logo
Le dico des auteurs


BRINK André

Afrique du Sud

14 novembre 2012.
 

Biographie

 


- Bibliographie
- Présentation de Mes bifurcations

Grand nom des lettres sud-africaines, André Brink est devenu dans les années 1970 l’une des figures de la contestation de l’apartheid au sein de l’élite blanche de langue afrikaans. En 1973, son roman Au plus noir de la nuit, tente, en mettant en scène un héros noir épris d’une femme blanche, de faire de la langue de l’apartheid une langue de résistance : il est interdit dès sa parution par la censure pour pornographie, blasphème et atteinte à la sécurité de l’État. En 1979 Une saison blanche et sèche, également censuré en Afrique du Sud, consacre sa renommée internationale : traduit dans une dizaine de langues, ce roman d’une grande force est couronné par le Médicis Étranger et le Martin Luther King Memorial Prize.

Adapté en 1989 au cinéma par Euzhan Palcy, ce livre-symbole retrace la prise de conscience d’un Afrikaner bien-pensant, jusque là indifférent à l’horreur de l’apartheid, face à la mort du fils de son jardinier noir, tué par la police lors d’une manifestation. "Je me demande souvent comment on a pu, comment j’ai pu ne pas voir ce qui se déroulait sous mes yeux dans mon pays." écrit André Brink dans Mes bifurcations, ses Mémoires parus chez Actes Sud en 2010. Descendant de colons boer, élevé dans une famille afrikaner conservatrice, l’écrivain, né en 1935, a grandi dans un univers de violence feutrée et de racisme pernicieux, intériorisant dès l’enfance l’angoisse de la minorité dominante blanche : "Certains matins, au réveil, j’étais persuadé qu’un homme noir dormait sous mon lit."

Venu en 1959 poursuivre ses études littéraires à Paris, André Brink côtoie pour la première fois à la Sorbonne des étudiants noirs sur un pied d’égalité. En 1960 les échos qui lui parviennent de la tuerie de Sharpeville, où la police sud-africaine a abattu une soixantaine de manifestants désarmés, achèvent de l’ébranler. De retour en Afrique du Sud, il rejoint la nouvelle génération d’auteurs de langue afrikaans, les "Sestiger", de laquelle fait également partie le grand Breyten Breytenbach. C’est à une plongée dans ce milieu littéraire et intellectuel sud-africain des années soixante, bataillant contre l’apartheid et la censure, qu’invite Mes bifurcations.

Sur un ton très personnel, André Brink fait le récit de ces décennies d’engagement, de rencontres et de création, concluant sur son inquiétude face à l’évolution actuelle d’une Afrique du Sud laminée par la corruption et la violence. Inquiétude qui ne l’empêche pas de garder confiance en l’avenir de la "nation arc-en-ciel" : « Beaucoup de choses ne vont pas, mais sur le plan de l’éducation il y a la possibilité, pour la première fois, que différentes races se rencontrent à l’école, au travail. C’est le commencement d’une toute nouvelle vie, d’une nouvelle génération. »


Bibliographie :

- Mes bifurcations : Mémoires (Actes Sud, 2010)
- Dans le miroir : Suivi de Appassionata (Actes Sud, 2009)
- La Porte bleue (Actes Sud, 2007)
- L’Insecte missionnaire (Actes Sud, 2006)
- L’Amour et l’Oubli (Actes Sud, 2006)
- Les droits du désir (Stock, 2001)
- Le vallon du diable (Stock, 1999)
- Retour au Luxembourg. Littérature et politique en Afrique du Sud (1982-1998) Essais, préfacés par Nelson Mandela (Stock, 1999)
- Les imaginations du sable (Stock, 1996, réédition LGF - Livre de Poche, 1997)
- États d’urgence (Stock, 1988, réédition LGF - Livre de Poche, 1990)
- Un turbulent silence (Stock, 1982, réédition LGF - Livre de Poche, 1983)
- Une saison blanche et sèche (Stock, 1980, réédition LGF - Livre de Poche, 1992)
- Rumeurs de pluie (Stock, 1979)
- Un instant dans le vent ( Stock, 1978, réédition LGF - Livre de Poche, 1985)
- Au plus noir de la nuit (Stock, 1976, réédition LGF - Livre de Poche, 1978)


Présentation de Mes bifurcations : Mémoires :

couverture C’est en romancier qu’André Brink choisit de composer ce livre de Mémoires, en alternant narration et réflexions. Le lecteur découvre ainsi la trajectoire, les convictions et les doutes, les "bifurcations" d’un intellectuel issu d’une famille qui ne remet pas en question l’apartheid, le parcours d’un enfant qui va grandir entre ruptures et attachements, violence silencieuse des conflits familiaux, terreur de la rue et sérénité d’un milieu privilégié. Promenant le fil de sa vie sur des chemins de traverse et livrant son amour des arts, de la musique et de la peinture, André Brink fait défiler sous nos yeux avec virtuosité mille autres sujets, majeurs ou anecdotiques, qui dessinent peu à peu l’histoire d’un Sud-Africain né en 1935, qui, depuis l’enfance jusqu’à la toute dernière élection présidentielle, condamne les horreurs de l’apartheid comme les dérives du gouvernement actuel, sans jamais s’affranchir de l’amour qu’il porte à cette terre qu’il n’a jamais quittée.


Revue de presse :

- "Dans ses mémoires, le romancier raconte sa vie par fragments, procédant par touches comme un peintre, revenant sans cesse au rapport Noir-Blanc." Sabine Cessou, Libération

- "Plus de cinq cents pages de bifurcations, sans rien omettre, sans rien taire, ni édulcorer. Un texte d’une grande sincérité, souvent émouvant..." Yahia Belaskri, L’Humanité

- "Une plongée dans la conscience blanche et l’histoire tourmentée de l’Afrique du Sud." Emmanuel Hecht, L’Express

- "Un livre lumineux" Alexis Liebaert, Le Magazine littéraire

Œuvre

 
C’est en romancier qu’André Brink choisit de composer ce livre de Mémoires, en alternant narration et réflexions. Le lecteur découvre ainsi la trajectoire, les convictions et les (...)
 

Au cap, Steve est architecte. Marié et père de deux enfants, séducteur et carriériste, il découvre un matin avec effroi que la couleur de sa peau a changé. Cet homme jusqu’alors se (...)
 

La Porte bleue

Actes Sud - 2007
David se trouve devant la porte de son atelier. Alors qu’il s’apprête à entrer, cette porte bleue s’ouvre soudain sur le visage radieux d’une femme noire et de deux petits enfants (...)
 

L’Insecte missionnaire

Actes Sud - 2006
En 1760, en Afrique du Sud, vient au monde un enfant noir nommé Cupido Cancrelas. Personnage étrange, le petit fait preuve de dons surnaturels, il peut converser avec ses dieux (...)
 

L’Amour et l’Oubli

Actes Sud - 2006
Chris, un écrivain sud-africain, aborde l’hiver de sa vie. Avant de perdre la mémoire, avant de ne plus savoir, de ne plus percevoir l’importance des choses ou leur légèreté, (...)
 

Au-delà du silence

Stock - 2003
Sud-Ouest africain, début du XXe siècle. Des hommes observent, le sang chauffé par l’alcool et le désir, l’arrivée du Hans Woermann, un bateau venu d’Allemagne avec à son bord une (...)
 

Les droits du désir

Stock - 2001
Une grande maison un peu délabrée dans un quartier résidentiel du Cap, dont l’aspect assoupi n’est que de façade. Un veuf vieillissant, blanc, ex-bibliothécaire, privé de son poste (...)
 

Le vallon du diable

Stock - 1999
Une communauté de calvinistes purs et durs est venue, à l’époque du Grand Trek (1838), s’installer dans un vallon quasiment impossible d’accès au nord-est du Cap. Prisonnière d’une (...)
 

Romancier célèbre mais aussi journaliste, critique, professeur, André Brink a été à la fois un protagoniste et un témoin de l’étonnante transition de son pays d’un état policier à une (...)
 

Horrifiée par l’apartheid, déçue par les prétendus "libéraux", Kristien Muller a quitté très jeune l’Afrique du Sud avec la ferme intention de ne plus jamais y revenir. Onze ans après, (...)
 

Posant l’éternelle question de l’utilisation de la violence comme moyen politique et de la responsabilité individuelle face à l’histoire, le très grand roman d’André Brink, en deux (...)
 

Si, depuis Un turbulent silence, André Brink n’a cessé de dénoncer le régime qui mettait son pays au ban du monde occidental, il a su aussi dire avec lyrisme et émotion son amour (...)
 

Etats d’urgence

Stock - 1988
Dans un pays où a été proclamé l’état d’urgence, où les trois-quarts de la population sont privés des droits les plus élémentaires, où l’on ne peut ni se déplacer ni s’exprimer comme on (...)
 

L’Ambassadeur

Stock - 1986
C’est à Paris qu’André Brink a écrit L’ambassadeur, son premier roman, entre 1959 et 1961. A sa publication en Afrique du Sud en 1963, ce fut un tollé, assorti de tentatives (...)
 

Un turbulent silence

Stock - 1982
1824. Dans une ferme isolée d’Afrique du Sud éclate une révolte d’esclaves. Galant l’enchaîné va se lever contre ses maîtres : Nicolaas, qui est en fait son frère de lait, et Barend, (...)
 

Ben Du Toit est un Afrikaner bien tranquille - un père de famille sans histoire que rien ne distinguerait de ses quatre millions de frères et soeurs bien tranquilles, sûrs (...)
 

Rumeurs de pluie

Stock - 1979
Martin Mynhardt, c’est l’homme " qui a tout " : brillante situation, jolie femme, séduisante maîtresse, deux beaux enfants, sécurité... C’est l’Afrikaner type, l’homme blanc sûr de (...)
 

L’expédition conduite par Erik Larsson à l’intérieur du continent sud-africain se termine par un désastre : le guide se suicide, les porteurs s’enfuient, les deux Blancs qui (...)
 

Depuis Pleure, ô pays bien-aimé d’Alan Paton, ce roman est sans doute le plus révolutionnaire que nous ait donné la littérature sud-africaine. Le narrateur et héros principal, (...)
 

Vidéos

 

Les grands débats en vidéo

Saint-Malo 2013

Afrique francophone, Afrique anglophone

Avec Sami TCHAK, Ryad ASSANI-RAZAKI, Uwem AKPAN, André BRINK

 

 

Les cafés littéraires

Saint-Malo 2013

Pour saluer André Brink

Participant : André BRINK

 

Les débats audios

 
Saint-Malo 2013

D’une littérature de l’engagement à une littérature du réel

Avec Damon GALGUT, André BRINK, Kgebetli MOELE, Mike NICOL, Michiel HEYNS, Kopano MATLWA, Niq MHLONGO.

 
Saint-Malo 2013

Ces chemins qui nous traversent

Avec Charles Juliet, André Brink, Thierry Renard.

 
 
Ses festivals

Saint-Malo

  • 2002
  • 2013


  • Bamako

  • 2004


  • Brazzaville

  • 2013


  • ailleurs sur le site