté Bâ, que le rappeur choisit en toute conscience, pour rendre hommage
à toutes les cultures africaines. Dès le début, loin de se limiter au rap, Amkoullel
s’ouvre à d’autres styles de musique et fusionne sans toutefois s’éloigner des rythmiques
traditionnelles. Il intègre alors la troupe de Cheikh Tidiane Seck et participe
deux fois au Nice Jazz Festival.

 
Le Programme

PROGRAMME BRAZZAVILLE

PDF – 2.6 Mo

Les films

Tous les films