Téléchargez la grille horaire 2018
(Fichier PDF - 2.5 Mo)
Téléchargez le catalogue 2018
(Fichier PDF - 6.8 Mo)

ARSAND Daniel

Un certain mois d’avril à Adana (Flammarion, 2015 réédition)

Éditeur du domaine étranger chez Phébus depuis 2000, Daniel Arsand a notamment été le « passeur » d’auteurs aujourd’hui considérés comme incontournables : William Trevor, Keith Ridgway, Joseph O’Connor, Edward Carey et bien sûr d’Elif Shafak et de Julie Otsuka.
Son premier roman, La Province des Ténèbres, obtient en 1998 le prix Femina du premier roman, en 2000 il reçoit le Grand Prix Jean Giono du deuxième roman pour En Silence (Phébus) et le Prix Chapitre du roman européen 2011 pour Un certain mois d’avril à Adana (Flammarion). Ses livres sont traduits dans une dizaine de pays dont les États-Unis.


Bibliographie

  • Un certain mois d’avril à Adana (Flammarion, 2015 réédition)
  • Que tal (Phébus, 2013)
  • En Silence (phébus, 2000)
  • La Province des Ténèbres ( Phébus, 1998)
Un certain mois d'avril à Adana

Un certain mois d’avril à Adana

Phébus - 2015

Nous sommes en avril 1909 à Adana, dans le sud de la Turquie. Adana, l’opulente plaine de Cilicie, ses champs de coton et ses vergers, le fleuve Seyhan, la mer Méditerranée. Qui aurait pu prévoir que la folie meurtrière saisirait les Jeunes-Turcs ?
Amis, familles, bergers, le poète Diran Mélikian, Atom Papazian le joaillier, Vahan le révolutionnaire, assistent à la montée de la haine et de l’intolérance. Certains prient, d’autres prennent les armes et combattent. La mort frappera la plupart, l’exil sera le lot de certains.

Que Tal

Phébus - 2013

Que Tal L’amour est protéiforme, volatil, inimitable, capital et ingérable… et il peut surgir de partout. Que Tal, la beauté féline, le corps souple, chat magnifique, fut l’amour de son maître, un homme perdu, à la fois abandonné et solitaire. Puis vient, inévitablement, la mort : malgré le lien unique qui les unissait, Que Tal est emporté. Naissent alors les souvenirs, une mémoire amère et pourtant si chère à l’homme qu’il va l’explorer, la disséquer, et faire de son passé un miroir dans lequel il va s’examiner : qu’a-t-il perdu ? Gagné ? A-t-il grandi ? C’est une histoire d’amour peu commune, comme une dernière chance, une dernière fois, quand on croyait avoir tout épuisé de notre capacité à aimer les autres. C’est aussi un questionnement troublant sur notre part animale, ce qui nous rapproche et nous sépare de cet autre, à la fois si familier et si lointain.


La province des ténèbres

Phébus - 1998

L’Histoire au miroir de la fiction

Avec Kamel Daoud, Daniel Arsand, Salim Bachi - Saint-Malo 2015


Avec Kamel Daoud, Daniel Arsand, Salim Bachi, une rencontre animée par Emmanuelle Dancourt


Un certain mois d’avril à Adana

Avec Daniel Arsand - Saint-Malo 2015


Avec Daniel Arsand, une rencontre animée par Florence Bouchy